Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : le Rassemblement National dénonce une « insécurité galopante »

Les faits-divers d’insécurité progressent encore à Saint-Nazaire. Les tirs d’armes à feu, exceptionnels jusqu’à l’an dernier, semblent désormais devenir une généralité. Que l’on en juge : depuis ces derniers jours, des tirs ont éclaté, successivement à la Bouletterie, la Tréballe, Plaisance, puis au Petit caporal.

""Jeudi soir, le comble de l’horreur a été atteint lorsque, au Petit caporal, un homme a été grièvement blessé de plusieurs balles, puis, quelques heures plus tard, une fillette qui a reçu une balle perdue dans la jambe dans le cadre d'une autre fusillade.

Cette hausse spectaculaire de l’insécurité doit poser question aux Nazairiens. Veulent-ils que leur ville reproduise les pires pages de La France Orange mécanique, cet essai lucide avant l’heure, documentant l’ensauvagement de notre pays ?

Le maire de Saint-Nazaire, premier magistrat de la Ville et officier de police judiciaire, n’agit pas. Dans les dernières semaines de sa campagne, reprenant partiellement des mesures du Rassemblement national (RN) pour diminuer l’insécurité — augmentation des effectifs de la Police municipale et renforcement de la vidéoprotection — il avait pourtant cru donner le change. Mais les Nazairiens ne peuvent se contenter de demi-mesures verbales, il faut maintenant des actes concrets."

Gauthier BOUCHET

03/08/2020 | 37 commentaires
Article précédent : « L’affaire de viol à la mairie de Saint-Nazaire en prime time »
Article suivant : « Saint-Nazaire : David Samzun a pris sa fonction de maire »

Vos commentaires

#1 - Le 03 août 2020 à 18h25 par Roger Gerbé, St Naz
tout cela est lié à la consommation de cannabis... ( France est le + gros consommateur d europe ..alors que c est prohibé LOL )..elle même liée aux moeurs actuelles... au stress de la société....

Il faut délocaliser le trafic en urgence vers les pharmacies ...ou les débits de tabac ... il faut que ce pognon de dingue aille à l ETAT et que la police fasse des économies et se recentre sur autre chose .. Le maire n y pourra rien .... mais il faut renvoyer chez eux s i l y a des clandestins qui trafiquent sous nos yeux
#2 - Le 03 août 2020 à 20h49 par CQFD, 44
@Roger

C’est connu, la gauche caviard, la gauche pêtards comme disait un ministre de l’intérieur
CQFD
#3 - Le 04 août 2020 à 13h36 par Chloé, Saint-nazaire
Marine Le Pen procède plus discrètement que les dealers. La guerre avec sa nièce , dit-on ?

"Marine Le Pen a discrètement écarté, en plein mois de juillet, plusieurs membres de la direction du Rassemblement national (RN) : ils ont appris par courriel qu’ils n’appartenaient plus à la commission nationale d’investiture, ainsi que l’a révélé Le Figaro le 1er août. La commission est une instance particulièrement stratégique, puisqu’elle doit désigner les 8 000 candidats des prochaines élections départementales, et les dix-huit listes du parti pour les régionales, en 2021.

Quatre membres du bureau national, l’organe de direction du RN, en sont exclus : Gilbert Collard et Hélène Laporte, tous deux députés européens, Mathilde Paris, conseillère régionale du Centre-Val de Loire, et, surtout, Nicolas Bay, l’ancien secrétaire général du parti – une première dans l’histoire du mouvement. Deux autres élues sont également remerciées, Sylvie Beaulieu, conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté, et Sandrine D’Angio, ex-maire du 7e secteur de Marseille et nièce du seul sénateur RN, Stéphane Ravier, qui perd du coup un œil sur les nominations dans les Bouches-du-Rhône."
#4 - Le 04 août 2020 à 19h08 par Moyon, Saint Nazaire
L'affront national devra mettre les Bouchet doubles.
#5 - Le 06 août 2020 à 08h46 par Chloé, Saint-nazaire
Attention Moyon. On pourrait vous rappeler l'affaire URBA de financement du PS dont les ramifications s'étendaient jusqu'à Saint-Nazaire selon certaines révélations.
#6 - Le 06 août 2020 à 12h27 par Frécassinet
#3 Chloé
De nouveau, vous n’en ratez pas une pour dévier du sujet qui vous dérange. Vous, des services secrets anti RN en prenant appui sur les informations du Figaro comme référence. Personne de notre mouvement n’est viré à ma connaissance et le RN continue sa progression. Inutile d’élucubrer pour tenter de nous évincer, nous continuons à avancer et c’est cela qui vous fait baliser. Vous de la gauche réduite à néant par vos erreurs d’envergure qui ont mis notre pays dans un état lamentable, vous n’avez aucune leçon à donner à un mouvement qui dénonce la réalité avec les conséquences que subissent tous les français au quotidien. Balayez devant votre porte.

#4 Moyon
Contrairement à vous qui ironisez dans le dénigrement de bas étage qui n’amuse personne, le RN met les bouchées doubles pour gagner car il est plus que temps de remettre de l’ordre dans notre pays. Face à des millions de français qui ne pensent pas comme vous, vous ne pesez pas lourd, Moyon. Étant donné que vous êtes passif, et que comme Chloé vous faites partie de ceux qui prônent le laxisme, vous vous complaisez dans les actions criminelles de la racaille, pas étonnant que notre pays en est arrivé à un tel point de dégradation. Comptez sur nous pour que ça change et ça va changer !
#7 - Le 06 août 2020 à 15h32 par Gauthier Bouchet, Saint-nazaire
Chloé, outre que votre commentaire n'a pas de rapport avec le sujet, la commission nationale d'investiture n'est absolument pas une "instance particulièrement stratégique" du Rassemblement national (RN).

C'est vraiment méconnaître ce mouvement, même si ces imprécisions des médias sont courantes. Les instances les plus importantes du RN sont, logiquement, le bureau national (ex-bureau politique) et, surtout, le bureau exécutif, comme dans la plupart des grandes formations.
#8 - Le 06 août 2020 à 16h07 par Moyon, Saint Nazaire
Quel rapport avec le sujet ?

Quant à l'affaire Urba, vous qui êtes toujours très bien informée et donc documentée je suppose, si vs savez des choses concernant St. Nazaire, en particulier sur des décisions de justice, n'hésitez-pas à les écrire en citant vos sources.
#9 - Le 06 août 2020 à 18h08 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
Ah les bisounours du style Moyon... Ils en sont encore à cette ritournelle de "l'affront national"... Comme ils n'ont aucuns arguments, ils se contentent de leurs répliques habituelles depuis 30 ans.

Changez de disque, c'est dépassé votre truc... Ouvrez les yeux sur la situation en France et à St-Nazaire.
On va se réveiller avec la gueule de bois... et surtout l'impossibilité de maitriser quoi que ce soit.

Avec certains (toujours les mêmes), quel que soit le support (fb, twitter, blogs, sites...), impossible de parler des dangers de l'immigration sauvage, clandestine et incontrôlée sans se faire traiter de facho!

Désolé, mais perso je ne suis ni facho, ni raciste, j'ai des idées aussi bien dites "de gauche" que "de droite", mais je suis farouchement hostile à l'immigration clandestine qui précipite le pays dans le chaos!

Au passage les premiers qui trinquent sont les migrants "légaux" qui font l'effort de s'instruire, de s'intégrer, d'apprendre la langue et de respecter les gens et le pays.
#10 - Le 07 août 2020 à 20h13 par chloé, Saint-nazaire
M. Moyon. Je n'ai pas la place de citer les bonnes pages des carnets Delcroix de l'affaire URBA-Gracco, et du livre de Gaudino : l'impossible enquête,et du livre de Montaldo . La citation suivante suffira:
Urba vend une « assistance commerciale » aux entreprises soucieuses d’obtenir des marchés auprès des collectivités locales, essentiellement les municipalités. Le bureau d’étude encaisse entre 1% et 2% du montant des contrats, puis répartit l’argent collecté selon une règle bien établie : 40% pour ses frais de fonctionnement, 30% pour la fédération locale du PS, 30% pour sa direction nationale.
Racket ou véritable prestation commerciale ? Pour les entreprises, Urba est le ticket d’entrée des mairies socialistes, un passage presque obligé. Ensuite, tout dépend de la « brutalité » de ses collecteurs locaux éparpillés sur le territoire, résume un élu. Par ce système bien huilé, la direction du PS pense éviter les dérives, comme l’enrichissement personnel d’élus indélicats. Mais la commission prélevée par Urba est répercutée par les entreprises sur leur prix de vente. En bout de chaîne, c’est le contribuable local qui paie. Le PS bénéficie indirectement de cet argent public. En jargon pénal, cela s’appelle un « recel d’abus de biens sociaux ».
Je rajouterai aussi que le Maire de Saint-Sébastien sur Loire mis en cause se suicidera en mettant en cause ses amis socialistes pour ne pas l'avoir soutenu.C'est Emmanuelli qui avait trinqué avec 2 ans d'inélégibilité, si je me souviens bien
#11 - Le 09 août 2020 à 11h48 par Moyon, Saint Nazaire
Ce que vous développez est connu de tous, rien de nouveau sous le soleil.
Les méthodes et pratiques de l'époque ont été dénoncées. Les anciens partis politiques n'ont pas été des modèles de probité, tout n'est pas et n'a pas été rose (comme on dit au PS) mais il y a du mieux aujourd'hui...
#12 - Le 12 août 2020 à 08h27 par Chloé, Saint-nazaire
Moyon. "Les moyens et pratiques de l'époque". L'époque de la construction de la Cité sanitaire?
#13 - Le 14 août 2020 à 11h41 par Moyon, Saint Nazaire
Chloé, ce que vous sous-entendez est grave, sinon très grave.Développez en étayant vos dires car là çà ne rigole plus.
#14 - Le 14 août 2020 à 21h07 par Chloé, Saint-nazaire
M. Moyon."Etayer mes dires" Les affaires ont été jugées. Le trésorier national du PS Emmanuelli a payé. Quant aux détails des carnets Delcroix, l'impossible enquête de Gaudino porte bien son nom "impossible". Je vous trouve bien nerveux.
#15 - Le 14 août 2020 à 21h47 par Chloé, Saint-nazaire
M. Moyon. Vous me donnez envie de ressortir le passé en voici un exemple qui est extrait du quotidien le Monde du 17 juin 1992.Vous pouvez aller vérifier.Bon !Les lois d'amnistie sont passés par là. Votre ignorance du passé est confondante.Je suis sans doute plus vieille que vous!C'est votre seule excuse!


"M. Nedzela, qui dirige la Société nouvelle d'édition et de publication (SNEP), aurait été, avec MM. René Trager et Michel Reyt, le patron de la Sages actuellement incarcéré à Rennes, l'un des trois principaux collecteurs de fonds illicites du Parti socialiste en Loire-Atlantique. Son arrestation intervient dans le cadre de l'instruction menée par le juge Renaud Van Ruymbeke sur les activités de René Trager, l'industriel nantais inculpé d'abus de biens sociaux et banqueroute frauduleuse (le Monde du 3 mars) qui se trouve au coeur de deux affaires de fausses factures instruites à Rennes et à Angers et impliquant plusieurs élus socialistes de la région nantaise. Le 4 juin, le juge Van Ruymbeke avait inculpé MM. Michel Maurice, ancien collaborateur de Mme Georgina Dufoix à l'époque où elle était ministre, et Yves Le Lann, ancien directeur de cabinet du maire de Saint-Nazaire. MM. Daniel Nedzela, René Trager et Michel Reyt, de la Sages, se seraient partagé les opérations de collecte de fonds ainsi que les élus et les entreprises dans la région nantaise."
#16 - Le 18 août 2020 à 16h54 par Moyon, Saint Nazaire
Je sais ce que vous écrivez mais pourquoi évoquer l'époque de la construction de la Cité Sanitaire laquelle s'est faite bien après les affaires PS ?
#17 - Le 18 août 2020 à 20h26 par Chloé, Saint-nazaire
M. Moyon. Quand est-ce que vous comprendrez la bêtise qui consiste à utiliser les affaires du RN qui vous reviennent forcément comme un boomerang. Quant aux dates à laquelle les affaires PS se sont arrêtées, je ne vous ferez pas l'affront d'en citer d'autres depuis la condamnation d'Emanuelli (Cahuzac....). Le petit jeu avec le FN puis le RN a suffisamment été utilisé par Mitterand puis par Hollande. Maintenant c'est plutôt Macron qui joue à ce jeu là. Mais plusieurs élus socialistes nazairiens, y compris vous sans doute ont voté et appelé à voter Macron contre Le Pen y compris dès le premier tour. Vous connaissez: "je te tiens par la barbe, je te tiens par la barbichette ou quelque chose comme cela. J'arrêterai là car je sais que vous continuerez dans la même voie. Et je ne suis pas le seul à le penser.
#18 - Le 21 août 2020 à 14h22 par alli ghatord, St Naz
Macron récupere en Grece 350 migrants sans papiers soi disant mineurs.... faites de la place !
#19 - Le 23 août 2020 à 20h57 par Moyon, Saint Nazaire
# 17: Je confirme que des élus locaux, moi -même ont voté et non pas "appelé" à voté Macron pour faire barrage à Le Pen.

Quant à la nature de votre réponse à ma question ... rien: que savez-vs de "connections" polico-PS-affairistes dans la construction de la cité sanitaire ?
osez écrire!!!
#20 - Le 25 août 2020 à 14h16 par Pierre Lapin
à #19.
Peu importe que vous votiez blanc, noir, rouge, vert, kaki, ou je ne sais quoi encore.

Tant que vous être maastrichtien, vous avez vos chances. Le FN l'est devenu au même titre que les autres écuries.

Il faut absolument avoir ce label pour vous ouvrir les portes du financement...

Alors que vous fassiez barrage, comme les castors, ou pas... peu importe à notre oligarchie.

L'important est d'entretenir l'illusion parmi les masses que voter sert quelque chose et sert à tout le moins à légitimer l'ordre établi.

Les écuries qui envisagent de remettre en cause ce dogme ne passent pas les 500 signatures et n'ont pas accès aux financement.

Et même si certaines d'entre elles y parviennent (je pense à l'UPR par exemple), elles servent le système en participant à l'illusion d'une pluralité.... car elles ne passent pas alors dans le second tamis autrement plus serré : celui des médias et de leur novlangue, bras armé du bourrage de crane pour les masses.
#21 - Le 25 août 2020 à 21h29 par Chloé, Saint-nazaire
"Cité sanitaire Georges-Charpak de Saint-Nazaire

> Coût du chantier : 280 millions d'euros
> Coût final : 649 millions d'euros

Plombée par un loyer annuel de 20,77 millions d'euros (sur plus de 31 ans), la Cité sanitaire accusait déjà 16 millions d'euros de déficit cumulé fin 2013, dix-huit mois après son inauguration.

Le coût de cet immense hôpital (790 lits), construit en PPP par Eiffage à l'initiative du ministère de la Santé et du maire PS de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), Joël Batteux, ne choque pas l'élu de la ville : « Les chiffres, c'est pas mon truc. Il était impossible de financer l'hôpital autrement. »

Reçue en novembre par Marisol Touraine, ministre de la Santé, la députée PS du département, Marie-Odile Bouillé, confirme que l'Etat étudie la résiliation du contrat."

L'extrait ci-dessus est tiré du Parisien" du 28 Mars 2014. Je m'interroge toujours du pourquoi Marie Odile Bouillé, Yannick Vaugrenard, Claude Evin publiquement et d'autres socialistes en privé notamment sont pour la renégociation du PPP de la cité sanitaire. Joêl Batteux et David Samzun se sont toujours, à la date d'aujourd'hui arc-bouté contre. Alors je m'interroge et je ne suis pas la seule....
Ceci n'est pas une réponse à M. Moyon qui est la voix de son maître le Maire. J'ai bien l'intention tant que mes forces le permettront de faire avancer le dossier de la renégociation. Au passage notez la désinvolture de M. Batteux : "les chiffres c'est pas mon truc"
#22 - Le 28 août 2020 à 09h20 par Pierre Lapin
Malheureusement, BATTEUX a raison. On ne peut pas financer un hopital autrement que par un contrat de PPP.

Tout simplement car les autres solutions de financement ont été savamment détruites par l'oligarchie et les professionnels de la politique au pouvoir depuis 50 ans.

Je m'explique.

On aurait pu financer par l'emprunt ? Eh bien non. Car les hopitaux ne dégagent pas suffisament de cash pour pouvoir rembourser leurs dettes et les intérêts (c'est d'ailleurs pour ça que nous sommes passés à T2A - Tarification A l'Acte - justement afin de proportionner les ressources des établissements à leur activité). Et l'État financeur en dernier ressort est plombé par les règles UE concernant les déficits publics et il ne peut donc pas prendre à sa charge une dette pour un de ses démembrements.

On aurait pu financer par de la création monétaire ? Eh bien non. Car nous ne sommes plus souverain sur la monnaie. La monnaie est créee uniquement par les banques commerciales et la BCE. Les banques commerciales (par de la dette moyennant intérêts) et la BCE par création monétaire pure (interdit par l'article 123 des traités sur le fonctionnement de l'UE - TFUE).

Bref, si vous voulez un hopital neuf, vous êtes obligés de passer par un CPP... à moins de passer une cagnotte LEETCHI...

Cet environnement financier a été savamment organisé et décidé par une caste de professionnels de la politique de tous les bords à la solde d'une oligarchie de banquiers et d'une minorité qui s'enrichit sur le dos de celles et ceux qui travaillent (les intérêts perçus sur les assurances vie sont les intérêts payés par l'État et donc par les contribuables sur sa propre dette...).

Oui, on peut faire autrement. Il suffit de lire un peu pour s'en apercevoir... Mais encore faut prendre le temps.... de lire...

Par exemple : Une monnaie écologie d'Alain Grandjean et Nicolas Dufrêne.
#23 - Le 28 août 2020 à 10h53 par Moyon, Saint Nazaire
#21:
" alors je m'interroge ...", j'ajoute à votre citation que ds votre post #5 vous annonciez que "des ramifications s'étendaient" jusqu'à St. Nazaire...

J'en déduis, j'espère par erreur, que vous soupçonnez le PS local, voir des élus, d'être "mouillé" dans le dossier cité sanitaire. Si oui osez les cités.
#24 - Le 29 août 2020 à 08h29 par Chloé, Saint-nazaire
Moyon, quand on recoupe tous vos mails, on voit trop bien vos liens très, très étroits avec le Maire. Persuadez-le de s'associer à tous ceux et celles, socialistes compris(e)s de plus en plus nombreux qui demandent la renégociation du PPP de la cité sanitaire car quand on ne comprend pas quelque chose, on s'interroge, c'est aussi simple que cela.Les récents défauts d'entretien (fuites d'eau de pluie) de la cité sanitaire par la SAS issue du PPP relancent encore le débat. Il y en a encore pour plus de 20 ans de remboursement à des taux d'intérêt de 4%. Le débat sur cette renégociation et l'absence d'intervention du Maire ne fait que commencer et continuera d'enfler jusqu'à ce que.....M. Moyon ce n'est pas en brandissant des menaces que vous l'éteindrez, au contraire, vous attisez. Plus le temps passe, et plus nombreux sont ceux qui veulent en finir avec le PPP. Continuez, continuez à soutenir le silence du Maire sur le PPP et merci encore de contribuer à relancer le débat.
#25 - Le 30 août 2020 à 11h38 par Moyon, Saint Nazaire
Mme Chloé, votre plaidoirie répétée pour la renégociation du PPP est bien évidemment légitime:ns pouvons défendre librement nos idées.
Mais ma question demeure. Vous avez évoqué "les ramifications" locales des affaires Urba. Or, bien que vous soyiez à coup sûr avide de vérité, malgré mon insistance, vs ne dites pas QUI seraient mouillé(e)s dans le projet du nouvel hôpital .. Dire et ne rien prouver est sinon grave, du moins gênant ...

J'ai pu mal comprendre votre propos sur vos sous-entendus, quant à vous, ou bien votre "plume" a dérapé ou votre hyper engagement, au demeurant très respectable, sur le dossier, vous conduis à recourir à des insinuations que je dénonce. Voilà mon opinion qui n'est nullement une menace.

Pour ce que vs pensez être un soutien au silence du Maire, même si je n'ai pas à me justifier, sachez que ma proximité avec lui se limite au serrage de main lorsque ns ns croisons.
#26 - Le 30 août 2020 à 19h28 par Chloé, Saint-nazaire
Moyon, il va forcément y avoir de nouvelles péripéties: les 4% d'intérêts versés à Barclays sont devenus insupportables. On s'active du côté des syndicats, du côté de la députée, du côté de la direction de l'hôpital.... pour que cesse l'hémorragie financière. Je n'y reviendrai plus d'ici les nouvelles et inévitables péripéties. A plus tard, à la lumière de nouveaux éclairages.
#27 - Le 02 septembre 2020 à 12h44 par Moyon, Saint Nazaire
#26: C'est bien ce que je pensais, vous avez laissé supposer, sans bien sûr dire lesquels, que des membres du PS avaient été ou étaient mouillés dans le financement de la Cité Sanitaire: je persiste et signe, vous avez utilisé une méthode que vous condamneriez si elle était utilisée à votre encontre...
#28 - Le 04 septembre 2020 à 09h21 par Pierre Lapin
à #27

Il faut savoir ce que l'on entend par "être mouillé" dans le financement de la cité sanitaire...

Si être mouillé, c'est avoir des accointances avec les maitres d'œuvre voire les banques, je pense que clairement, ce n'est pas le cas.

En revanche, les gens qui se nomment "représentants" et qui décident en lieu et place du plus grand nombre son clairement "mouillés" car la décision ce sont eux qui l'ont prise. Ce n'est pas moi, ce n'est pas vous.

D'autant plus que cette décision a été prise dans un contexte financier qu'ils ont savamment organisé depuis 50 ans.

Si nous en sommes actuellement contraints de passer par ce genre de montage financier, c'est clairement parce que les "représentants" ont détruit petit à petit tous les outils qui nous permettaient de financer un tel équipement autrement. Je ne vais pas en faire la liste ici, mais il suffit de lire l'article 123 du TFUE pour s'en rendre compte (entre autres choses...).

Donc, avec une acception large, oui, on peut dire que le PS est "mouillé" dans ce montage. Car, oui, depuis 1983, le PS participe au démantèlement de la force de frappe de l'État et de sa souveraineté (avec les autres écuries, ne vous bilez pas, elles sont toutes mouillées...).
#29 - Le 04 septembre 2020 à 22h03 par Moyon, Saint Nazaire
#28: LA CONSTITUTION DE LA Vè REPUBLIQUE EST CE QU'ELLE EST.

Que çà vous plaise ou pas( ce que je crois deviner,)ceux qui sont élus le sont pour prendre les décisions, bonnes ou mauvaises.
Ils ne tient qu'aux citoyens de les virer et d'élire de nouveaux représentants susceptibles de changer la loi électorale.
#30 - Le 06 septembre 2020 à 09h36 par Chloé , Saint Nazaire
Moyon. Le Maréchal aussi avait été élu
#31 - Le 06 septembre 2020 à 09h37 par Chloé , Saint Nazaire
Moyon. Le Maréchal aussi avait été élu
#32 - Le 07 septembre 2020 à 14h12 par Pierre Lapin
à #29, la question n'est pas de "virer" les élus et de "voter pour en élire" de nouveau...

Il ne sert strictement à rien de voter pour élire dès lors que vous n'avez aucune prise sur les élus au cours de leurs mandats afin qu'ils respectent leurs promesses.

Quant à l'idée de "voter pour élire" pour des "représentants" chargés de "changer la loi éléctorale", l'idée me parait pour le moins saugrenue.

Ce n'est pas au personnel politique d'établir lui même les règles d'exercice du pouvoir. Il appartient au peuple souverain d'établir les règles par lesquelles le pouvoir s'exercera (au moyen de représentants si le peuple souverain l'élabore et le décide).

Vous ne pouvez pas admettre que les règles du jeu politique soient élaborées par celles et ceux qui vont se les appliquer. Ça me semble être la base.

La règle du jeu politique doit être perçue comme un carcan d'intervention pour l'éventuel personnel politique mais aussi comme une façon de protéger la souveraineté pleine et entière du peuple contre les abus des éventuels représentants.

Actuellement, seul le personnel politique décide de la règle du jeu politique... Le conflit d'intérêts est patent.
#33 - Le 07 septembre 2020 à 14h57 par Moyon, Saint Nazaire
# 30 : Chloé, a ma connaissance Pétain n'a jamais été élu ...
De toute façon ne comparez pas les institutions de la 4è avec celles de la 5è ,même si celles-ci ne sont pas parfaites.
#34 - Le 08 septembre 2020 à 18h19 par DJW
#29 Curieusement, vous ne tiendriez pas le même discours avec l'extrême-droite au pouvoir.
#35 - Le 10 septembre 2020 à 09h08 par Chloé , Saint Nazaire
Oui Moyon. C'est la chambre élue en 36 qui a donné les pleins pouvoirs au Maréchal. Génial.!!!!!!!!
#36 - Le 14 septembre 2020 à 14h33 par enrico mathias, Bert
le tribunal a rendu les 92 000 euros perquisitionnés chez les trafiquants de drogue.... pauvres policiers tournés en ridicule après un an d enquête....pas de recherches sur l origine des fonds ? la preuve de l origine des fonds en liquide trouvés cachés sous l évier n est elle pas à apporter par les locataires de silene? c était les gains aux vendanges pour payer le loyer modéré du hlm ? manifestement ils ont les moyens de louer dans le privé...et ils sont surement proprétaires "la bas dit"
#37 - Le 17 septembre 2020 à 15h07 par enrico mathias, Bert
Et DE Gaulle il a été élu en 58 ? on est allé le "chercher" pour remplacer Guy Mollet
devant l insurrection des français d algérie ..la journée des tomates.C est là qu i l a tout" compris " ; compris de travers

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter