Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : le Rassemblement National demande le couvre feu

Afin de participer au ralentissement de la pandémie virale du COVID-19, le Rassemblement national (RN) demande au maire de Saint-Nazaire l’instauration par arrêté d’un couvre-feu de vingt-deux heures à six heures, tant que durera le confinement, sur le modèle des communes qui y ont déjà recours, Béziers  et Hénin-Beaumont notamment.

" L’aggravation de la situation sanitaire justifie cette demande, laquelle entre dans les prérogatives municipales. Ce couvre-feu ne devra pas s’appliquer aux personnels de sécurité et de santé, de même qu’aux services de secours et aux taxis.

Si la situation a pu sembler stable à Saint-Nazaire, elle n’a pas manqué de s’aggraver, ça et là. Nous avons pu constater des attroupements en dépit des règles, notamment dans le centre-ville : avenue de la République, de même que devant l’Hôtel de ville, avec la présence de personnes incapables de justifier leur présence et dont plusieurs se sont violemment opposées au contrôle de la Police. 

Par ailleurs, à la Bouletterie et à la Chesnaie, le trafic de drogues, loin d’être tari par le confinement, a augmenté — ainsi en témoignent les riverains — et les attroupements signalés au pied des immeubles, le soir, sont de plus en plus denses.

Le mot d’ordre « Restez chez vous » émis depuis ces dernières semaines par le Gouvernement n’est pas censé être observé à l’emporte-pièce. Il n’est pas tolérable qu’à Saint-Nazaire, certains se considèrent comme intouchables, et mettent ainsi en danger la sécurité des autres, par des comportement délictuels. La règle est la même pour tous."

 

Le maire a répondu au RN dans Ouest France  " Il y a quelques individus qui ne respectent pas le confinement la nuit et la police fait son travail et agit en conséquence. Un couvre-feu n’y changerait rien "

07/04/2020 | 5 commentaires
Article suivant : « Saint-Nazaire : Jean-Claude Blanchard exclu du Rassemblement National »

Vos commentaires

#1 - Le 08 avril 2020 à 10h18 par Pierre, Saint Nazaire
SI la police fait son travail, il n'y a donc plus de rassemblement et le problème est réglé? Non?
#2 - Le 08 avril 2020 à 14h18 par Jean Guillot, Berthauderie Sn
Ça ferait du mal à certains loulous (zoulous?) en bas de certaines barres. Pourquoi pas. L'ordre est à ce prix.
#3 - Le 08 avril 2020 à 16h33 par Charles, Saint-nazaire
Par contre, plutôt que d'instaurer un couvre feu inutile, il serait utile d'éteindre l'éclairage public qui n'a plus d'utilité puisqu'il n'y a plus de public dans les rues... enfin si la police fait bien son travail comme le dit si bien Mr le Maire...
#4 - Le 10 avril 2020 à 09h42 par DJW
La police disperse.

Éventuellement elle donne des amendes qui ne seront de toute façon pas payées car les individus sont totalement insolvables.

Éventuellement, elle coffre les récalcitrants et les récidiviste pour quelques nuits, avant de devoir les relâcher.

Éventuellement, elle traduit ces gens devant la justice qui les condamne mais devant la situation carcérale absurde, finit par les relâcher tôt au tard. Plus tôt que tard, d'ailleurs.

En l'état actuel des choses, le problème est insoluble et génère énormément de frustration pour les policiers qui ont l'impression de faire un travail vain et frustrant aussi pour les contribuables qui ont l'impression que la situation ne s'améliore pas mais, pire, elle s’envenime.
#5 - Le 11 avril 2020 à 09h58 par Frécassinet
Tout à fait d’accord avec #4 par DJW.
Il y a deux poids deux mesures en France, et le laxisme perdure envers une partie de la population qui ne respecte pas les règles. Provoquer, braver les lois font partie de leurs objectifs pour nuire à notre Nation. La police fait son travail quand elle a les conditions requises pour pouvoir le faire. Elle n’a pas toujours les moyens humains pour intervenir dans les zones de non-droit ou pullulent les bandes qui bénéficient d’une tranquillité voulue pour ne pas enflammer les nuits par des saccages de grande envergure. Nos dirigeants et certains maires sont trop complaisants et plient devant ces bandes qui prennent pied sur notre territoire, qui imposent leur loi et sèment le désordre. C’est effectivement frustrant pour la population paisible et surtout pour les forces de l’ordre qui voient l’aboutissement de leurs opérations neutralisé par des mesures de complaisance incompréhensibles.
Où est notre France paisible ? Elle est fracturée par l’inaction de ceux qui prônent la bien-pensance. Quand les mesures de confinement ne suffisent plus pour dissuader les provocateurs, il faut effectivement mettre en place le couvre-feu avec beaucoup plus de sévérité envers les coupables.
Les peines de prison ne sont pas forcément justes, certains ne méritent pas vraiment de moisir en prison. Par contre les canailles, les récidivistes, les dangereux criminels et les terroristes sont libérés après des peines beaucoup trop légères. Les détenus qui ont la double nationalité devraient systématiquement être déchus de la nationalité française et être expulsés de notre territoire. Le problème du manque de places dans les prisons françaises serait alors résolu. Encore faudrait-il aussi avoir des frontières à notre pays comme c’est le cas dans tous les pays du monde, sauf en Europe avec le système actuel qui nous mène au désastre.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter