Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : Le maire décide de reporter le vote du budget

Le maire de Saint-Nazaire a décidé de reporter le vote du budget au 9 février prochain au motif que la nouvelle loi de finance examinée actuellement par les députés peut changer les choses pour un aspect. Coup politique ou réalité budgétaire ?

Pour la ville l’encadrement de la dépense publique est "très contraignante et est une perte d’autonomie."

"La participation des collectivités à la réduction de la dépense et du déficit publics sera matérialisée, dès le 1er semestre 2018,  par un contrat entre l’Etat et chacune des 319 plus grandes collectivités et groupements (régions, départements, villes de plus de 50 000 habitants et intercommunalités de plus de 150 000 habitants), soit 70 % de la dépense publique locale. Ces contrats reposeront sur la fixation de deux indicateurs :

- Un taux maximum d’évolution des dépenses des collectivités concernées : 1,2 % par an, inflation comprise, contre 2% ces quatre dernières années.

- Un encadrement du niveau d’endettement, décliné par catégories de collectivités. 

Si la collectivité ne respecte pas ces indicateurs, une ponction sera opérée l’année suivante, soit sur le montant des dotations, soit par un prélèvement sur les ressources fiscales. Souligne la ville."

Selon le maire de Saint-Nazaire l’effort supplémentaire demandé pourrait être supérieur de 300 000 euros la première année et 1 million à terme, explique ce dernier dans les colonnes de Ouest France.

L’ exonération de la taxe d’habitation est une forte incertitude pour les ressources de la collectivité précise la ville.

"En matière de fiscalité locale, la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des contribuables sera mise en œuvre sur trois ans (2018-2020). La diminution sera de 30 % en 2018, de 65 % en 2019 pour atteindre 100 % en 2020. Il est prévu que la perte de recettes pour les collectivités soit compensée par l’Etat sur la base du taux* de taxe d’habitation appliqué en 2017. Cette compensation représentera une charge pour le budget de l’Etat de 10,1 milliards d’€ à l’horizon 2020. La majorité municipale s’interroge sur la pérennité de cette compensation et sur la pérennité même de la taxe d’habitation « résiduelle » pour les 20 % de contribuables qui en resteront redevables après 2020. Les ressources de la collectivité pourraient ainsi être fortement impactées par cette nouvelle disposition."

"Si la collectivité décidait d’augmenter ce taux, l’augmentation serait à la charge du contribuable."

Le maire assure que le budget "était préparé et que tout est remis en cause."

En reculant le vote du budget le maire de Saint-Nazaire est plus dans  le coup politique.  L’anticipation de la réalité de ce que sera la loi de finance peut se faire sur une base de calcul pessimiste, quitte à retrouver de nouvelles recettes si la loi de finance est moins contraignante. C’est du b.a.-ba comptable.

17/10/2017 | 29 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 18 octobre 2017 à 10h18 par Lionel, 44600
Monsieur Samzun et nombre de ses amis ont voté Macron dès le premier tour, ce jeune président ceci cela...
Qu'ils ne s'en prennent qu'à eux, mais c'est encore les citoyens qui en faire les frais.
Rendez-vous en 2020 !
#2 - Le 18 octobre 2017 à 12h17 par Moyon, Saint-nazaire
Comme pour beaucoup, voter Macron fut surtout de voter contre M. Le Pen ...
Ce fut la position de Samzun.
#3 - Le 18 octobre 2017 à 12h24 par Doliprane, Saint-nazaire
Enquête sur une virginité ?
ou
En quête d'une nouvelle virginité pour le maire de Saint-Nazaire ?

Souvenir....:Dimanche soir, le maire de Saint-Nazaire a confirmé avoir donné sa voix à Emannuel Macron. Il avait parrainé Benoît Hamon.
#4 - Le 18 octobre 2017 à 12h38 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
Et not'bon maire qui donnait des leçons aux habitants comme quoi il fallait voter Macron, quitte à ce qu'il trahisse son propre parti!

Les APL, les HLM, le budget... ben oui faudrait ouvrir les yeux...

En revanche 300 000 à 1 million, ce n'est pas difficile à trouver: moins de gabegie (machin en bois en centre ville à plus de 500 000€, subvention exorbitante aux "escales" par rapport au nombre d'entrées, etc...).
#5 - Le 18 octobre 2017 à 18h01 par regulus, Saint-nazaire
#1 "Rendez-vous vous en 2020". ça voudrait dire que d'ici là, il faut tout s'avaler. Non merci, foin de l'électoralisme béat, ça m'étonnerait qu'on attende encore deux ou 3 ans pour en finir avec la macronlâtrie.En tout cas ce n'est pas en restant l'arme au pied qu'on peut terrasser l'adversaire, y compris sur le plan électoral. Le combat contre la loi El Khomri au printemps a terrassé les vieux partis qui se partageaient le pouvoir depuis un demi siècle, ça a accéléré l'histoire! Si on ne veut pas attendre deux ou trois ans et s'en prendre plein la gueule,il va falloir créer le rapport de force. Les routiers ont obtenu le maintien des accords de branche, dans la foulée, les dockers de même, les salariés des raffinerie vont peut-être s'y mettre et quand "tous les pauvres s'y mettront".....
#6 - Le 19 octobre 2017 à 09h26 par Pierre Lapin
Ce Monsieur s'accroche tant bien que mal... à sa chaise... à son trône...

Car le vent souffle.

Il ne sent plus les gens acquis à un bord plus qu'à un autre de manière aveugle... Les déterminismes politiques familiaux ont volé en éclat... Les gens se posent des questions, ils voient cette aristocratie politique se gaver au détriment de tous...

Il est de son intérêt de renforcer les clivages "la gauche", la "droite", "l’extrême droite"... C'est sur ces ruines qu'il parvient à régner (notamment sur une extrême droite à sont plus grand score qui divise naturellement la droite). Les dogmes, ça permet d'aveugler les gens...
#7 - Le 22 octobre 2017 à 08h34 par Regulus, Saint-nazaire
En tout cas, le Maire se fout et se contrefout du bureau de poste de Ville-port. cf. Presse-océan suite à la manifestation de samedi.Bientôt ce sera le tour des bureaux de Ker-Lédé et ou de la Tréballe.Il est pour livrer le service public au privé ou alors pourquoi ce silence?
#8 - Le 22 octobre 2017 à 20h49 par Chloé, Saint-nazaire
Le Maire et sa majorité municipale ont été de chauds partisans de la semaine de 4 jours et demi dans les écoles primaires et maternelles. Cette organisation de la semaine s'est accompagnée de la mise en place des T.A.P. l'après-midi après la classe.L'efficacité de cette organisation en matière de résultats scolaires n'a ni été prouvée ni évaluée.
Conséquences: 43% des communes sont revenues à la journée de 4 jours dès la rentrée 2017. D'autres ont décidé de surseoir vu le court délai pour changer dès cette rentrée. Le coût de cette nouvelle organisation a été jugée trop coûteuse au vu de son intérêt pour sans doute plus de 50% des municipalités. Pour la municipalité de St-Nazaire, un bruit court que cette mise en oeuvre aurait coûté 1 million d'euros. Je n'ai aucun moyen de vérifier. Si quelqu'un connait le coût ce sera toujours instructif.
La municipalité a décidé une consultation. Est-ce que le coût sera pris en compte? 1 million d'économie dans le contexte budgétaire évoqué par le Maire, ce n'est pas une paille.
#9 - Le 23 octobre 2017 à 15h35 par regulus, Saint-nazaire
#8 . LA réponse est partiellement donnée par l'AMF. Il faudrait que la Mairie donne ses chiffres.

"L'Association des maires de France (AMF), dans son dernier bilan annuel des rythmes scolaires en 2016, a calculé que le coût brut de la réforme Peillon pour les communes s'élève à 231 euros par enfant inscrit aux NAP et par an. Une facture qui s'élève d'année en année. Hors aides de l'État et de la CAF, le coût net revient à 161 euros en moyenne. Le reste à charge pour les collectivités tourne donc autour de 70%."
#10 - Le 23 octobre 2017 à 17h12 par Lerot Quefaure , Trignac City
C est tres bien les NAP ou les TPE, les enfants apprennent de belles choses . On ne va tout de même pas revenir à 4 jours d école, que vont ils apprendre ? et à quel rythme effréné ?
230€ par enfant et par an c est trop cher ? Mais 3000à 5000€ par MOIS par mineur clandestin ("mineur non accompagné" que c est mignon )pris en charge hébergé nourri soigné,au frais du contribuable, là on ferme les yeux, pas de vague .. on observe juste l explosion des chiffres . Alors laissez donc nos enfants à 230€ par an aux TPE.
#11 - Le 23 octobre 2017 à 19h19 par Moyon, Saint-nazaire
# 10
Comment peut-on parler ainsi de la condition des gosses CLANDESTINS ?
Tout simplement minable de votre part !!!
#12 - Le 23 octobre 2017 à 19h54 par regulus, Saint-nazaire
#10 Avant d'être péremptoire sur les TAP, voyons ce que va donner l'avis des professeurs des écoles et plus généralement des parents qui d'ailleurs ne laissent pas tous leurs enfants après la classe. Il est évident que si le mercredi matin était supprimé, les enfants retrouveraient 1h de plus de classe, lundi, mardi, jeudi et vendredi soit 4h au lieu de 3h le mercredi. Le pour et le contre porte sur "les rythmes scolaires" certains sont pour le repos complet du mercredi et les autres jours comme avant la réforme et d'autres pour les 4 jours et demi avec le mercredi matin.Les 43% de communes qui sont revenues aux 4 jours ont pesé le pour et le contre. Moi j'avoue être perplexe, ça se discute. Et pas avec les arguments du coût des "mineurs clandestins". C'est honteux de raisonner de cette façon de tout mélanger alors que les rythmes scolaires constitue le coeur du problème. C'est tellement facile de déplacer le problème ou alors il faut avoir des arrières pensées faciles à deviner!
#13 - Le 24 octobre 2017 à 10h12 par Lerot Quefaure , Trignac City
1 milliard d euros, = le cout actuel annoncé pour les "mineurs isolés" .Cout En hausse constante, "ça explose" pleurent les présidents de conseils départementaux à longueur de colonnes dans Ouest France, en suppliant l ETAT ( l ETAT c est nous " ) de payer vous les trouvez où? Quand on bourre des classes de nos gosses à 30éleves en cm1 ou au college pour économiser des profs !
Et vous venez pleurer pour 230€ par an pour nos enfants en TPE ! vous vouliez parler finance?
#14 - Le 24 octobre 2017 à 11h24 par Chloé, Saint-nazaire
Le Maire et les élus municipaux, le Maire, la députée ont été invités à venir apporter leur soutien lors du rassemblement de samedi( 28 octobre) à 10h devant le bureau de poste de Ville-Port contre la fermeture du bureau.
Ce qui compte ce sont les actes!
#15 - Le 24 octobre 2017 à 18h02 par Lerot Quefaure , Trignac City
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/09/20/01016-20170920ARTFIG00232-le-parcours-seme-d-embuches-d-un-jeune-etranger-pour-prouver-sa-minorite.php

Moyon, est ce minable d en discuter ? 250euros par jour ?? 90 000 euros par an par clandestin mineur ? je n 'y peux rien ce sont les faits. toute cela est bien triste. car,voyez vous , ma mère avec sa petite retraite, ne se chauffe plus ...et eux , qu on n a pas invité, ils sont hébergés en foyers ou appartements..logés nourris chauffés etc...gratuitement. Alors 230€ par an pour les NAP de nos enfants, ce n est même pas la peine d 'en parler , c est un dû minimal à notre jeunesse.
#16 - Le 24 octobre 2017 à 20h44 par Lechat, Penhoet
C est plus prudent de bien réétudier le budget quand même , si toutefois il y a des économies à faire en urgence .
#17 - Le 24 octobre 2017 à 21h51 par Moyon, Saint-nazaire
Quand Michel Audiard disait: "je ne parle pas aux cons , çà les instruit " ,il avait raison ...
Pour ce qui me concerne, j'ai de la peine à me taire !
#18 - Le 25 octobre 2017 à 16h40 par Lerot Quefaure , Trignac City
Michel Audiard a dit ça et ce matin NAdine Morano a dit " un milliard d euros pour les mineurs clandestins qu on prend à charge" - Donc on a bien de l argent pour ce qu' on veut .
#19 - Le 25 octobre 2017 à 17h38 par Lerot Quefaure , Trignac City
Chloé, le timbre poste augmente de 5% bientôt . et nous ?
#20 - Le 25 octobre 2017 à 19h35 par Moyon, Saint-nazaire
1 - Si la parole de Morano avait eu un quelconque crédit çà se serait su depuis longtemps.
2 - Donc tout bien pesé, vous suggérez d'utiliser les fonds de la solidarité pour reconstruire de funestes et terribles installations.

Morano et Lechats: LAMENTABLES
#21 - Le 29 octobre 2017 à 20h57 par Chloé, Saint-nazaire
UN ami m'a envoyé le communiqué du PS d'octobre 2017 publié sur le site PS 44. Lisez le bien. Le PS est censé défendre les services de proximité de la poste. Ce communiqué n'est jamais parvenu jusqu'aux élus PS de Saint-Nazaire!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9 octobre 2017 Actualités
COMMUNIQUÉ Pour la défense des services publics

La Fédération de Loire-Atlantique du Parti socialiste soutient les initiatives des syndicats de la fonction publique pour faire entendre leurs profonds désaccords avec les mesures négatives du gouvernement qui s’accumulent pour les fonctionnaires.

En Loire-Atlantique, les neufs syndicats de la fonction publique appellent à la grève et à manifester pour protester contre les mesures du gouvernement visant les fonctionnaires : du gel du point d’indice au rétablissement de la journée de carence, en passant par la suppression de 120 000 postes dans la fonction publique, dont 70 000 postes pour la fonction publique territoriale !

Selon l’Insee, l’emploi public (fonction publique d’état et fonction publique territoriale) est de 17% dans les Pays de la Loire, soit le taux le plus faible de France. Ces mesures visant les fonctionnaires risquent encore d’affaiblir nos services publics, et pour les habitants de Loire-Atlantique, les services publics de proximité (à La Poste, dans les mairies, au Conseil départemental…).

Aussi, nous invitons le Président de la République et le Gouvernement à plus de respect pour nos services publics, nous les invitons aussi à redéfinir la politique envers la fonction publique, indispensable au maintien des services à nos concitoyens, et au combat que mènent nos collectivités locales contre la fracture territoriale.

Fabrice Roussel, Premier secrétaire fédéralPoste:
#22 - Le 30 octobre 2017 à 17h59 par Moyon, Saint-nazaire
Effectivement ...

On espère donc lire très vite la position des élus locaux nazairiens sur la défense dudit bureau de poste "ville-port".
#23 - Le 01 novembre 2017 à 08h28 par Chloé, Saint-nazaire
Le bureau de poste Ville-Port est déjà démantelé (c'est la Toussaint, la fête des morts) alors à quand le prochain et lequel? : Saint-Marc, l'immaculée, Penhoët, la Trébale, la Bouletterie, Ker-lédé? Avec la transformation en point-relais chez un commerçant, aucun de ces bureaux de poste n'est à l'abri, si ça passe comme une lettre à la poste comme ça s'est passé pour le bureau de Ville-Port, sans la moindre intervention publique d'élus de quelque bord que ce soit! Quelle solidarité municipale!!!!!!!!Dans un tel contexte, il n'y a pas de raison que ça ne continue pas. La direction de la poste aurait bien tort de ne pas continuer le processus de privatisation. Et ce sont les services rendus aux habitants par les bureaux de poste qui disparaissent.Certains prendront leur voiture s'ils en ont la possibilité! Les élus confondent allègrement progrès technique (internet...) et progrès social .
#24 - Le 03 novembre 2017 à 21h06 par regulus, Saint-nazaire
Puisqu'il est question de budget municipal, parlons concrètement.
J'ai signalé précédemment que l'AMF estimait le coût des NAP dans les écoles primaires à 231 euros par élève (post 9). Il y aurait 5200 élèves dans le primaire à Saint-Nazaire: 231x5.200 = 1.2012.000 euros. Des écoles de l'enseignement privé sont peut-être restées à la semaine de 4 jours comme dans la plupart des communes. La Mairie a dû toucher des subventions: Etat, CAF? combien ?
Seule la Mairie doit donc pouvoir chiffrer le coût des 4 jours et demi, qui reste à sa charge. Ensuite personne n'est capable en terme de résultats scolaires, je dis bien de résultats scolaires, d'évaluer le bien fondé de l'une autre solution. L'enseignement privé qui a souvent choisi les 4 jours doit avoir ses raisons de faire ce choix? Des maires ont signalé des départs à cette occasion du public vers le privé.
Il est parfaitement possible que mes chiffres soient inexacts. Si quelqu'un a de meilleures infos, je suis prêt à faire amende honorable.A suivre avec la finalisation du budget municipal.
#25 - Le 06 novembre 2017 à 16h12 par Lerot Quefaure , Trignac City
Regulus , merci pour les chiffres, par contre a combien peut on chiffrer le gain de l éffondrement demographique français nazairien ?
en Effet dans les années 70/80 il y avat 10 000 enfants dans les écoles nazairiennes ...à présent 5000 donc que d économies depuis et où sont elles passées ?
#26 - Le 09 novembre 2017 à 09h22 par Chloé, Saint-nazaire
Fin novembre va se dérouler l'Assemblée des Maires de France. Samzun y va-t-il?
Au lieu de pleurnicher sur son budget que n'y va-t-il pas pour proposer par exemple la manifestation en masse des maires de France, appuyée par les citoyens et citoyennes, ça aurait des chances d'être efficace. Sinon on reste dans le cadre de l'alternance et les mesures passent et ne sont jamais remises en cause. Les protestations de pure forme n'engagent que leurs auteurs.
#27 - Le 09 novembre 2017 à 17h12 par Regulus, Saint-nazaire
Et si la politique de Macron à l'égard des collectivités, locales, des communes étaient un moyen de pousser à la privatisation des services publics pris en compte par les municipalités.
#28 - Le 10 novembre 2017 à 09h45 par Pierre Lapin
à #27

Bien évidemment, la politique actuelle est libérale, elle vise bien évidemment à restreindre à sa portion congrue l'intervention de l'État et des collectivités dans l'économie... Ça va de soi. Les dogmes libéraux de Bruxelles sont bien appliqués...

Tout était prêt, la Direction du Trésor du Ministère des finances a juste à dérouler son programme, elle trouve dans Macron et Darmanin des relais forts efficaces.

Et ce ne sont pas de pauvres représentants comme M. SAMZUN qui permettront d'inverser la vapeur, car, eux aussi, ils doivent se positionner par rapport à toutes ces manœuvres et à ce système car c'est ce dernier QUI LES FAIT VIVRE...

Bref, nos professionnels de la politique peuvent gesticuler ou pas, de toute façon, tout le monde rentrera dans le rang, c'est DE LEUR INTERET (pour conserver leurs couronnes et leurs beaux costumes 3 pièces).
#29 - Le 11 novembre 2017 à 08h23 par Regulus, Saint-nazaire
#28. Vous avez parfaitement raison pour ce qui concerne Samzun, mais tous les maires ne sont pas des godillots et le congrès national des maires qui va se dérouler sera sûrement houleux. De là à ce qu'il en sorte une véritable résistance:! On a pourtant un gouvernement qui se met à dos de plus en plus de monde
- de plus en plus de praticiens de la santé, des hôpitaux
- les représentants du logement social
- des représentants des collectivités locales: communes, départements, régions
- les retraités à cause de la CSG
- des syndicalistes de la base
etc
ça dure un temps, les phénomènes sociaux sont parfois comparables aux phénomènes relevant de la physique: l'eau chauffe tout doucement jusqu'à 100 degrés puis se transforme en vapeur. Dans la vie sociale, c'est pareil.Le gouvernement est assis sur une bouilloire! Evidemment à la différence de la physique, ce sont les hommes et les femmes qui font l'histoire.Les français sont les derniers après les grecs, les espagnols, les italiens...voir les allemends à ne pas être encore complètement passés sous le rouleau compresseur du libéralisme de l'UE.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter