Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : le conseil d’Etat rend une décision favorable pour le parc éolien du banc de Guérande

Paris le 7 juin 2019 C’est une bonne nouvelle tardive, mais bonne. Le Conseil d’Etat a débouté de leurs requêtes l'association Groupement des résidents pour la sauvegarde environnementale de La Baule, l'association pour la protection du site et de l'environnement de Sainte-Marguerite. Les travaux vont donc pouvoir commencer.
Simulation vue de la pointe du Croisic
Simulation vue de la pointe du Croisic

EDF Renewables, filiale du groupe EDF, et Enbridge, société nord-américaine sont ravies de la décision. Plus de  recours sont désormais possibles contre le permis d’exploitation du projet de parc éolien offshore de Saint-Nazaire. 10 ans de perdus mais les éoliennes du banc de Gurande vont pouvoir produire de l’électricité prochainement.

EMF a remporté l'appel d'offres pour les trois projets de parcs éoliens offshore de Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Saint-Nazaire en 2012.

Ce projet historique s'inscrit parfaitement dans la stratégie Cap 2030 du groupe EDF.

L'emplacement du parc sur la carte
L'emplacement du parc sur la carte

Le projet de parc éolien offshore de Saint-Nazaire, attribué à Eolien Maritime France en 2012, est une coentreprise entre EDF Renewables et Enbridge.

Le parc éolien de 480 MW générera à terme l’équivalent de 20% des besoins en consommation d’électricité de la Loire-Atlantique.

Les éoliennes du projet seront situées entre 12 et 20 km de la côte.

Au cours de la phase de construction du projet, plus de 1 000 emplois seront mobilisés dans la région des Pays de la Loire. Au cours de la phase d'exploitation, les activités d'exploitation et de maintenance de parcs éoliens basées au port de La Turballe généreront une centaine d'emplois locaux durables.

Sa mise en service est prévue pour 2022.

07/06/2019 | 6 commentaires
Article suivant : « Shopping Saint-Nazaire l'association de commerçants souhaite une année 2019 sous le signe de l’union »

Vos commentaires

#1 - Le 08 juin 2019 à 17h33 par Christian COLLAS, Saint Prouant
je ne suis pas un résident mais un utilisateur de ce patrimoine de la presqu'île guérandaise depuis 50 ans, de Jans 44 et maintenant de Vendée je ne suis pas géné par la vue ce parc éolien... Ce qui m'inquiète, comme je l'ai écrit au grand débat (pipé) et à l'enquête publique, on va défoncer les fonds marins pour planter les éoliennes et les tranchées pour enfouir les 2 câbles 225 000 volts qui vont atterrir sur la plage familiale de la Courance et traversé st Nazaire pour se raccorder sur le prochain Poste source de Prinquiau... les éoliennes et leurs câbles 20 000 volts tuent les vaches de Nozay-Puceul ...Des années de travaux avec le bruit, les vibrations, les eaux troublées et les tonnes d'anode alu qui vont protéger les structures... Ils ont fait le choix de tuer la pêche et le tourisme avec cette industrialisation de la côte... Modification des courants marins et des vents... 10 ans de retard, donc une étude obsolète car le matériel a évolué en 10 ans... Au revoir, je n'irai plus en cette région et j'inviterai ma famille sur un littoral sans éolienne Sans éolienne la Vie est plus saine
#2 - Le 09 juin 2019 à 21h48 par bittiger, Le Saint
Réveillez-vous!!On nous parle de changement climatique, de destruction de la faune,de la flore, d'espèces d'oiseaux menacés par manque d'insectes et l'on nous impose des broyeuses à infrason. Quand va t'on arrêter cette course effrénée aux profits qui détruit tout sur son passage!!!!l'éolien n'est pas écologique...les boues rouges des terres rares où les enfants sont exploités! Les tonnes de béton enfouie dans le sol! L'huile qui dégouline de la tête des éoliennes jusque dans le sol!tout cela ne coûte rien aux promoteurs, c'est nous qui payons (cspe sur nos factures d'électricité. Pourquoi les promoteurs refusent l'accès à la propriété des terrains éoliens...? Après 20 ans le démantèlement d'une éolienne incombe au propriétaire du terrain (coût 400 000 euros environ)
#3 - Le 10 juin 2019 à 15h57 par Jean-Michel DOYON, Saint-nazaire
#1 et #2: ben comme ça on va construire d'autres EPR...

Le danger n'est pas le même! Tous les pays du monde y compris les USA et la Chine sont en avance sur la France sur les NRJ renouvelables!!!

On est à la traine! Pays du nucléaire tout puissant!
#4 - Le 11 juin 2019 à 07h50 par Lemere
@Collas

Vous préférerez sans doute passer vos vacances auprès d'une centrale à charbon ou un réacteur nucléaire !
#5 - Le 11 juin 2019 à 07h53 par Lemere
@ saint Bittiger

Et vous proposez quoi de revenir aux grottes et á la bougie ? Attention les insectes s'y brûlent les
ailes.
#6 - Le 11 juin 2019 à 16h44 par Pierre Lapin
La meilleure énergie est celle que l'on consomme pas... Pourquoi dépenser autant d'argent dans la création d’énergie alors qu'on pourrait dans un 1er temps isoler les bâtiments...

Sachant que nous sommes désormais en capacité d'avoir une connaissance fine de nos consommations en électricité, pourquoi ces méga-projets ont-ils encore le vent en poupe ? Alors que nous savons désormais que ce sont les micros-projets et l'autoconsommation qui sont l'avenir...

Pourquoi toujours ce dogme que les gros projets sont l'alpha et l'oméga ? Question...

Sans mettre sur le même plan l'EPR, une centrale à charbon et un vaste champ d'éoliennes d'un point de vue CO2, je pense que d'un point de vue organisation de la conso et de la production, c'est le même schéma... vertical.

Il est urgent de penser autrement.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter