Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : la gauche lance un appel citoyen de rassemblement

Cet appel est soutenu par des militants du Parti Socialiste, le Parti Communiste, La France Insoumise, Géneration.S, NPA, Saint-Nazaire Gauche Commune.

Citoyennes et citoyens, nous avons décidé de nous engager. Nous aimons notre ville et nous voulons préparer son avenir. Nous sommes attaché·e·s à Saint-Nazaire, ses habitants, son potentiel, ses réussites. Nazairien.e.s de toujours ou nouveaux habitants, nous nous reconnaissons dans son histoire, dans son ancrage ouvrier et populaire. Nous savons ce que notre ville doit à ses services publics, ses coopératives, ses syndicats, ses associations. Engagé.e.s ou non dans des partis, nous partageons les combats et les vraies valeurs de la gauche et de l’écologie. 

Nous mesurons l’ampleur des défis : changement climatique, détresse sociale, crise de la démocratie. Les choix libéraux, l’austérité et le recul des droits sociaux aggravent chaque jour les inégalités et durcissent le quotidien d’une grande majorité de la population. Face à ces urgences, de nombreuses mobilisations se développent ici et dans tout le pays. Nous voulons affirmer un autre choix, celui de la solidarité, du  progrès social et de l’égalité des droits.

Comme beaucoup de citoyen.ne.s l’attendaient, nous avons choisi de nous rassembler, pour construire un autre chemin et pour gagner. Contre l’extrême droite, la droite et les macronistes, loin des dérives du maire sortant, qui a rompu avec la gauche et certains de ses principes, nous voulons ouvrir une ère nouvelle pour Saint-Nazaire et son agglomération. 

Nous voulons préparer notre ville au changement climatique. Les scientifiques nous disent que notre territoire est gravement menacé par les risques littoraux. Nous voulons engager une transition écologique populaire à Saint-Nazaire, garantir l’accès aux biens communs, à un air et une eau de qualité. Développer massivement la présence de la nature et des arbres dans la ville, réduire l’artificialisation des terres, faire une révolution des transports et de la mobilité. Il s’agit de tourner l’économie de notre territoire vers des voies plus durables et économes en énergie.

Nous voulons une ville plus juste, plus humaine, nous refusons une ville à deux vitesses. Notre commune peut  en faire plus pour ceux qui ont moins et n’exclure aucun·e Nazairien·ne, . Notre ville doit lutter réellement contre toutes les formes de violences, en particulier à l’égard des femmes. Elle doit avoir une ambition éducative plus grande pour la réussite de tous ses enfants et veiller à leur bien-être. Elle doit rattraper son retard dans l’accueil de la petite enfance. L’accès à culture doit y avoir une place centrale. Notre ville doit accueillir dignement ceux qui viennent d’ailleurs. 

Nous voulons une ville qui nous écoute et nous respecte.  La démocratie participative doit être une réalité et non le paravent de dérives technocratiques et autoritaires. Nous ouvrirons des débats citoyens sur la stratégie urbaine à tenir.. Nous voulons des élu.e.s qui rendent compte de leur mandat régulièrement et soient accessibles à l’ensemble des habitant.e.s. Nous défendrons la transparence et la lutte contre la corruption et le clientélisme.

Nous voulons remettre nos vies au cœur des choix de notre ville. Animer la vie démocratique d’un territoire, c’est avoir de l’ambition pour chacun de ses habitants et ses conditions de vie. Cela veut dire construire ensemble une vie agréable dans une ville humaine, avec des services municipaux renforcés, du logement pour tous, des commerces et services de proximité et des lieux de vie dans nos quartiers. La municipalité doit aussi savoir s’engager face à l’Etat pour défendre les services publics de notre quotidien (école, hôpital, poste, police, justice…).

La politique doit se renouveler et construire des réponses à la hauteur. Nous appelons toutes celles et tous ceux qui partagent nos ambitions, nos idées et nos espoirs à venir construire avec nous le programme citoyen qui fera entrer notre ville dans une nouvelle époque, écologique, sociale et démocratique. Faisons vivre Saint-Nazaire ensemble !

Pour signer le manifeste Saint-Nazaire ensemble

Déjà 100 signataires

26/11/2019 | 8 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 27 novembre 2019 à 19h03 par Nazairienne
Notre ville
Notre ville
Ça c est de l'antropomorphisme
Et je reconnais du "Macron"
Et même du Valls
Il faut du talent pour les responsabilites
#2 - Le 27 novembre 2019 à 22h47 par Bernier de La Richarderie, Saint Nazaire
Déjà, l'écriture inclusive est une atteinte à la langue de Molière. En plus nous avons à considérer divers éléments pratiquement incompatibles : des débris dérivant du PS, les amuseurs de LFI,les cryptos communistes du NPA, les 6% de Génération S.et pour terminer, un vague brouillard écologiste. Personnellement, je n'ai aucune envie de me réveiller avec un commissaire politique au coin de ma rue et des végans détruisant ma boucherie -charcuterie comme mon véhicule à essence. Demain est un autre jour.
#3 - Le 28 novembre 2019 à 10h05 par Nazairienne
Cracher dans la soupe de monsieur Batteux et celle de Monsieur Samzun
Après s en être gobergée pendant 18 ans
Ça c est du madame Benize
Quant à madame Deniaud c est une grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf
On connaît l histoire
A la fin le batracien explose
#4 - Le 28 novembre 2019 à 16h13 par Chloé, Saint-nazaire
L'Humanité du 25 novembre annonce un meeting à Paris avec le PCF, le PS, la France Insoumise, et des écologistes sur les retraites. Invitation a été faite à la CFDT de venir s'y exprimer!!!L'appel ne dit mot de l'abandon de la réforme à points, de la grève A PARTIR du 5 décembre.Saint-Nazaire n'est pas Paris mais quand même.
#5 - Le 28 novembre 2019 à 19h30 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
#2 je n'aurais pas dit mieux ;-) 100% d'accord
#6 - Le 30 novembre 2019 à 08h15 par Chloé, Saint-nazaire
L'Etat-major du PCF toujours égal à lui-même. Le mouvement social en cours demande le retrait du système à points et les dignitaires du PCF lui demandent de discuter d'un projet PCF. L'art de détourner les salariés de leur légitime mobilisation.

" Nous, PCF, mettons sur la table notre propre réforme des retraites et demandons au gouvernement de l’étudier (…). Nous deman- dons au Premier ministre d’organiser une conférence sociale"
#7 - Le 30 novembre 2019 à 09h24 par DJW
Autant je supporte le programme de LFI de 2017, autant ce programme vague et creux et ce gloubi boulga de partis politiques m'est particulièrement indigeste.

Et je rejoins ce qui a été dit sur l'écriture inclusive... Stop les bêtises.
#8 - Le 01 décembre 2019 à 08h42 par Chloé, Saint-nazaire
#7. Vous dites "programme vague et creux" .Il va en effet falloir attendre de voir concrètement si Mme Bénizé, M.Renevot, et consorts rompent avec la politique qu'ils ont conduits par exemple en matière d'urbanisme: je pense aux terrains qui bordent la rue Henri Gautier, celui en face Cinéville, celui des anciens ateliers municipaux, le parc paysager sera-t-il sanctuarisé? et les terrains qui bordent la voie de sortie de Saint-Nazaire, il en reste encore. Et puis le nouveau maire s'il émanait de cette liste lancerait-il au Conseil d'administration de l'hôpital le rachat du PPP? Maintiendrait-on la journée des 4 jours et demi à l'école primaire et maternelle de plus en plus décriée, quelle gestion du parc HLM ? Quelle politique de la voirie, entretien des rues et des trottoirs? quelle politique intercommunale etc. et la question de la soustraitance des parking. Je pense à celui de la gare qui est payant pour pouvoir prendre le train, pas très écologiste. Il y a bien lieu d'être inquiet vu ce que je viens de lire ci-dessous dans la presse nationale. C'est donc les engagements concrets qui seront décisifs.
"Olivier Faure avait pourtant prévenu dès juillet : « Il n’y aura aucune alliance en France avec En marche ! pour des candidats socialistes. » Depuis, les accrocs se succèdent, répétant toujours le même schéma : un élu socialiste sortant se voit soutenir par LRM, la direction du PS tergiverse ; puis l’élu local réaffirmant avec plus ou moins d’empressement son attachement à la gauche, elle valide l’investiture en accusant le parti présidentiel de chercher à semer le trouble."
Que pense Laurianne Deniaud de la politique de son ami Faure?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter