Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : Grève du Service des Urgences du Centre Hospitalier

Depuis le vendredi 10 mai 2019 à 7h, le personnel soignant du service des Urgences, soutenu par les organisations syndicales CGT et FO, est en grève.

« Nous rejoignons le mouvement national en cours dans de nombreux hôpitaux en France et soutenons les revendications portées par le collectif inter-urgences et les syndicats CGT et FO :

- des effectifs soignants à la hauteur des besoins pour pouvoir accueillir dignement les usagers

- des lits d'hospitalisation en nombre suffisant pour poursuivre les soins dans un service adapté

- la reconnaissance financière de la spécificité et de la pénibilité d'exercice dans un service d'accueil des urgences

En effet, les problématiques mises en avant sur le plan national se retrouvent de la même façon aux Urgences du Centre Hospitalier de Saint-Nazaire. Aujourd'hui, nous ne sommes plus en capacité de pouvoir prendre en charge les besoins de soins immédiats avec bienveillance du fait d'un nombre insuffisant de personnels, l'allongement du temps de présence des patients au sein du service des Urgences et l'engorgement que cela provoque.

Une rencontre a eu lieu le mardi 7 mai dernier entre le Directeur du Centre Hospitalier, une délégation de personnels et les organisations syndicales CGT et FO. Nous lui avons fait part de nos revendications tant nationales que locales :

- ajustement des effectifs soignants et administratifs pour garantir un meilleur accueil des usagers, de leurs proches et permettre une meilleure continuité des soins au sein du service des Urgences

- amélioration de la structure hospitalière par l'augmentation pérenne de la capacité en lits d'hospitalisation et par une meilleure fluidité du circuit patient

- amélioration de nos conditions de travail (sécurité, comptabilisation du temps d'habillage-déshabillage, repas…)

Nous souhaitons poursuivre les négociations locales avec la Direction. Une nouvelle rencontre sera programmée en début de semaine prochaine. »

11/05/2019 | 2 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 12 mai 2019 à 11h02 par Chloé, Saint-nazaire
Ces personnels ont un mérite énorme: obligés de faire grève pour se faire entendre et en même temps obligés d'assurer le service par réquisition. Chapeau ! ça mérite un soutien particulier de la population, ne serait-ce que parce que chacun d'entre nous peut avoir besoin d'eux. Je n'ai pas l'impression que la députée, le maire président du Conseil d'administration de l'Hôpital fassent grand chose mais je suis peut-être mal informée. On s'étonne ensuite de l'abstention aux élections. Il est temps que le "dégagisme" algérien gagne la France. Certes la situation n'est pas la même mais elle se dégrade comme partout dans le monde. Je viens de lire que le salaire minimum imposé par les multinationales de la confection de vêtements descendait en Ethiopie jusqu'à 29 euros par mois! Ce sont les mêmes multinationales qui pillent l'Algérie avec la participation de dirigeants politiques algériens que le peuple veut dégager.Je ne suis pas sûr d'extrapoler beaucoup à partir de la grève des urgences. A suivre.
#2 - Le 13 mai 2019 à 18h33 par Moyon, St.nazaire
Pour ma part je m'en tiendrais au soutien des personnels hospitalier en général et à celui des urgences en particulier.

Leur lutte est grave et légitime.

Je choisi ce camp là plutôt que celui de la défense des "zônards" de la "maison du peuple" usurpateurs planqués derrière les revendications initiales des gilets jaunes, lesquels trouvaient quelque soutien ...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter