Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire des vœux empreints de gravité en cette journée d’horreur

Après s’être rendu place des droits de l’Homme le maire de Saint-Nazaire recevait les Nazairiens, les autorités civiles et militaires, au Théâtre pour la cérémonie des vœux dans une ambiance pesante après l’attentat qui a frappé la France et Charlie Hebdo.

Le maire de Saint-Nazaire a souhaité partager trois convictions personnelles avec ses auditeurs :
« En premier lieu, une histoire politique qui me dépasse. Des valeurs collectives de solidarité́, de fraternité́, de rassemblement qui fondent mon action et me paraissent être de bonnes choses à nous souhaiter. Elles sont profondément enracinées à Saint-Nazaire. Elles fondent mon engagement en faveur de notre ville et de son agglomération. Elles ont forgé́ le projet que j’ai élaboré avec mon équipe. Elles sont le socle qui a permis la confiance des électeurs. Elles font qu’être Maire ce n’est pas être simplement un gestionnaire de passage.
Je suis bien entendu aussi dépositaire du programme et du mandat confié par celles et ceux qui ont souhaité apporter leurs suffrages à l’équipe que j’ai constituée. Et là ce n’est pas un souhait mais une promesse : les engagements pris seront tenus. »


David Samzun en a profité pour regretter le discours de certains au conseil municipal :
« Enfin, je suis le dépositaire et le garant de l’avenir de toutes les nazairiennes et les nazairiens, qu’il aient ou non participé à l’élection, qu’ils aient ou non voté pour la liste que j’ai présentée. Faire de la politique, c’est à la fois être convaincu de la force de son mandat mais en même temps faire preuve d’humilité face à une ville qui bouge en permanence et n’appartient donc à personne. De fait, que ce soit dans les débats nationaux ou encore très récemment lors du dernier conseil municipal, je suis toujours très préoccupé par les discours de celles et ceux qui prétendent définir absolument et définitivement une identité nationale ou locale, au nom de je ne sais quelle tradition ou permanence historique. Une ville, comme un pays, c’est un mouvement, un espace de rencontre et d’enrichissement dont personne ne peut définitivement figer les contours.

La politique c’est parfois la confrontation. La confrontation des armes dans de nombreux endroits du monde qui ne sont pas encore parvenus à cette maturité d’une vie politique pacifié et démocratique qui permet de réguler les désaccords et les conflits d’intérêts. La confrontation des idées dans nos pays démocratiques, même si la vigilance doit rester constante face à toutes celles et ceux qui font appel aux travers du genre humain : le mépris, la haine, la violence.

La politique c’est aussi la capacité de s’unir et de construire ensemble. »

Je vous remercie encore une fois pour votre engagement, votre énergie et votre présence et vous adresse très sincèrement, en mon nom et en celui de tout le conseil municipal, tous mes vœux pour cette nouvelle année 2015. »


Auteur : JBR | 08/01/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Deuil national : Rassemblement à l’Hôtel de Ville à 12 h 00 »
Article suivant : « Charlie Hebdo : réactions après l'attentat »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter