Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire David Samsun : l'association Anticor44 a-t-elle voulu faire le buzz ?

L’association Anticor44 a jeté le soupçon sur le maire de Saint-Nazaire en alertant la procureure de Saint-Nazaire sur de possibles conflits d’intérêt entre le maire et son épouse qui travaille au Crédit Immobilier de Saint-Nazaire. Anticor a sans doute voulu faire le buzz relayé par quelques médias. Comme on dit vulgairement, c’est du « pipi de chat. »
David Samzun
David Samzun

Anticor44 reproche au maire d’avoir participé à des délibérations du Conseil municipal de Saint-Nazaire en faveur du CISM alors que son épouse y occupe un poste de Directrice de la communication, qui n’est pas une fonction de prise de décisions qui engage le CISN. Le CISN intervient pour de nombreuses collectivités en Loire-Atlantique.

Anticor44 considère que le maire n’aurait pas dû prendre part au vote concernant les délibérations du CISN.

Du côté de la ville réplique dans un communiqué, :  « Mme Samzun ne participe pas au Comité d’engagement du CISN et n’assure aucune fonction dirigeante au sein du groupe ».

En l’absence de « conflit d’intérêts entre la profession de son épouse et ses responsabilités électives », David Samzun a « participé au vote de délibérations de la Carene, lesquelles avaient pour objet l’agrément d’opérations de logement social et de garanties d’emprunt comme cela se fait régulièrement avec l’ensemble des bailleurs. Toutes ces délibérations ont bien entendu été visées par le contrôle de légalité exercé par l’Etat ». La profession de Mme Samzun a été mentionnée dans le cadre de la déclaration faite par le premier magistrat de Saint-Nazaire à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Qui n’a fait « ni reproche, ni recommandation sur cette situation. »

Le maire s’interroge sur les méthodes : « Je constate en effet que de nouveau, mon nom est associé à des soupçons sans avoir eu la possibilité d’y répondre formellement, avant que cela soit rendu public. La facilité avec laquelle il est ainsi possible de jeter le doute sur une réputation m’interroge fortement » .

Il serait étonnant que la procureure suive Anticor44 sur un dossier qui n’a guère d’existence juridique. Anticor44 a t-elle voulu faire le buzz depuis le retrait da sa présidente ? Ils sont tellement certains de leur coup qu’aucune information n’a filtré sur le site national d’Anticor. On peut aussi s’interroger sur le choix des dossiers d’Anticor44, en fonction des couleurs politiques.

Nous avons tenté de joindre Anticor44 qui n’a pas souhaité nous répondre.

(ANTICOR est une association fondée en juin 2002 pour lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique.)

Auteur : MJ | 14/09/2021 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter