Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : création du groupe «Socialistes, social-écologie » au conseil municipal

Le groupe des élus «Socialistes, social-écologie » est composé de 4 élus : Gaëlle Bénizé-Thual, Laurianne Deniaud, Hervé Braire et Régine Le Bail qui en assurera la présidence.
 Laurianne Deniaud, Gaëlle Bénizé-Thual,Régine Le Bail, Hervé Braire
Laurianne Deniaud, Gaëlle Bénizé-Thual,Régine Le Bail, Hervé Braire

" La décision de créer ce groupe intervient suite à la gestion par le Maire de l’affaire de violences sexuelles doublée d'une plainte en diffamation révélée au printemps dernier.  Cette affaire a été le révélateur de désaccords graves sur la hiérarchie des valeurs et sur les méthodes en politique. Affirmer que le choix qui fut le nôtre de démissionner de mandat pour lesquels nous étions pleinement engagées relèverait d’on ne sait quel calcul politicien n’est pas acceptable.  La théorie du complot n’abaisse que ceux qui la propagent. 

Socialistes, nous sommes et nous resterons, attachés à une famille politique, à ses combats d’hier, et d’aujourd’hui. Au-delà du débat politique classique certains enjeux de société nous obligent à nous dépasser pour faire naître une espérance individuelle et collective, pour nous forger ensemble un avenir meilleur.

Socialistes attachés à la démocratie, au cadre républicain, nous sommes engagés pour l’égalité et l’émancipation du plus grand nombre. Les questions sociales et écologiques sont intrinsèquement liées et sont au coeur de notre attention. Parce que nous ne pourrons pas sauver le climat alors que les injustices sociales perdurent, parce que les plus défavorisés sont les premières victimes des conséquences du changement climatique et de la pollution, ces engagements ne font qu’un à nos yeux. 

Nazairiennes et nazairiens, nous aimons notre ville. C’est toute sa diversité, d’histoire, de parcours, de vécus, d’engagements, qui fait qu’elle est unique et si attachante. C’est une ville où le collectif, le partage, l’audace de transformer sont supérieurs à l’individualisme, l’autoritarisme, la gestion sans une ambition partagée.

Nous entendons désormais, en cohésion et en cohérence avec nos idéaux de justice, de progrès et d’émancipation, d’attachement au vivant et aux écosystèmes, et aux valeurs socialistes, humanistes et féministes qui nous animent, à l’éthique, la transparence et l’intégrité, pouvoir désormais être « utiles et libres ». 

Libres de nous exprimer,  nous entendons être force de propositions jusqu’à la fin de ce mandat en mars 2020. 

Utiles aux nazairiennes et nazairiens, qui méritent un conseil municipal centré sur leurs problèmes, en proposant de faire face avec plus d’énergie aux changements du monde, à l’urgence écologique et à l’urgence sociale. "

 

Gaëlle Bénizé-Thual - Laurianne Deniaud - Hervé Braire - Régine Le Bail

27/09/2019 | 11 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 27 septembre 2019 à 10h32 par Chloé , Saint-nazaire
Socialistes en paroles ces partisanes de la loi travail
#2 - Le 27 septembre 2019 à 11h44 par Selo
Chloé, je me permets de vous dire que Laurianne Deniaud appartenait aux courants du PS qui se sont opposés à la loi travail, dans les instances du parti comme à l'assemblée.
#3 - Le 27 septembre 2019 à 14h06 par Chloé , Saint-nazaire
Selo. Merci de nous rappeler cette prise de position sur la loi travail et ce se serait bien d'avoir une intervention officielle sur les urgences et le ppp del'hopital
#4 - Le 27 septembre 2019 à 20h27 par Sans-Un, Saint-nazaire
#2
Mais bien sur...et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu !

Deniaud n'aurait t'elle pas aussi travaillée dans un cabinet de Hollande avant que Samzun ne la fasse revenir de Paris en lui faisant miroiter une place de député dans la circo ?
#5 - Le 28 septembre 2019 à 09h04 par Chloé , Saint-nazaire
Laurianne Deniaud a commis une erreur gravissime pour une personne qui a eu des responsabilités nationales. Elle a mis sur la place publique une affaire privée contre le gré de la personne concernée. Quelles que soient ses arguments,elle constituerait un danger politique comme future candidate aux élections à moins qu'elle reconnaisse son erreur. C'est une forme de totalitarisme.
#6 - Le 28 septembre 2019 à 09h14 par Lemere
Il serait paradoxal que la division á gauche sur St Nazaire soit une opportunité pour la droite de l'emporter, alors qu'à La Baule Il pourrait se produire l'inverse!
#7 - Le 28 septembre 2019 à 15h42 par Moyon, Saint-nazaire
Il ne sert pas à grand chose d'épiloguer sur la démarche piloter par L. Deniaud qui " n'existe " qu'au travers de son passage ds les instances nationales du PS.
Sa discorde avec le maire ne date pas du lancement de l'affaire (qui n'en est plus une puisque la justice l'a décidé).
Je crois tout simplement qu'elle n'a pas l'envergure pour assumer les délégations que Samzun lui avait confiée et que s'en étant aperçu il l'a recadrée, ce qu'elle n'a pas digérer -
#8 - Le 28 septembre 2019 à 18h01 par Bernier de La Richarderie, Saint Nazaire
Benoit Hamon (1995-1995), L. Deniaud (2009-2011) tous les deux à la tête des Jeunes socialistes. Cette dernière ; sous Hollande fait une apparition entre autre comme conseillère jeunesse auprès de Hollande. Puis, c'est donc pour briguer une indispensable légitimité électorale qu'elle se parachute à Saint Nazaire avec pour ambition de succéder à Mme BOUYER comme députée et peut être comme ministre suite aux élections présidentielles. Fin de partie. La suite, des attaques contre le maire concernant des histoires de fesses que la justice a classé sans suite. Le Maire a reçu de nombreuses fois la personne et a échangé de nombreux Mails avec elle. Aujourd'hui, les mêmes féministes ont remis une tune dans le bastringue avec pour communicant le conjoint de L. Deniaud. Une liste hétéroclite, des hamonistes et des islamo-gauchistes.
#9 - Le 30 septembre 2019 à 09h34 par Chloé , Saint-nazaire
Celine Girard donne dans Presse Océan une version des faits qui semble plus objective et dénuée d'arrière pensées politiques
#10 - Le 30 septembre 2019 à 10h17 par nizar, Montoir
Chloé je viens de lire l'article dans Presse Océan,
C'est grave, sans commentaire.
#11 - Le 02 octobre 2019 à 09h17 par Tony
#9 #10
Je viens de lire aussi.
Que de calculs... Rien ne va plus nulle part!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter