Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire Conseil municipal : les inquiétudes pour les chantiers en arrière-plan

Avec quelques sujets pourtant importants, comme le DOB ou une aide à l'éolien,le conseil aurait pu avoir du rythme, mais même les interventions de l'opposition ont semblé molles, comme si l'absence d'annonce des commandes attendues pour les chantiers pesait sur l'assemblée.

Le conseil s'est ouvert avec quelques prises de paroles. Jean-Christian Diat  voulait s'expliquer sur son texte à l'origine de celui de Jean-Louis Garnier dans le bulletin municipal. Mais le maire l'a immédiatement coupé : «  ce n'est pas le cirque ici ! ». Martine Dardillac a annoncé qu'elle se « désolidarisait de la droite », toujours suite aux écrits de Jean-Louis Garnier « il s'agit de défendre des valeurs humaines...L'approche des élections ne saurait justifier n'importe quoi ». Au conseiller mis en cause, qui portait l'écharpe turquoise de sa liste pour les municipales, le maire fit remarquer que ses propositions penchaient vers celles du FN après qu'il a annoncé qu'« un euro dépensé sera, un euro utile, à partir d'avril » commentant un DOB, « qui n'ent est pas un ».
Josette Emonides (opposition)  s'avoue « perplexe », elle souligne « des prévisions désastreuses » et s'inquiète pour les commerces du centre-ville. Elle note « un mépris de concertation ». Joël Batteux répondra par une citation : « la concertation c'est l'alibi des médias, la sanction c'est l'élection ».
Le manque de commandes pour STX  plane sur le conseil. Les différents groupes disent leurs inquiétudes et leur soutien aux travailleurs de l'entreprise. Mais le PC avec Christian Saulnier fait savoir « qu'il n'a pas envie de mêler sa voix à celles du FN et de Jean-LouisGarnier » à ce sujet.
Pour le maire « la construction navale vivra, j'en suis convaincu, les salariés sont en droit d'attendre des revenus, sitôt que les commandes seront prises, il faut sortir de cette situation ».
En attendant, ce vendredi soir les panneaux du France qui décorent maintenant la salle du conseil lui donnent un air d'ors du passé.


Immobilier industriel
La ville va s'engager pour  250 000 €  par l'entrée de la SONADEV (société d'économie mixte)  au capital d'une nouvelle filiale de STX, pour la consruction d'immobilier industriel, pour le montage des éoliennes. Pour l'opposition « c'est à l'entreprise de prendre ses risques pas à la collectivité qui n'y connait rien », Christian Saulnier soutient la décision pour « une filière d'avenir ». Joël Batteux indique qu'il « ne s'agit pas de financer un outil, mais une infrastructure ».



 

Auteur : LY | 23/12/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Lycée expérimental : l'équipe éducative continue de chercher des solutions »
Article suivant : « Une maison pour les associations caritatives »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter