Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire   "Cercle du silence" avec le collectif "Unis Contre l'Immigration Jetable"

Depuis septembre 2009, les membres du collectif "UCIJ" se réunissent tous les 3es samedi du mois pendant une heure de 15 heures à 16 heures sur l'Esplanade des droits de l'homme. Samedi, ils étaient une trentaine à venir dénoncer les lois restrictives sur l'immigration et aux conséquences dramatiques.

Aujourd'hui, il existe près de 160 groupes de ce type en France. En Loire-Atlantique, il y en a trois à : Nantes, Ancenis et Saint-Nazaire. Le collectif nazairien regroupe plusieurs dizaines de personnes venues d'horizons divers avec des sensibilités politiques différentes. On notera cependant que la plupart du temps, il s'agit de personnes avec des opinions plutôt ancrées à gauche. Ainsi dans le cercle, on a pu reconnaître entre autres, Nathalie Bruneau de Label Gauche. Leur action se veut à la fois symbolique et déterminée. Philippe Vignault membre de l'UCIJ précise : "À travers notre action mensuelle, nous entendons montrer notre désaccord avec la politique gouvernementale et plus spécialement en matière d'immigration. Il faut quand même savoir, que lors des six derniers mois, 14 760 personnes ont été expulsées et victimes de traitements contraires aux droits humains".

 Un globe 

Chaque rassemblement se traduit par un cercle du silence autour d'un globe avec un centre de rétention à la base qui symbolise le lieu où transitent les migrants sans-papiers. Et Philippe Vignault d'ajouter : " Le silence réunit même pour quelques instants, des personnes de toutes tendances confondues, la liberté d'expression étant propre à chacun. Avec ce mouvement, nous dénonçons la stigmatisation de certaines parties de la population par le gouvernement Sarkozy. On a pu le voir cette semaine avec les expulsions de Roms. Pendant ce temps, on détourne l'attention de la population des vrais problèmes quotidiens. Notre objectif est de dénoncer les obstacles administratifs en tout genre, mais aussi les conditions de détention inhumaines dans les Centres de rétention administrative comme cela peut être le cas à Rennes. Nous souhaitons que le droit du travail soit respecté, y compris pour les travailleurs sans-papiers. Parallèlement, nous demandons la suppression des centres et zones de rétention. Nous voulons que la France et l'Europe assurent la liberté de circulation et d'installation, qu'elles régularisent tous les sans-papiers".

Auteur : Y.Enaud | 24/08/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « Manifestation nationale contre les discriminations faites aux Roms »
Article suivant : « Tour d'horizon avec Kevin Izorce : "Mes projets, mes amis politiques, mes espoirs, mes emmerdes" »

Vos commentaires

#1 - Le 29 août 2010 à 15h42 par caillet franck, Montoir De Bretagne
arrivé au 21 siècle il est impensable de traiter les êtres humains comme cela,mais malheureusement l'être humain oublie vite, très vite, notamment certaines parties de son histoire , et ce depuis le début des temps et l'histoire se répète et semble tourner en boucle !
en tout les cas bravo pour le courage de tout ceux qui manifestent,c'est une belle épine dans les fesses de ceux qui nous gouvernent
#2 - Le 16 mars 2013 à 12h01 par Républicain, Batz
Bilan du dernier cercle du silence Février 2013 :

10 personnes .

Bravo à ces courageux défenseurs de l'immigration .

Une proposition : un cercle du silence pour nos chômeurs , nos oubliés ,nos exclus ,nos sans logements , nos RMistes .

Pas porteur ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter