Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire ajournement du budget : Les réactions du FN et d’En Marche

Sous la plume de Gauthier Bouchet conseiller municipal d’opposition et celle de Pierre-Yves Vincent LREM, ces derniers commentent le report de la présentation du budget ou coup politique ?

FN : En reculant le vote du budget municipal, David Samzun veut faire oublier son choix

Gauthier Bouchet
Gauthier Bouchet

"David Samzun, maire de Saint-Nazaire, a annoncé hier à la presse son intention de repousser le vote du budget municipal. Initialement prévu à la fin de l’année, celui-ci interviendra en réalité le 9 février prochain. L’argument invoqué par le maire est la politique de maîtrise excessive de la dépense publique à laquelle le Gouvernement veut contraindre les trois cents plus grandes collectivités, dès janvier prochain, ce que semble déterminer le nouveau Projet de loi de Finances (PLF) actuellement débattu au Parlement.

Face au renforcement des politiques d’austérité que le Gouvernement veut imposer aux collectivités locales, notamment la limite d’encadrement des dépenses de + 1,2 % par an (inflation comprise) au lieu de + 2 % par an sur la période 2013-2017, David Samzun veut faire oublier son choix… Le maire de Saint-Nazaire veut faire oublier qu’il a voté pour Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle, contre d’ailleurs le choix de son propre parti. Il veut de même occulter son vote pour l’actuel président — et son appel à voter pour lui — confirmé au second tour, en « barrage à l’extrême droite ».

Par sa protestation en octobre contre le Gouvernement, qu'il soutenait en mai, le maire estime pouvoir se refaire une virginité. Mais retardant ainsi le vote du budget municipal, monsieur Samzun agit hypocritement. Il n’effectue qu’une manœuvre dilatoire et politicienne, sans conséquence sur les finances de notre commune, sinon, d’une part, d’acter sa soumission aux politiques d’austérité, d’autre part, de laisser entendre, désormais, qu’en compensation de l’encadrement de la dépense publique, « l’augmentation [du taux de taxe d’habitation] serait à la charge du contribuable », loin de ses promesses de gel des impôts.

Pourtant, David Samzun savait. Il savait qu’en votant pour Emmanuel Macron, il votait pour un candidat qui appliquerait docilement les Grandes orientations de politique économique (GOPE) émises annuellement par la Commission européenne, grands axes traduits en directives supranationales, elles-mêmes traduites en droit national, parmi lesquelles, l’austérité financière pour nos communes, et plus largement, la plupart de nos collectivités. Qu’il ne s’en plaigne donc pas ensuite… Et qu’il assume son vote !"

LREM : Pierre-Yves Vincent

Pierre-Yves Vincent
Pierre-Yves Vincent

"Le projet de loi de finances du gouvernement commence à prendre forme. Il est ambitieux sur les économies que nous devons tous faire pour redresser le pays et mieux orienter les dépenses.

Concernant le « pacte de confiance » il s’agit d’un contrat avec les plus grandes villes de France, dont Saint-Nazaire, afin de limiter la hausse des dépenses de fonctionnement. Une précision importante puisqu’il ne s’agit pas de faire baisser les dépenses, comme lors du précédent mandat, mais de limiter leur hausse !

Les propos de la mairie sont, en ce sens, volontairement alarmistes puisqu’à ce jour il est bien indiqué que cette hausse devrait être limitée à 1.2% HORS inflation, budgets annexes compris.

Rappelons aussi que l’intention du gouvernement est de contractualiser un accord avec CHACUNE des villes concernées en tenant compte des particularités et qu’il n’y a donc pas lieu de parler d’injustice à ce niveau là.

Il est également dommage que le maire et son adjoint aux finances ne parlent pas, dans leurs interventions, des intentions du gouvernement  d’augmenter la DGF en 2018 ainsi que la dotation de péréquation et de soutenir fortement l’investissement avec la pérennisation de la DSIL et avec un fonds en faveur des « réformes structurelles » .

L’objectif est tout de même de faire une économie, sur 5 ans, de 13 milliards d’Euros dans un secteur ou nous savons tous que les dépenses ont dérapé depuis de nombreuses années.

N’existe-t-il pas, par exemple, des sources d’économies, notamment en frais de personnel, lorsque nous transférons toujours plus de compétences vers les intercommunalités ?

Toujours est-il qu’avec cette méthode, c’est bien la collectivité qui pourra choisir dans son budget sur quels domaines faire porter les économies.

J’en conclu qu’ici, comme pour la baisse des APL, qui sera supportée par les réserves financières des bailleurs sociaux, que la position du maire est avant tout une posture politique !

Messieurs Samzun et Arnout cherchent ils à se défaire d’une image de macronistes pour tenter de maintenir un semblant de cohésion dans une majorité « plurielle », composée aussi de gens très hostiles à ce gouvernement, jusqu’aux prochaines échéances électorales !?"

18/10/2017 | 4 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 19 octobre 2017 à 15h39 par Lerot Quefaure , Trignac City
Qu ils apprennent enfin à se serrer la ceinture à 0 % , comme ils le préconisent aux autres, en gelant avec ferveur, depuis 8 ans les salaires des 5 millions de fonctionnaires .
La dette sera encadrée ? il est temps, c' est tres bien, car il est prévu , sans notre aval de citoyen, de doubler l endettement de notre ville . Pourquoi faire? Moins de grandes dépenses et penser aux petites gens, et aux classes moyennes aussi , qui sont saignées à blanc, Comment ? Peut être se priver ( ou décaler ?) d une grande salle -base sous marine- à 10 millions, des Halles rénovées à 12 , toujours + mais en serrant notre ceinture,( au fait Merci et bravo la taxe habitation secondaire à +60%)pour faire fuir les gens et parler de St NAz dans la France entière " the bridge fiscal !" , mais plutôt des bourses d études pour les jeunes lycéens pauvres ET méritants, et pas de subvention pour les punks à chiens qui glandouillent bourrés aux frais de la société, laisser s il le faut, l hébergement des futurs migrants aux villes plus riches. Par réalisme, ici on a déjà pas mal de pauvres , exemple : après le marché, certains font les poubelles et personne ne va les aider , bon ok, dans les halles rénovées en 2022 ils seront plus cools .
#2 - Le 19 octobre 2017 à 23h39 par Moyon, Saint-nazaire
Pour augmenter les recettes on pourrait aussi taxer la c........

Sans limite de plafond, il y aurait de l'argent à gagner auprès de certains.
#3 - Le 24 octobre 2017 à 18h03 par Lerot Quefaure , Trignac City
Moyon va peut être faire un don à la commune ?
#4 - Le 24 octobre 2017 à 21h45 par Moyon, Saint-nazaire
Même en écrivant "certains" avec un S , il se sent visé...
Il avait tout à gagner en restant silencieux ne fut-ce que le droit de bénéficier d'un abattement.

C ... et fier de l'être.LOL

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter