Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire accueille une 3e oeuvre « Estuaire »

Comme précédemment à Saint-Brevin, Couëron ou Cordemais le Voyage à Nantes installe une nouvelle œuvre monumentale à Saint-Nazaire.

Baptisée "Le Pied, le Pull-over et le Système digestif" et composée de trois gigantesques sculptures, c'est la troisième œuvre du parcours d'art contemporain Estuaire qui sera accueillie à Saint-Nazaire après Suite de triangles de Felice Varini dans le port et le Jardin du tiers-paysage créé par Gilles Clément sur le toit de la base sous-marine.

La collection d’art contemporain Estuaire initiée en 2007 par Jean Blaise compte une trentaine d’oeuvres essentiellement entre Nantes et Saint-Nazaire.  Le pied, le pull et le système digestif sera la dernière oeuvre de cette collection.

L’oeuvre sera installée dans la pince de crabe, juste devant le restaurant La Plage. Elle est réalisée par un duo d'artistes Daniel Dewar et Grégory Gicquel. 

"Quand le Voyage à Nantes nous a proposé ce lieu, cette crique à la sortie du port, on a tout de suite eu un questionnement sur la taille de nos sculptures. On est au bord de la mer avec des infrastructures gigantesques. Le béton est très présent à Saint-Nazaire également. C’est une matière qu’on avait déjà travaillée. On a donc pensé à ça car il y avait des solutions techniques pour travailler à grande échelle avec du béton. On n’avait jamais réalisé des pièces aussi grandes avec cette matière", explique Grégory Gicquel. 

L’inauguration est prévue en janvier 2021 si le chantier ne rencontre pas de difficulté.

12/10/2020 | 7 commentaires
Article suivant : « Saint-Nazaire : une exposition à la galerie d'Art d'Aristide Briand »

Vos commentaires

#1 - Le 13 octobre 2020 à 12h09 par Moyon, Saint Nazaire
Pourquoi pas ?
Continuer l'implantation d'oeuvres artistiques imposantes dans la ville, me semble intéressant.
L'occasion pour moi d'intervenir à propos du laisser aller qui règne sur quelques unes d'entre elles déjà installées, exceptions faites des fresques murales "street-art" (plus récentes).

L'abandon du "voyage de la Sirène" érigée par Federica Matta sur la place de l'Amérique Latine aujourd'hui livrée aux graffitis, aux couleurs délavées ...

les " Javelots " de Logan à la pointe de Villès que l'on ne remonte plus après la saison des tempêtes.

Et, même si pas artistiquement prouvé, le "Compas" du rond-point Océanis, ambassadeur de l'entrée ouest de St. Nazaire abandonné aux herbes folles ...

J'ai donc des doutes sur la sensibilité de nos élus à l'entretien du patrimoine culturel et à leur volonté de les entretenir.
#2 - Le 13 octobre 2020 à 15h29 par tonton cristoballe, St Naaaz
c est beau !

et celle là ? elle est où ?

https://archives.saintnazaire.fr/ark:/28388/8zv62hgtxb7r
#3 - Le 14 octobre 2020 à 10h58 par C. Mavillosi, Saint-nazaire
Encore un avatar de l'hégémonie culturelle Nantaise parachutée sans débats à des Nazairiens tenus éloignés du sujet. La tête et les bras en quelque sorte, le cerveau pour les Nantais, le pull pour les bras Nazairiens et le pied sans doute pour représenter la surévaluée place du commando. Culturellement parlant, faire de l'usine élévatoire et après concertation et débats contradictoire un haut lieu patrimonial et représentatif de l'histoire de la ville, c'est pour quand ?
#4 - Le 16 octobre 2020 à 13h10 par raoul de G, Godewarzeld
on est en train de foutre en l air les rochers naturels, pour bétonner à max pour poser ces " statues" ? Si encore on aménageait une petite plage à l abri pour les gosses ? ou un ponton pour plaisance...
#5 - Le 17 octobre 2020 à 12h14 par Moyon, Saint Nazaire
#3 : quel sens donnez-vous à "avatar" ?
je ne suis pas loin de vs rejoindre quant à l'influence culture sur cette affaire. l'explication vient peut-être que la politique culturelle locale n'est plus ce qu'elle était.
Quant à l'avenir de l'usine élévatoire, le projet portant sur une vitrine dédiée à l'estuaire et au territoire ligérien, est tombé à l'eau car la majorité de droite de la région a brutalement refusé l'aide financière indispensable.
Une nouvelle orientation s'est tournée ensuite vers une brasserie/restauration, mais il semble que l'administration du Port Autonome allias l'EHCM ( l'école du haut conservatisme maritime) soit devenue trop gourmande.
Enfin, pour parler négativement, contester le succès et l'attractivité de la place du Commando, il en fallait un: c'est vous!
#6 - Le 17 octobre 2020 à 20h12 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
#4 Il n'y a pas de rochers naturels à cet endroit, mais des remblais et des caillasses qui pendant et après la guerre sont venus combler cette petite anse avec son quai aujourd'hui enseveli.
#7 - Le 20 octobre 2020 à 17h58 par bebel, DÉtroit
C est le pied !

Des jeux pour enfants, bien ringards, nous suffiraient

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter