Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : a reçu des Gilets Jaunes studieux

Pendant 3 jours, se tenait à Saint-Nazaire la 2e assemblée des assemblées des Gilets Jaunes. 700 personnes étaient réunies pour débattre des moyens de se faire entendre dans les prochains mois. L’Assemblée des Assemblées réunit des femmes et des hommes issus de groupes locaux de Gilets Jaunes de toute la France. Les résolutions prises doivent être maintenant examinée par l’ensemble des assemblées locales, avant d’être restituées au public.
Assemblée des assemblées des Gilets Jaunes à saint-Nazaire
Assemblée des assemblées des Gilets Jaunes à saint-Nazaire

Les Gilets Jaunes ont tous constaté que le gouvernement opposait à leurs revendications "une dérive autoritaire."  Ils revendiquent toujours depuis le début :

- l'augmentation générale des salaires, des retraites et des minimas sociaux ; 

- des services publics pour toutes et tous.

« Notre solidarité et nos luttes vont tout particulièrement aux 9 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. »

Les Gilets jaunes souhaitent mettre en place de nouvelles formes de démocratie directe, face « à la mascarade du grand débat. »

L’assemblée des assemblées appele l’ensemble des Gilets jaunes « ainsi que toutes nos concitoyennes et nos concitoyens à s’engager dans la réappropriation de notre pouvoir politique. » « Nous appelons à créer dans chaque commune de France où cela est possible une ou plusieurs assemblées citoyennes et populaires »

Europe et élections

« la Commission européenne décide de tout sans aucun contrôle démocratique. Les institutions européennes sont soumises à la pression de 25 000 lobbyistes pour la seule capitale européenne ! » 

« Nous faisons le choix de ne donner aucune consigne de vote ou même de participation à ces élections. Nous condamnons toutes les tentatives de constitution de liste politique au nom des Gilets jaunes ! »

 L'assemblée des assemblées souhaite organiser avec les Gilets Jaunes de Belgique, une convergence de tous les peuples à Bruxelle. « Car quelque soit le résultat du vote, il faudra compter sur nous ! C'est dans la lutte que se construira l'Europe des peuples. »

Enfin, les Gilets Jaunes exigent :

– l’annulation des peines des milliers de prisonniers et condamnés du mouvement des Gilets jaunes et de toutes les autres luttes criminalisées.

– l’annulation des poursuites qui pèsent sur les personnes accusées et inculpées.

– la défense des libertés publiques et des droits fondamentaux.

– la reconnaissance des centaines de personnes enfermées, dans le cadre des

Gilets jaunes, des quartiers populaires et de toutes les luttes défendant le bien commun, comme les prisonniers politiques.

– l'interdiction immédiate du LBD 40 et des grenades offensives.

Samzun à côté de la plaque

"On nous a traité de « troubles à l’ordre public », on nous a mis des bâtons dans les roues. On a fait pression sur les municipalité de la Carène pour qu’elle renoncent à nous aider. On s’est retranché derrière des dizaines de cars de gendarmes mobiles. Et on n'a rien compris à ce qui se passait ici !!!

"Le Maire Samzun a démontré à cette occasion à quel point il était à côté de la plaque. Il a fait la preuve qu’il fait bien parti du monde de Macron, de ce vieux monde que l’on cherche à dégager."

Auteur : NG | 11/04/2019 | 7 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 12 avril 2019 à 11h50 par Chloé, Saint-nazaire
L'Assemblée des gilets jaunes propose dans une partie du texte non citée ici de "tourner en dérision cette mascarade électorale". Ils ont bien raison quand on voit que certaines listes aux européennes sont des machines à recycler tout et n'importe quoi.Sur la liste de LRM on trouve des candidats aux positions contradictoires Un ex-représentant agriculteur aux antipodes d'un autre écologiste. Le PS officiel s'est converti à une tête de liste pas banale: Glucksmann fut le conseiller de 2004 à 2012 de l'oligarque dictateur de Géorgie. La révélation des tortures carcérales de Saakachvili a conduit à sa fuite. Glucksmann s'est même flatté d'être l'intermédiaire des relations entre Saakachvili et Sarkozy(2008-2011). La question de l'Europe divise profondément les listes écolos. Marine Le Pen abandonne la sortie de l'Union européenne. Une liste revendique le Frexit. De quoi donner le tournis.
#2 - Le 13 avril 2019 à 10h59 par endoxa
Le mouvement des gilets jaunes est d'une grande complexité et, pour une frange, a fait part d'excès de violence condamnables.

Néanmoins, il exprime de profondes aspirations d'une société française étouffée, et d'une large partie de la population qui ne s'exprime pas (ou plus), et des "invisibles", qui se sent oubliée, méprisée, bien au delà de simples revendications de pouvoir d'achat.

Que 75% des Français est soutenu le mouvement au début, avant les violences, témoigne de l'écho dans la société des aspirations exprimées.

Que Saint-Nazaire est accueillie cette réunion, dans les meilleures conditions, lui permet de renouer avec ses racines: cette ville est populaire, profondément rattachée dans une histoire sociale, et souhaitons qu'il faut y voir les prémices d'une refondation de la gauche: au service du peuple.

Que ces gilets jaunes n'aient non seulement bénéficié d'aucun soutien de la ville de Saint-Nazaire, mais aient été ignorés par les élus locaux est révélateur du tournant politique de cette municipalité, du reniement des valeurs qui l'ont fondée, du dos tourné à une très large partie de ses habitants.
#3 - Le 13 avril 2019 à 14h34 par Chloé, Saint-nazaire
"souhaitons qu'il faut y voir les prémices d'une refondation de la gauche au service du peuple." a écrit Endoxa. L'expression "gauche" est totalement dévalorisée, il y a eu trop des promesses non tenues au nom de la "Gauche". Il y a trop de girouettes qui se recyclent sous des étiquettes qui sont des vieux flacons. Hamon a trouvé une candidate ex PS à Saint-Nazaire pour sa liste, Gluksmann a une candidate nazairienne ex ou encore toujours PS à la Région qui rêve surtout d'être députée européenne.Les changements d'étiquette ne concernent pas seulement la gauche. Marine Le Pen a aussi changé l'étiquette du flacon. Les gilets jaunes comme les algériens veulent du sang neuf.Lorsque les élus seront révocables comme le souhaitent les gilets jaunes, il y aura peut-être moins de gamellards et il pourront être "au service du peuple" comme vous le souhaitez à juste titre. On n'est pas encore rendu là. Et surtout l'étiquette "gauche" dans le cadre de la mondialisation, des traités européens est un serpent de mer.
#4 - Le 14 avril 2019 à 09h14 par Lemere
@Chloe

On a bien compris et vous l'avez fort bien exprimé que les groupes politiques actuels ne sont á vos yeux pas légitimes d'être élus aux Européennes .
Une fois cela dit, pour quelle liste allez vous voter qui serait prête à se sacrifier ensuite en devenant révocable à la demande ? Quelle liste à ce point dans son programme ? Je n' en n'ai trouvé aucune. Et les gilets jaunes n'ayant pas de liste , vous allez devoir vous abstenir ce qui fera le jeu des listes classiques. Si je puis me permettre pourquoi ne pas intégrer une liste ayant dans son programme au moins un point qui vous convienne et ensuite une fois en place de défendre et faire passer cette possible révocation par le peuple.
#5 - Le 14 avril 2019 à 16h30 par Chloé, Saint-nazaire
#4 . OUi pour le moment je n'ai pas l'intention d'aller voter. Je ne suis pas sûre que cela fasse le jeu des listes classiques. Si on raisonne arithmétiquement c'est vrai.Mais les listes qui auront des élus vont les voir se perdre ou se noyer dans les institutions européennes. Il y a eu aussi l'expérience de Tsipras qui a finalement cédé à la pression. La pression va se faire très grande pour essayer d'accréditer les listes, le vote aux européennes alors que dans le le même certains n'arrivent pas à crédibiliser leur liste. Place Publique + le PS a déjà vu la moitié des fondateurs de Place Publique de Raphaël Glucksmann déserter le mouvement selon Ouest-France de ce jour.Peut-être que je me trompe mais je n'ai pas eu d'arguments convaincants pour envoyer des députés dans un Parlement qui n'a pas de pouvoirs réels face à la commission européenne. Et puis logiquement si je votais pour une liste, je serais cohérent et je la soutiendrais financièrement dans la mesure des moyens. IL faut 1 million, Lassalle a renoncé,le NPA aussi, Lutte Ouvrière est prête à dépenser le million "pour défendre ses idées". Si les idées menaient le monde ça se saurait. Allez, je vais dire "Seigneur délivrez-nous de ce vote" mais comme je ne suis pas croyante, le mieux c'est encore de prendre au pied de la lettre la résolution des gilets jaunes de L'Assemblée des Assemblées à Saint-Nazaire qui caractérise ces élections comme une "mascarade électorale". Cette déclaration ne va sans doute pas plaire aux "listes classiques". D'ici deux mois, il peut encore se passer des choses. Mais quoi pour changer les traités européens?
#6 - Le 14 avril 2019 à 20h04 par Martin, Saint-nazaire
Chloé Vous avez généralement de bonnes analyses. Mais là je crains qu'en ne votant pas vous fassiez le jeu de Macron. Les seuls qui proposent une suppression des traités sont LFI. En plus les jeunes qui entourent JLM sont performants.
#7 - Le 14 avril 2019 à 21h42 par Chloé, Saint-nazaire
#6. Effectivement, JLM est celui qui a la position sur les traités européens, la plus satisfaisante. Mais ses élus seront inopérants m^me au niveau tribune . Le seul intérêt du vote LFI pourrait être de donner une représentativité, un poids politique à LFI. Encore faudrait-il que ce poids politique soit utilisé au compte des luttes sociales, ce qui n'est pas donné. Il y a bien un député qui conjugue très bien luttes politiques et luttes sociales, c'est François Ruffin.Je constate sur Saint-Nazaire une préoccupation de LFI surtout électorale (européennes et municipale avec des rêves trop visibles du strapontin de Maire, suite aux législatives). Il y a déjà eu des expériences avec des listes comme Label gauche. L'Assemblée des Assemblées des gilets jaunes a dans les textes adoptés (que chacun peut se procurer) montrer les dangers de lâcher la lutte sociale, les revendications sociales pour se lancer dans les élections. Je pense d'ailleurs que pour Macron, le Grand Débat avait pour but de gagner du temps, de jouer l'usure jusqu'aux européennes. Le plus important aujourd'hui, c'est la convergence gilets jaunes-syndicats-citoyens inorganisés. Quelle réaction face aux annonces de Macron cette semaine? J'espère que les élections ne vont pas contribuer à enterrer le mouvement social en cours. Se lancer dans une activité électorale intense : collages, tracts, meetings, porte à porte est difficile à concilier avec l'investissement dans les bagarres sociales incontournables suite aux annonces Macron,et dans la perspective de la réforme des retraites, sans parler des réformes de l'Education Nationale. L'histoire de la privatisation de L'aéroport de Paris mérite aussi réflexion. Que des députés de tous bord nous lancent dans opération de pétition pour 1 ou 2 ans, est-ce une action judicieuse dans le contexte actuel? Conforter le mouvement social en essayant de l'amplifier me semble la priorité, à ce jour.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter