Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire 700 personnes mobilisées pour la manifestation de la fonction publique

Ils étaient environ 700 ce matin place de l’Amérique Latine au départ d’une manifestation qui s’est rendue à la sous-préfecture en passant par l’avenue de la République.

L’ensemble des syndicats CGT, FSU, CFDT, CFTC, Solidaires, Unsa avaient appelé à faire grève et manifester. L’objet du mécontentement est le gel du point d’indice dans la fonction publique. L’intersyndicale a demandé une audience au Premier Ministre Manuel Valls, les syndicat ne comprennent pas la décisions du gel de la valeur d’indice prise au conseil des ministres sans concertation préalable et jusqu’en 2017.

Pour l’UNSA Loire Atlantique « Depuis quatre ans le point d’indice qui fixe le traitement des fonctionnaires est bloqué, du jamais vu ! Un fonctionnaire qui débute aujourd’hui est payé 15% de moins que le même collègue lorsqu’il a commencé 10 ans plus tôt. » Pour l’UNSA le gouvernement doit ouvrir sans délai des négociations.

Pour la CFDT « Dans un contexte de crise économique et sociale qui fragilise tout le monde, notre système de protection sociale, notre système de santé, nos services publics ne doivent pas être les boucs émissaires de la crise. Garantir la qualité des services publics passe par leur reconnaissance et la fin de la politique d’austérité salariale».

La CGT a choisi l’humour grinçant « Geler le point d’indice… Sarkozy l’a fait, pourquoi moi, Manuel Valls, je ne serais pas capable de le faire ? Pourquoi je ne serais pas capable de poursuivre une politique de désindexation sur les prix, appliquée avec constance par mes prédécesseurs depuis 2000 ? Quand on vous dit que l’on a un pince-sans- rire à la tête du gouvernement, c’est pas des blagues.» Sept ans de revenus bloqués, rongés par l’inflation à la hausse et les cotisations sociales. La CGT réclame au gouvernement une augmentation immédiate du point d’indice et une refonte des grilles en référence à un SMIC fixé à 1700 euros bruts.

La grogne est en train de monter partout en France. La majorité socialiste jusqu’ici relativement tranquille pourrait se retrouver avec un mécontentement syndical qui s’exprime dans la rue.

Auteur : JBR | 15/05/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « STX : La non-réponse « made by » Arnaud Montebourg à Christophe Priou »
Article suivant : « STX : SNCM le Norvégien Siem n'est plus repreneur »

Vos commentaires

#1 - Le 03 juin 2014 à 00h04 par YAJ, St Nazaire
Pourquoi ne pas parler de Solidaires et de la FSU : ils avaient du punch

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter