Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : 55 M€ d’investissements futurs pour revitaliser le centre ville

David Samzun Maire de Saint-Nazaire et président de la Carene et la Caisse des Dépôts représentée par Marc Abadie Directeur du réseau et des territoires ont signé une convention baptisée « centre ville de demain » pour revitaliser le centre de Saint-Nazaire, pour le logement, les commerces et les équipements publics.
Laurianne Deniaud,  David Samzun, Marc Abadie Caisse des Dépôts et Consignations. Photo:  Martin Launay
Laurianne Deniaud, David Samzun, Marc Abadie Caisse des Dépôts et Consignations. Photo: Martin Launay

C’était une promesse de David Samzun pendant la campagne des municipales. "A mes yeux, le centre-ville ne peut pas être seulement un lieu de consommation avec un alignement de commerces. Nous souhaitons en faire un endroit animé et fluidifié. Une destination à part entière où l’on vient manger, se rencontrer, travailler, s’informer, se divertir, se promener en famille, et bien sûr pour y faire ses courses…", explique David Samzun,

Depuis 2014, la Ville de Saint Nazaire, accompagnée par la CARENE, travaille à la mise en oeuvre de son plan d’action pour la redynamisation du centre-ville en faveur du commerce, du logement, du développement de l’emploi, et de la valorisation des équipements publics et l’amélioration des déplacements dans le centre-ville.

La convention signée pour 2 ans  prévoit la mobilisation de la Caisse des dépôts pour accompagner les projets au centre ville.

_ L’implantation d’un « campus numérique » ;

_ Le transfert du cinéma d’art et essai ;

_ La reconversion de l’îlot Lebon ;

_ La rénovation des Halles Centrales et de l’Ecole Jean-Jaurès ;

_ La réhabilitation du centre d’initiatives locales

_ La redynamisation du commerce

_ La requalification de l’entrée de ville Nord ;

_ La rénovation de l’ancien cinéma Le France

La ville accompagnée par la Carene a décidé de mettre les moyens pour que le centre ville redevienne attractif, avec un cadre de vie agréable et convivial, favorisant sa fréquentation, la création de richesses et d’emplois, le renforcement du lien social et la valorisation du patrimoine.

Les objectifs du projet, sont les suivants :

- Construire un centre-ville marchand moderne et attractif ;

-Revaloriser l’ensemble du parc de logements anciens du centre-ville et proposer une offre de logements neufs en plein coeur de ville ;

- Développer l’emploi et l’activité économique en centre-ville ;

-Remettre en scène des équipements structurants du centre-ville ;

-Intervenir pour la qualité du cadre de vie ;

-Améliorer l’aisance d’accès et de déplacement en centre-ville ;

- Contribuer à l’animation du centre-ville.

Au-delà de la redynamisation du centre-ville, la convention engage également la Caisse des Dépôts pour accompagner le projet de rénovation du patrimoine bâti communal, sur un périmètre plus large que celui du centre-ville, les projets de renouvellement d’intérêt régional et la mise en oeuvre d’une stratégie de développement des ENR Energies Renouvelables.

Auteur : JBR | 10/11/2016 | 13 commentaires
Article précédent : « Conseil Municipal : Le FN a le don d’agacer David Samzun »
Article suivant : « Saint-Nazaire : Des travaux dans le secteur des Halles »

Vos commentaires

#1 - Le 10 novembre 2016 à 16h56 par Labbes Dunpau, St Naz
beaucoup de béton en perspective surtout !
#2 - Le 11 novembre 2016 à 09h13 par Leclanche gerard, Saint Nazaire
Bonjour il serais bien de créer un parking à la place du bâtiment de la Steff qui viends d être démoli en attendant le port de plaisance en 2023 cela permettrais de créer des places supplémentaire bien necessaire pour le commerce de ce quartier pour les jours de cinéma et surtout pour dans la semaine il n y a plus moyen de ce garer à certaine heure en espérant être entendu
#3 - Le 11 novembre 2016 à 13h13 par endoxa, Saint-nazaire
50 millions euros pour le centre ville.

Un chiffre qui claque ! Comme la fréquentation des manifestations nazairiennes. Et pourquoi pas, le nombre de jours d'ensoleillement depuis 2014. La courbe de la collecte des crottes de chien, les tonnes de bitume et béton injectés dans Saint-Nazaire...

50 millions d'argent... public.

A une période où les taux des emprunts sont au plus bas, où les journaux regorgent d'articles sur la reprise immobilière, dans le neuf, l'envolée des permis de construire, une ruée des emprunteurs vers leur banque... avez vous vu des grues ou plusieurs grands chantiers privés dans le centre ville ? Avez vous vu une demande forte pour du logement neuf résidentiel à Saint-Nazaire, hors front de mer...

Faut dire que taxe, surtaxe, gel de l'immobilier en front de mer et hausse certaine des impôts dés 2020... ont de quoi faire frémir les investisseurs.

Alors on peut injecter l'argent des autres. Sans partenariat avec le privé, on peut craindre d'un investissement à fonds perdus.

Saint-Nazaire est l'un des centre-ville classé "rouge" dans une récente étude parlementaire parue sur le sujet.

Plus que des millions, c'est une politique à repenser profondément.

Et de la cohérence !!!

Dans le même temps, relance d'Océanis, ouverture de magasins à l'Immaculée, l'hyper centre, par ceux là même qui bride leur commerce au Ruban Bleu.

Donc 50 millions de poudre aux yeux.

La "petite musique" se poursuit, sans entendre les nazairiens.
#4 - Le 11 novembre 2016 à 14h43 par Lederff
Bravo, il est grand temps de tenir compte de la réalité.
Enfin un cinéma en centre ville.
Enfin un centre ville accessible aux non nazairiens : avec « La requalification de l’entrée de ville Nord «  à reprendre depuis Auchan jusqu'au Paquebot ; avec la volonté d' « Améliorer l’aisance d’accès et de déplacement en centre-ville » en rendant enfin aux piétons les trottoirs rétrécis, encombrés, mal entretenus (et le centre-ville ce n'est pas que l'avenue de la République).
Dommage que beaucoup de commerces intéressants aient déjà disparu et qu'il faille vraiment se forcer pour aborder un lieu devenu d'autant plus sinistre qu'il devient la proie d'animations malheureuses.
Espérons que cette fois l'argent sera bien dépensé , que les travaux qui deviennent permanents ne seront pas uniquement l'occasion d'une communication mirobolante.
#5 - Le 12 novembre 2016 à 10h16 par Anne, Saint-nazaire
Des idées, c'est vrai. Ce que nous aimerions voir bouger c'est le centre ville. L'avenue de la République en arrivant de Nantes est moins bien réussie que la partie reliant la Mairie ; aucun arbre, de toute façon les voies ont été mal pensées, très étroites par rapport à çelle de la ligne de bus. Par ailleurs, le Paquebot n'attire pas, il est sale, les commerces ferment! Une excellente idée serait de le couvrir,(cela éviterait peut-être les pigeons de s'y installer) de le rafraîchir pour que les personnes se promènent à l'abri et fassent des achats, un plus évident pour ramener de la vie dans ce centre ville qui se meurt!!!
La ville doit retrouver une belle image, le front de mer est une réussite, des projets de restaurants et autres lieux conviviaux sont intéressants mais ce budget doit être intelligemment utilisé pour tous les Nazairiens et ceux qui aimeraient venir s'y installer et il y en a...
Nous aimons cette ville qui évolue et se remet des stygmates de la guerre, il y a un vrai potentiel car c'est une chance d'avoir une ville et une plage, un futur port..etc
Bravo pour le théâtre mais pensons à tout le monde!
#6 - Le 12 novembre 2016 à 17h57 par Andréa
Il y a de quoi rire, redinamiser le centre ville, alors qu'un article paru dans saint-nazaire maville, j'apprends que la SONADEV (piloté par la ville) vient d'éjecter du Bon passage , les propriétaires de magasin
Et hop encore des magasins fermés
#7 - Le 12 novembre 2016 à 18h20 par Andréa
D'autre part, ce n'est pas à nous contribuables de payer pour rénover les logements du centre ville qui appartiennent en très grande majorité à des propriétaires privés
La ville n'a pas encore assez dépenser pour améliorer l'accès de la ville ??? Si cela avait été fait dans la cohérence, il ne serait pas obligé de recommencer mais zut bien sur ce n'est pas leur argent. Allez contribuables sortez vos porte monnaies
#8 - Le 12 novembre 2016 à 19h22 par yonmot
Dialogue :
- Saint Nazaire, une ville qui vide son centre !
- Mais il y a le Front !
- Saint Nazaire avait un bon accueil. Il est à vendre !
- Mais il y a le Front !
- Saint Nazaire n'a plus de maison de la presse !
- Mais il y a le Front !
- Saint Nazaire cherche encore ses pistes pour vélos !
- Mais il y a le Front !
- Saint Nazaire a des conseillers municipaux du Front national !
- Mais de quel Front me parlez-vous ? Vous avez le Front de ne pas partager la satisfaction des élus aux mines réjouies et leur aveuglement quant à l'avenir. Vous disposez d'un Front de mer , contentez-vous en.
#9 - Le 13 novembre 2016 à 10h01 par Dubitatif, Saint-nazaire
Ville Accueillante!!!
Commerce florissant place de l'hotel
de ville:LES POMPES FUNEBRES!!
Merci pour l'accueil,
#10 - Le 14 novembre 2016 à 14h26 par Wagner
Délocalisation de 700 étudiants du campus de Gavy vers le paquebot en 2019, on en parle ?

Vous le sentez le bétonnage à venir du campus en une vaste zone hôtelière ?

Les Nazairiens en ont ras le bol du béton, vous allez le sentir passer en 2018.
#11 - Le 17 novembre 2016 à 14h02 par Léo Débats, Saint-nazaire
Même si l'échéance des municipales 2020 n'est pas encore d'actualité, je ne me retiens pas de l'évoquer au travers les actions des successeurs de Batteux et de ses adjoints et cadres qu'il avait regroupés autour de lui: du très grand en matière de compétences.

Il est facile de porter un premier jugement sur le visible: Samzun assure la continuité des projets que son prédécesseur avait pris soin de lui préparer avant son départ ...

Sur ce qui se voit moins ce sont les décisions prises depuis, lesquelles me conduisent à penser que la nouvelle équipe veut se démarquer (contester?) du "Batteuisme" en revenant sur les orientations du "Grand".
C'est particulièrement évident pour les soutiens à la culture.
- Suppression de l'aide à "Consonances",
- Fermeture de l'accès de la mairie de St.Marc aux expos,
- Mise à l'écart déguisée (cahier des charges, obligation d'achats) de l'accès des clubs et assos nazairiens aux "Escales", grosse source de recette.
Au plan du soutien aux sports, même si l'extinction du rugby n'incombe pas à la mairie, la réorientation vers Léo lagrange est criante ( accueil du passage éclair de Zlatan, gros investissements en éclairage etc...)- puisse le SNAF réussir à justifier ces aides en atteignant d'autres sommets que des matchs de division d'honneur!
#12 - Le 18 novembre 2016 à 17h59 par Labbes Dunpau, St Naz
700 étudiants au paquebot ?
et leurs voitures ? sur le front de mer ?
et leurs vélos ? place Mandella ?
effarant cette histoire .
#13 - Le 19 novembre 2016 à 16h18 par bernier de la richarderaie, Saint Nazaire
Saint Nazaire a eu la chance d'avoir deux grands Maires : François Blanchot et Joël Batteux. Samsun vit et perdure sur les acquis de son prédécesseur. Sa première adjointe a réussi (cf son cv)a convaincre le Conseil d'investir 55 millions d'euros dans le développement du centre ville, alors qu'il est évident que les modes nouveaux d'achats ont changés. Ce financement aurait été mieux utilisé à la réfection de nombreuses rues ou l'achat d'un 4X4 est obligé pour pouvoir y circuler. Idem pour l'idée du futur port de plaisance qui est une hérésie financière et d'usage (Sas, éloignement de la haute mer.). Bref une politique hélas uniquement fondée sur la communication et l'enfumage.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter