Saint Nazaire Infos

Saint-Nazaire : 2 marchés peuvent rouvrir

Les marchés de Méan et des Halles du centre-ville peuvent ouvrir à partir du 28 mars.

Le maire de la ville a demandé une dérogation à la Préfecture qui a été acceptée.

Les conditions sont néanmoins restreintes : pas plus de 15 commerçants et 100 personnes. Des contrôles seront mis en place. Pour tous renseignements joindre la mairie 02 40 00 38 28

27/03/2020 | 10 commentaires
Article suivant : « Rafales de vent : perturbations à prévoir sur le pont de Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 28 mars 2020 à 08h22 par Chloé, Saint-nazaire
Je ne sais pas combien de commerçants, il y a au marché en temps normal mais 15 ce n'est pas beaucoup. Cela va poser un problème de tri: combien de charcutiers, combien de boulangers, combien de fruits et légumes? Le tri sur quels critères? Les plus proches de Saint-Nazaire ?des commerçants de vente directe: du producteur au consommateur? Qui impose ce nombre. Le préfet? Ce chiffre de 15 va laisser une grande amertume notamment pour les commerçants qui ont besoin des marchés pour vivre. Je ne pense pas que le nombre habituel de commerçants étaient de nature à contribuer à propager le Coronavirus.
Une vieille nazairienne qui fréquente le marché et affronte comme elle peut le virus et prend des précautions pour les autres. Mais bon!
#2 - Le 30 mars 2020 à 09h47 par Moyon, St.nazaire
Et Chloê de continuer a "vendre" ses salades en dehors des marchés.
#3 - Le 30 mars 2020 à 20h00 par Chloé, Saint-nazaire
Moyon. Allez lire :Annexe 1: "guide méthodologique à l’usage des préfets et des maires pour prendre un arrêté dérogatoire d’ouverture des marchés couverts ou non". Vous parler toujours en totale méconnaissance des sujets si bien que dorénavant je prends le parti d'ignorer comme beaucoup d'autres une telle ....
#4 - Le 31 mars 2020 à 08h11 par Chloé, Saint-nazaire
Annexe 1: guide méthodologique à l’usage des préfets et des maires pourprendre un arrêté dérogatoire d’ouverture des marchés couverts ou nonLes préfets pourront recueillir utilement l’avis des maires sur l’opportunité de maintenir ouvert unmarché. Les élus devront ainsi faire état du besoin avéré d’approvisionnement et des mesures destinées àgarantir la protection sanitaire des commerçants et des clients.1- Préparation en amont du principe d’organisation du marchéétendre l’implantation du marché afin de mieux séparer les commerces/ étals;organiser et étendre éventuellement les horaires afin d’éviter les pics de fréquentation;limiter la fréquentation du marché à un membre par foyer;réaliser une vérificationde la suspension de l'activité de certains commerçants (vente deproduits n’entrant pas dans la liste des dérogations de l’arrêté N° SSAS2007753A, du 15mars 2020: bonnets; écharpes, couteaux par exemple). Seuls les étals alimentaires sontautorisés ;prévoir du personnel à mettre à disposition pour le filtrage et les contrôles du marché.Les mesures d’information de la population devront être assurées en amont par les maires et sousréserve des mesures de confinement par la mairie (gazettes communales, internet, etc.). 2- Organisation géographique du marchépositionner des personnels dédiés afin de réguler la fréquentation (entrée et sortie) – ASVP, policiermunicipal, conseiller municipal, placier, représentant association des commerçants... ;réguler l’entrée des personnes dans le marché afin de pouvoir respecter les consignes d’espacementau minimum d’un mètre entre les clients;obliger les clients à réaliser une friction hydroalcoolique des mains à l’entrée et à la sortie dumarché;définir un sens de circulation unique obligatoire à l’intérieur du marché ;envisager l’ouverture d’un étal sur deux, en alternance, pour obtenir un positionnement des stands enquinconce dans une même allée ;installer des barrières Vauban perpendiculaires à l’étal et aux deux extrémités de chaque étal pourmatérialiser les cheminements d’accès. Alternative possible avec caisses à fruit et rubalise; positionner des lignes de barrières de part et d'autre de l'allée centrale de cheminement pour éviterque les clients n'accèdent aux denrées ; matérialiser au sol, devant chaque étal, des distances d’un mètre à respecter entre chaque client.3- Organisation des pratiques de vente et de distribution des denrées seul le commerçant doit servir les clients à l’aide d’ustensiles et pinces à usage multiple dédiées –interdiction pour le client de toucher les produits:◦favoriser les paiements sans contact et désinfecter régulièrement les claviers de paiement(nettoyage du terminal de paiement après chaque utilisation), les caisses et les plans de travail;◦installer des protections en plexiglas le cas échéant et, un film polyéthylène pour l’ensemble desdenrées; ◦les commerçants doivent respecter les mesures d’hygiène suivantes:▪ne pas venir travailler s’ils sont symptomatiques;▪se désinfecter régulièrement les mains en réalisant une friction hydroalcoolique;▪porter un masque et des gants s’ils vendent des denrées alimentaires fraîches directementconsommables ne nécessitant pas de cuisson ni de lavage (pains, fromages, poulets ...);▪afficher et veiller au respect des consignes par les salariés; ▪si possible, dédier un salarié à l’encaissement (sans contact avec les produits alimentaires); ▪se désinfecter les mains systématiquement après avoir manipulé de l’argent.
#5 - Le 31 mars 2020 à 10h45 par Moyon, St.nazaire
# 3
Il y a ceux qui ont " toujours une totale méconnaissance des sujets " et ceux qui prétendent tout savoir ...

Je ne me lasse donc pas de citer de nouveau G. Courteline:
" passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet ".
#6 - Le 31 mars 2020 à 13h20 par Leprieur, Trignac
Et au maire de Trignac d'interdire son marché : 2 stands, un charcutier et un poissonnier en plein air. Pas de dérogation, niet. Alors que le personnel du G20 ne bénéficie apparemment d'aucune protection. Belle hypocrisie !
#7 - Le 01 avril 2020 à 09h37 par Chloé, Saint-nazaire
La Baule

diffuser et afficher les consignes de sécurité à l’entrée et à la sortie du marché ;
faire respecter les mesures d’hygiène notamment en rendant obligatoire pour chaque client un lavage des mains ou friction hydro-alcoolique à l’entrée et à la sortie du marché ;
faire respecter une distance de 8 mètres entre chaque étal et en limiter leur nombre à 15 contre 39 habituellement ;
éviter les pics de fréquentation ;
limiter la fréquentation du marché couvert à un seul membre par famille ;
mobiliser du personnel dédié pour réguler la fréquentation ;
définir un sens de circulation unique obligatoire à l’intérieur du marché et matérialiser au sol, devant chaque étal, des distances d’au moins un mètre à respecter entre chaque client.

Pour les commerçants :

servir les clients à l’aide d’ustensiles adéquats ;
interdire aux clients de toucher les produits ;
favoriser les paiements sans contact, se laver les mains après avoir manipuler de l’argent et désinfecter régulièrement les claviers de paiement, les caisses et plans de travail et dédier de préférence un salarié à l’encaissement ;
protéger les denrées par des films polyéthylène ou équivalents ;
porter des masques et des gants pour la vente de denrées alimentaires fraîches directement consommables ;
informer leurs salariés et leurs clients des mesures d’hygiène prises et les faire respecter ;
encourager l’usage de leur service de commande par téléphone, mail, ou en ligne, avec préparation des commandes en amont pour restreindre le temps de présence sur le marché.

Pour les clients :

se laver les mains ou utiliser un gel hydro-alcoolique à l’entrée et à la sortie du marché ;
se présenter seul devant un étal pour réaliser ses achats ;
ne pas toucher les denrées alimentaires ;
éviter les pics de fréquentation entre 11 h et 12 h ;
penser à privilégier les services de commandes proposés par les commerçants ;
préférer les paiement
#8 - Le 03 avril 2020 à 10h09 par chloé, Saint-nazaire
Ce vendredi matin 9h, il y avait la queue au marché sur 1/2 tour des Halles.Pas top pour les personnes âgées, mais on est en "guerre" selon Macron. Selon une personne bien informée le taux de mortalité sur Saint-Nazaire en mars 2020 est inférieur aux taux de mortalité en mars 2019. Ce n'est pas une raison pour faire les cons.Comme la Loire Atlantique est moins impactée que d'autres régions ou le sera plus tard, alors peut-être on sortira plus tard du confinement si la sortie est régionale.
#9 - Le 04 avril 2020 à 16h55 par chloé, Saint-nazaire
Sur certains marchés on doit faire des ablutions à l'entrée et à la sortie et sur d'autres non.
#10 - Le 07 avril 2020 à 20h36 par Néo-nazairien
Les « divers » marchés de certains quartiers n’ont, semble-t-il, pas fonctionné au ralenti, voire même auraient augmenté leur chiffre d’affaires...
M le maire ne prend aucune mesure. , ni la police apparemment.... plus facile de contrôler le brave promeneur
Kikadi : « courage, fuyons? »
Il est vrai qu’un embrasement des quartiers seraient difficile à contenir....
Moi j’ai confiance qu’après cette période hyper délicate, les autorités feront respecter l’ordre républicain partout...
Je dois avoir de la fièvre, moi...faut que je le soigne...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter