Saint Nazaire Infos

Rugby : Une très lourde addition pour les Nazairiens

Il est hors de question de mettre les voyants au rouge pour une entame de championnat. Battu, écrasé même par Massy (21-50), le Sporting nazairien doit composer avec un calendrier redoutable sur le plan comptable et psychologiquement ennuyeux.
Alvarez semble bien seul pour arrêter les joueurs de Massy
Alvarez semble bien seul pour arrêter les joueurs de Massy

Le SNR de Bertrand Guilloux affronte coup sur coup Massy et Nevers. Ce sont les deux gros cubes. Massy, c'était ce dimanche. L'affaire est pliée. Nevers, au pack encore plus redoutable, ce sera dimanche prochain, 15 septembre. Et une nouvelle fois au Pré-Hembert. Entre Morvan et Charolais, il n'y pas plus beau huit de devant.
Le calcul est simple. Ou bien le SNR surmonte son traumatisme initial vécu face à Massy, ou bien il succombe une deuxième fois en se disant que les jours seront meilleurs par la suite.
C'est très probable d'ailleurs car cette équipe nazairienne doit pouvoir tenir la route. Maintenant, avec deux défaites à domicile en deux rencontres, elle va se retrouver à la traîne. On revient à nos interrogations, la comptable qui est forcément une certitude, et le psychologique qui peut faire des dégâts sachant que pour revenir dans la course il va falloir très vite chercher à l'extérieur les points que l'on n'a pas su acquérir chez soi. Une équipe qui gagne n'a rien à voir au niveau comportement avec une équipe qui perd. Cela nivelle les valeurs. Alors, attention !
Nous n'en sommes pas encore là. Car le duel avec Nevers n'a pas eu lieu. Mais comment corriger en une semaine les petits défauts sachant que l’adversaire qui arrive est encore plus ambitieux que le précédent ? Un peu de lucidité s'impose.


8 essais encaissés, 50 pions, cela n’était jamais arrivé au Pré-Hembert depuis la création du stade. Après tout, c’était Massy, l’équipe ogre qui redescendait de Pro D 2. La mémoire a ses limites. Il y a un an, pratiquement jour pour jour, pour l’ouverture du championnat, le SNR corrigeait Périgueux, formation qui, elle aussi, venait de chuter du niveau supérieur.
Certes, les deux éliminés n’ont pas digéré leur relégation de la même manière. Massy est plus fort que le XV de la Dordogne d’il y a un an. Mais le Sporting Nazairien, version 2013-2014, est-il du même tonneau que le SNR de l’édition précédente ? Pas sûr avec les blessés, Macovei en tête. Le Sporting avait été épargné en début de saison il y a un an. Pas sûr non plus au niveau de l’organisation. Dans la conquête, les balles aériennes surtout, le Sporting a souffert. Il a eu des réactions superbes avec ces deux essais de Drogon et Swanepoel qui offrirent l’espoir. Mais ce fut un feu de paille. Le Sporting a entamé les deux périodes de manière très empruntées pour ne pas dire plus sur la seconde. Il a aussi très mal géré le carton jaune de Stoltz absent, justement, en début de deuxième mi-temps. Bien sûr, il y eut de bonnes choses, notamment dans le secteur offensif, de la volonté quand il s’agit de reprendre le score à son compte. Mais ce fut éphémère.
Alors la botte de Nevers dimanche ?


La fiche technique

Sporting Nazairien Rugby-Massy : 21-50. Mi-temps : 14-17. Arbitrage de M. Cartault (Périgord-Agenais). 2800 spectateurs.
Saint-Nazaire. Essais de Drogon (23e), Swanepoel (25e), Alvarez (64e). Trois transformations de Dorbeaux.
Cartons jaunes à Stoltz (35e) et Swanepoel (56e).
Massy. Essais de Denoyelle (3e), Coudol (18e), Rodrigues (36e), Mendes (41e et 60e), Bonetti (44e), Maleville (69e), Milhorat (73e). Quatre transformations de Bonetti et une de Navarro. Carton jaune à Molitika (56e).
M.P.

 

Auteur : P.M | 08/09/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Rugby : Trignac au-dessus de la mêlée »
Article suivant : « Rugby : Les Nazairiens sur le sable »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter