Saint Nazaire Infos

Rugby : Trignac au-dessus de la mêlée

Bonus offensif et, bien sûr, victoire il y a une semaine à Saint-Sébastien Basse Goulaine. Nouveau succès (32-9), ce dimanche, en Brière cette fois, face à Surgères, et encore un bonus.
Légende cliché : Valain a été intraitable en touche
Légende cliché : Valain a été intraitable en touche

Le RC Trignac ne peut pas faire mieux sur le plan comptable. Par contre, au niveau du jeu, il y a deux ou trois petites choses qui méritent d’être passées au crible. On notera quand même que Surgères, un des grands favoris de cette poule de Fédérale 3, n’a pas marqué le moindre essai à Lesvières. Le RC Trignac, lui, en a inscrit cinq. Et il n’a pas été au sommet de son art durant les 80 minutes de la rencontre. Le collectif, après avoir cru tuer le match en menant très vite, 7-0, s’est laissé aller. Surgères est revenu au score, avec le vent, grâce au coup de pied de Moré. Quand les choses furent recadrées à la pause (7-6), les jeunes joueurs de Yann Legrall retrouvèrent leur superbe. Ils firent tout exploser, impressionnants sur le plan défensif, dans les impacts autour de Kilian Dusch. Surgères a cru exister, mais n’a plus vécu que d’expédients. Plus concentré, plus rigoureux encore, Trignac va courir tête et corde dans ce championnat.
 

Une équipe rassurée

Mais la route est longue. L’équipe a fait le plein de points en deux rencontres. Elle est forcément rassurée et elle sait où elle va. Maintenant, on sait aussi que le pire ennemi de Trignac a souvent été… Trignac. Il va falloir endosser ce statut de favori. Car le RCT l’est devenu. Il va être attendu un peu partout et il va lui falloir assumer les responsabilités d’un leader, choses dont il n’avait plus qu’un lointain souvenir depuis quelques saisons.
En attendant, à Trignac, on savoure, même si Yann Legrall commence par le désagréable. « On s’aperçoit que dès que nous ne respectons plus les consignes, cela peut nous coûter très cher. Au bout de 10 minutes, en 1re mi-temps, on a commencé à s’énerver, à commenter ce qui se passait, les décisions de l’arbitre. Il a fallu recadrer à la pause ».
Dès lors le RCT a retrouvé sa sérénité. « À partir de là, nous avons été plus forts dans les impacts, en imposant de grosses séquences défensives. Surgères a reculé à 90 % », ajoute l’entraîneur heureux de voir un groupe « qui a retrouvé le sourire » et qui va forcément avoir de l’ambition. « Vous dites que l’on peut tout dominer ? Tant mieux pour nous si cela doit être le cas. On aura surtout ressoudé un club. Il y a de l’engouement, de l’abnégation au travail, le respect des hommes. Même dans les bouchons, les gars se font mal entre eux aux entraînements. Maintenant, nous ne sommes pas seuls. Il y a La Roche-sur-Yon, Puilboreau. Il faudra voir ».
Dimanche prochain, 29 septembre, Trignac se rendra aux Sables d’Olonne. « On ira là-bas pour gagner. Et s’il y a un bonus, on le prendra. Mais il ne faut pas oublier que les bonus se font au fil du match et qu’ils ne sont pas dans les intentions initiales ». Prudent, privé sans doute de Picard victime d’une élongation dimanche, le RCT veut rester humble, respectueux de tous ses adversaires, tout en étant conscient des forces qui sont les siennes aujourd’hui.

La fiche technique

RC Trignac-Surgères : 32-9. Mi-temps : 7-6. Arbitrage de M. Angely. 600 spectateurs.
Trignac. Essais de Cornily (3e), Salloux (51e), Marchand (6e), Quintin (80e), Dusch (80e+5). Deux transformations de Picard et Dos Santos. Pénalité de Salloux (45e). Cartons blancs à Marchand (34e) et Vera (54e).
Surgères. Pénalités de Moré (13e, 20e, 72e). Carton jaune à Lajugie (78e).

Auteur : P.M. | 22/09/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Rugby : Les Nazairiens se sentent beaucoup mieux »
Article suivant : « Rugby : Une très lourde addition pour les Nazairiens »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter