Saint Nazaire Infos

Rugby : Les Nazairiens se sentent beaucoup mieux

C’était un derby, et si les Nazairiens l’ont emporté, c’est grâce à un épisode de jeu qui a marqué les esprits vannetais. Les Bretons dominaient et ils furent contrés. Le problème est qu’ils ne surent jamais s’en remettre.
Fornier fut remarquable derrière sa mêlée
Fornier fut remarquable derrière sa mêlée

Les équipiers de Payen, le capitaine, auraient-ils pu sortir vainqueurs de cette rencontre ? Si on fait référence à leurs 10 premières minutes marquées par leur domination face à une équipe nazairienne qui n’était pas trop bien dans ses baskets, leur volonté de prendre la direction des opérations concrétisée par la pénalité de Ford, oui, le RCV aurait mérité son succès.  Seulement, un match dure 80 minutes et des poussières. Les Morbihannais le firent leur durant ces 10 minutes puis prirent un coup de massue au mauvais moment. Ils perdirent tout d’un coup leur fil conducteur. Il y eut un contre de 80 m et un ballon dans les bras de Bidau qui file à l’essai, malgré les trois Vannetais à ses basques. Ensuite, il y a le carton blanc pour Coletta et une petite couche supplémentaire signée Brazier sur un maul pénétrant.
Les Bretons n’ont jamais pu marquer la bonne page où ils s’étaient arrêtés. Au ras, au large, ils ont tout tenté pour essayer de retrouver leur texte. En vain. En face, il y avait la force actuelle des Nazairiens, leur défense de fer, les rocs sur lesquels on vient buter, Macovéi, le Roumain, Gauché, le Sud-Africain.
Les joueurs de Jean-Noël Spitzer ont cherché. Mais en vain, là encore, s’enlisant sur des petites fautes bêtes, un ballon en-avant, relâché, redonné à l’adversaire. Des hésitations coupables faute de solution. En face, il y avait une sorte de ligne Maginot, version locale, inébranlable, et que les Vannetais, solides dans les impacts, malgré les duels perdus, ne surent pas, non plus, contourner, ne parvenant guère plus à profiter de l’animation offensive nazairienne un peu réduite. Le SNR n’a pas été vraiment dominateur. Mais il l’a emporté au courage, usant le RCV malgré une mêlée en souffrance. Et si Dorbeaux avait réussi quelques-uns de ses quatre coups de pied manqués sur pénalité, l’addition aurait été plus lourde. Mais injuste. Le SNR respire et les Vannetais peuvent juste regretter un petit bonus qu’ils auraient mérité.
 

La fiche technique

Sporting-Nazairien-RC Vannes : 15-6. Mi-temps : 12-3. Arbitrage de M. Trieux (Béarn). 3 500 spectateurs.
Saint-Nazaire : Essais de Bidau (12e), Brazier (22e). Une transformation de Dorbeaux. Pénalité de Dorbeaux (65e).
Vannes. Pénalités de Ford (4e), Mistura (74e). Carton blanc à Coletta (20e)

Ils ont dit

Esteban Devich, entraîneur de Vannes. « Bien sûr que je suis déçu. Mais les Nazairiens ont été plus forts que nous et ils méritent leur victoire. Nous n’avons pas réussi face à une défense très bonne et une équipe qui avait un peu le couteau sous la gorge. Nous n’arrivions pas à passer que ce soit au milieu, au large. C’est sans doute l’équipe qui en voulait le plus qui l’a emporté. Peut-être aussi manquions-nous de fraîcheur après le match devant Nevers ? Mais je pense que la victoire face aux Neversois sera très importante. On est quand même dans une poule avec trois candidats à la montée et un seul promu. Ce n’est pas normal ».


Bertrand Guilloux, entraîneur du Sporting Nazairien : « Je retiens avant tout la victoire notre état d’esprit, la solidarité. Nous avons eu une mêlée qui a souffert mais les gars ont su gagner les duels. On a ainsi usé Vannes. Ce n’était pas facile, car il s’agit d’une équipe qui tient le ballon, qui est organisée autour. On n’a pas pris le bonus, mais cela aurait été usurpé. Nous n’avons pas été assez dominateurs. À l’opposé, nous aurions pu nous perdre. Ce ne fut pas le cas, dans le combat notamment. On a laissé aussi des points au pied. Il nous reste à asseoir mieux la conquête. Mais on va pouvoir souffler avant le gros match qui nous attend à Saint-Jean-d’Angély».

Auteur : P.M. | 29/09/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Rugby : Un Nazairien en équipe de France »
Article suivant : « Rugby : Trignac au-dessus de la mêlée »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter