Saint Nazaire Infos

Rugby : Le RC Trignac veut retrouver du plaisir

Au RCT, il y a un mot qui figure en bonne place dans le vocabulaire du club, rebond. Pourtant, ce n’est pas de basket-ball qu’il s’agit mais bien de rugby au sein d’une structure où l’on ne fait jamais rien comme ailleurs.
Yann Legrall se retrouve à la tête de l’entraînement
Yann Legrall se retrouve à la tête de l’entraînement

Un exemple. Le Rugby club trignacais, puisqu’il s’agit de lui, relégué sportivement en fédérale 3 la saison dernière est invité à demeurer au niveau qu’il n’aurait jamais dû quitter. Que fait-il ? Il refuse la main tendue. « Nous avions la possibilité de rester. On nous a posé la question. Mais nous avons refusé pour des raisons qui nous incombent. Il y avait l’aspect financier, mais nous avions aussi une liste de joueurs qui partaient ou qui étaient en instance de le faire », précise Yann Legrall, le nouveau patron de l’entraînement.
L’homme connaît son sujet. Un peu comme ces grognards de la garde qui formèrent le dernier carré autour de Napoléon à Waterloo, il a fait corps avec ceux qui voulaient faire perdurer l’esprit de ce club centenaire avec un objectif unique. « Il nous fallait rebondir, reconstruire. Ce n’était pas nous replier sur nous-mêmes mais avant tout rassembler nos troupes ».
Et voilà que le RCT repart au combat. Yves Judic et Marc Lebot sont toujours co présidents. Autour d’eux, on voit se rapprocher des fidèles dans l’ossature dirigeante, Olivier Martin, Josik l’Héritier, Laurent Legoff. La machine tourne à nouveau.
Bien sûr, la F 3 cela n’a pas le charme sportif de la F 2. Quoique… « En deux saisons, nous avons disputé près de 40 matches en fédérale 2. Nous en avons gagné 11. Comment peut-on dans ce cas-là éprouver du plaisir en tant que joueur ou en apporter au public ? On a recréé un groupe pour que chacun, sur le terrain ou dans les tribunes, retrouve ce plaisir ».
 

Renouer avec ses racines

Après tout, le RCT s’est penché sur ses racines. Une dizaine de joueurs sont partis. En y regardant de plus près, on s’est aperçu qu’aucun d’entre eux avait été formé à Trignac. Peut-être le RCT était-il allé trop loin contre sa propre nature ? Au contraire, ce rebond souhaité a permis au groupe de seniors de se consolider avec des retours. « Il y a quelques arrivées, mais surtout les retours de Mathieu Dusch longtemps éloigné pour un problème de genou, de Sylvain Braire, notre 3e ligne qui avait souffert du dos, de Jérémy Loiseau, de Mathieu Quintin. Ils vont nous apporter leur expérience autour de joueurs que j’ai retrouvé à l’entraînement plein d’envie comme Thierry Picard, Alexandre Léost, Bruno Saphore ». Mais il y a aussi Salloux, Adam, des avants comme Tendy, Marchand, Bernard Fakaté qui est finalement resté.
Le visage du RCT ne sera pas si mal que cela. D’autre part, Yann Legrall a trouvé son alter ego pour gérer les avants. Stéphane Dusch qui évolua à Trignac puis au Sporting nazairien avant de prendre durant quelques années les destinées de Pornic comme entraîneur a accepté de s’occuper des hommes du pack. Là encore, l’expérience sera précieuse. D’autre part, atout important, il est de la famille. « On devrait atteindre finalement un groupe de 50 joueurs dont 27-28 seront susceptibles d’évoluer en fédérale 3. Durant tout ce mois d’août, tous les seniors auront d’ailleurs le même programme. Nous voulons surtout éviter cette séparation entre la A et la B », ajoute Yann Legrall. Toutefois, le rythme de travail demeurera identique à celui de la saison dernière, trois entraînements par semaine et une séance de musculation.
 

Poule pas simple

Il reste la poule, mélange de limite du sud-ouest avec Puilboreau et Surgères, de Vendée, de Bretagne et de 44. « Elle ne sera pas si simple que cela. Surgères, La Roche-sur-Yon, Puilboreau seront des clients. On dit aussi beaucoup de bien d’Auray ». Il y aura quatre qualifiés. Le RCT, sans en faire une fixation dans le cadre de sa reconstruction, aimerait en faire partie. « Nous aurons dès le 15 septembre, date de la reprise, une série de trois matches qui nous permettront vite de savoir où nous en sommes et où nous allons », conclut l’entraîneur.

Les mouvements

Départs
Pedro Eduardo Palermo (La Baule), Santiago Palermo (La Baule), Patrick Fakaté (La Baule), Filip Lazar (Saint-Jean-d’Angély), Bruno Yoffret (Châteauroux), Huseylo Samsaz (Saint-Nazaire), Geoffrey Grange (Saint-Nazaire), Anthony Le Luron (Stade nantais), Karim Aït Oufkir (arrêt comme joueur mais qui s’occupera des moins de 17 ans), Jérôme Bidaud (Alpes).

Arrivées
Cédric Vilchez (ailier ou 15, Palavas et ex. Grasse en fédérale 2), Bertrand Courot (2e ligne, Paris), Georges Cornely (1er ligne, ex. Vannes en fédérale 1 et entraîneur-joueur de Lanester).

La poule

Saint-Sébastien-Basse-Goulaine, Auray, Surgères, Cholet, Les Sables d’Olonne, Puilboreau, FC Yonnais, Plouzané, Le Rheu, Trignac.
Début du championnat le 15 septembre avec Saint-Sébastien-Basse-Goulaine-RC Trignac.

La préparation
Le vendredi 6 septembre, match à Rennes contre le REC. Une autre rencontre de préparation devrait être trouvée d’ici la reprise le 15 septembre. Le RCT partira également en stage les 31 août et 1er septembre à Saint-Jean-de-Monts.

Auteur : P.M. | 08/08/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Rugby : Début des choses sérieuses pour le SNR »
Article suivant : « Rugby : Poule inédite pour des Nazairiens ambitieux »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter