Saint Nazaire Infos

Rugby, Fédérale 3 : Trignac s’en va

Le RC Trignac est en vacances. Tout du moins les joueurs de l’équipe première. Il leur restera, dans quelques jours, pour la plupart d’entre eux, le challenge Kassianoff où ils auront un rôle à jouer.
Quintin, suivi par Valain, ne passera pas
Quintin, suivi par Valain, ne passera pas

Toutefois, ils auraient bien aimé ce dimanche 25 mai, inverser l’ordre des rencontres pour recevoir Orléans, l’épouvantail de ces phases finales, en plein cœur de leur propre challenge. C’est raté.
Les Trignacais n’auront pas ce privilège. L’élimination, vécue ce dimanche, n’est pas une trop grande déception. Les Briérons avaient gâché leurs chances à l’aller avec 17 points de retard. Ce qui l’est plus, c’est leur premier revers de la saison à domicile lors de ce qui restera leur dernier match de cette même saison. Car le RCT a perdu une deuxième fois face à Pontault-Combault, équipe expérimentée, solide, habile comme elle l’a montrée en imposant des mêlées simulées dès la 53e minute.

 

À froid

Le RCT a été cueilli à froid, contre le vent. L’essai de Rosell portait l’écart à 24 points sur les deux rencontres. Celui de Martin, le leader trignacais, n’avait que réduit la marge élevée pourtant à 26 points à un moment quand le RCT fut mené 5-13.
Dès lors, oubliant la qualification, les Briérons pensèrent avant tout à gagner le match. Picard fut sollicité avec ses coups de pied et il aurait pu faire remporter le mini-challenge aux siens s’il n’avait pas manqué son ultime pénalité à la 80e. Mais personne ne peut lui en vouloir et tout ceci reste anecdotique. Pontault-Combault qui n’a jamais mis les pieds en 2e mi-temps dans les 22 du RCT a pourtant remporté ce match. C’est cela le pragmatisme.

Mauvais choix

Yann Legrall était déçu. C’est normal. « Nous avons effectué des mauvais choix en mettant parfois la charrue avant les bœufs. Notre 2e mi-temps fut, par contre, intéressante. Mais nous avons manqué de soutien. On a aussi perdu trop de ballons. En face, il y avait du solide devant. Pontault-Combault est une équipe qui s’exprime autour et produit peu de jeu. Mais il va quand même être temps que l’on se penche sur cette règle de la carence sur les mêlées simulées ». Les joueurs du RCT ont paru aussi émoussés. « Il y avait de la fatigue psychologique. Maintenant, je retiens que nous avons fini invaincus sur la première phase. Nous nous efforçons de construire quelque chose Je pense que les gars ont réalisé une grande et belle saison. Et je veux associer à tout ceci les bénévoles qui nous ont aidés durant toute cette période ».
En face, Jean Miss avouera sa satisfaction. « Nous avions à cœur de faire quelque chose ici. J’avais dit aux joueurs que nous repartions à 0 partout, qu’il ne fallait pas tenir compte du résultat du match aller. On a gagné la rencontre sur nos valeurs en étant super sérieux en défense. J’avais demandé à chacun de ne pas répondre aux provocations. Globalement, nous avons respecté les consignes en marquant sur nos temps forts grâce à notre application et notre concentration. Maintenant, on va retrouver Orléans. On connaît. Cette équipe est dans notre poule depuis deux saisons et nous ne l’avons jamais battue en quatre rencontres ». Effectivement, ce ne sera pas simple face aux Solognots.

La fiche technique
RCT-Pontault-Combault : 11-13. Mi-temps : 5-13. Arbitrage de M. Perpinan. 600 spectateurs.
Trignac. Essai de Martin (34e). Pénalités de Picard (57e, 65e). Carton rouge à Valain (72e).
Pontault-Combault. Essai de Rosell (14e). Une transformation de Chagnon. Une pénalité de Chagnon (36e). Cartons jaunes à Ezamu (31e), Avanzin (63e).
 

Auteur : P.M | 11/05/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Rugby, Trignac : Le Kassianoff s’offre deux journées »
Article suivant : « Rugby : Rugbymania surmonte les intempéries »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter