Saint Nazaire Infos

Rugby Fédérale 1 SNR 10 - Limoges 26 Le courage des nazairiens n'a pas suffi

Face à une formation de Limoges dominatrice dans tous les compartiments du jeu, le SNR a joué avec courage. Malheureusement cela n'a pas suffi, et les coéquipiers de Franck Bourmaud et Yvan Chevalier ont dû s'incliner logiquement 10 à 26, sous les yeux de leur nouveau président Denis Liébault.

A l'issue de la rencontre, Denis Liébault le nouvel homme fort du SNR n'était pas plus déçu que ça. Certes pour son premier match, il aurait préféré un succès, mais cette fois-ci la marche était trop haute et le successeur d'Eric Chavanon en a fort justement convenu : " Limoges a été supérieure avec un effectif de qualité et une profondeur de banc avec laquelle, nous ne pouvions rivaliser". Pourtant, se sont les nazairiens qui ouvrent les hostilités bien que jouant contre le vent. Les coéquipiers de Franck Bourmaud promu capitaine pour son dernier match dominent  le premier quart d'heure, mais ne parviennent pas à franchir le rideau défensif mis en place par Philippe Benneton l'entraîneur Limougeaud. Tant et si bien qu'après 20' de jeu, le score est toujours nul et vierge. Les visiteurs qui visiblement attendent leur heure se reposent sur la botte de Durcan, mais ce dernier échoue dans sa première tentative à la 23'. Dix minutes plus tard, le buteur retrouve toute sa vista et inscrit sa première pénalité à 35m à droite des poteaux. Menés, un peu contre le cours du jeu, les nazairiens ne s'en laissent pas compter et Dorbeaux est tout près d'inscrire un drop à la 35' qui rase le poteau droit. Ce n'est que partie remise puisqu'à la 39', le buteur du SNR égalise. A quelques instants de la pause, les visiteurs font parleur leur puissance et leur vivacité, mais les hommes de Fabrice Gaudet font front avec courage et abnégation.
 
La force tranquille
 
Au retour des vestiaires, les limougeauds rentrent de suite dans le vif du sujet et affichent leurs intentions sous l'impulsion de Diarra et Lascout qui échouent à quelques centimètres. Au plus fort de leur domination, les visiteurs vont alors se faire surprendre. Sur une touche à 22m , Kanoukounou prend la balle et Mathieu Bidau sur une passe de son frère se retrouve à la conclusion pour un premier essai de belle facture. Sentant le danger, les Limougeauds appuient sur l'accélérateur et en moins de dix minutes remettent les pendules à l'heure. C'est tout d'abord Durcan qui inscrit une pénalité de 45m à la 57', avant que Trofifénua ne marque un fort bel essai de débordement après un bal récupéré par Diarra. Dans la foulée Durcan transforme et porte la marque à 10 à 16. Quelques instants plus tard, Franck Bourmaud sort sous les applaudissements d'un public qui lui réserve une belle ovation debout. Quant aux Limougeauds, sans véritablement forcer ils maintiennent la pression et Durcan en métronome ajoute 3 nouveaux points (10 à 19) à la 72'. Alors que l'on joue les arrêts de jeu depuis 4', Limoges enfonce le clou sur un essai de Stoltz transformé par l'inévitable Durcan. Finalement, le SNR s'incline 10 à 26 au terme d'une rencontre marquée par l'engagement des nazairiens et la supériorité technique des Limougeauds.
 
A l'issue du match, Fabrice Gaudet analysait avec lucidité la défaite : "Les joueurs ont été courageux, mais face à de telles équipes, la vaillance ne suffit pas. Nous avons manqué de fraîcheur, et de condition.

Auteur : YE | 18/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Denis Liébault et le SNR visent la Pro D2 d'ici trois à quatre ans »
Article suivant : « Le SNR s'impose de manière éclatante 55 à 14 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter