Saint Nazaire Infos

Rugby, Fédérale 1 : Opération compliquée mais réussie

Il ne faut pas être trop cardiaque. Il faut aussi aimer le rugby, ses renversements de situations, l'engagement de ceux qui sont sur le pré, la convivialité qui est la règle. Ils étaient 2 000 supporters ainsi pour assister au sauvetage des leurs, 31-20 pour les Nazairiens. Mais que ce fut dur !
 Alvarez va inscrire le premier essai nazairien du match.
Alvarez va inscrire le premier essai nazairien du match.

Quand on parle de sauvetage, il faut savoir que, mathématiquement, la chose n'est pas faite. Mais, avec sa douzaine de points d'avance sur le premier relégable, le Sporting Nazairien va pouvoir respirer à trois journées de la fin. Il faudrait un concours de circonstances exceptionnelles pour qu'il quitte ce niveau. On en est certain, le SNR sera à nouveau en fédérale 1 la saison prochaine si, bien sûr, il présente les garanties financières souhaitées par les instances qui gèrent le sport à ce stade de la compétition. Mais ceci est une autre histoire.

Le Sporting Nazairien a mérité son succès. Le score est un peu trompeur. Car s’il n’y avait pas eu cet énorme dernier quart d’heure du SNR, face au vent, les choses auraient pu être différentes.

C’était, il est vrai, un mal en point face à un mal en point. Au couteau, pour la survie. Côté nazairien, après les traumatismes liés au retrait de l’entraîneur, Bertrand Guilloux, il n’y avait pas d’alternative. Il fallait gagner pour sauver sa tête. En face, c’était pire. Une défaite était synonyme de retour en fédérale 2. Au milieu, il y avait un arbitre avec qui les Charentais composèrent mieux que des Nazairiens qui, malgré les pénalités en mêlée, poursuivirent vainement dans leur entêtement faute de pouvoir s’adapter avec les souhaits du directeur de jeu.

En touche, le SNR fut bon durant 20 ou 25 minutes, les premières. Ensuite, il se perdit victime de son indiscipline.

A 16-13, en seconde période, le Sporting avait perdu l’avantage du vent de la première mi-temps. On ne riait plus. Heureusement, cet Éole breton, Lazar, le buteur charentais, ne l’a pas apprécié. Pénalités ratées à la 48e, 56e, 67e. Et quand Fourcade, ancien nazairien au demeurant, entra, ce fut pareil, un raté à la 70e. Aicardi plaqué sans ballon alors qu’il filait dans l’embut aurait mérité son essai de pénalité. L’arbitre préféra se concentrer, durant les arrêts de jeu, sur un croche-pied lors des ultimes battues de l’ailier de Saint-Jean pour accorder, cette fois, cet essai de pénalité qu’il avait refusé auparavant aux Nazairiens. Heureusement, tout était ficelé.

Un match compliqué

Depuis quelques jours, Sédrik Mollé avait repris le tête de l'entraînement avec, à ses côtés, Flavien Bosi. En coulisses, il y avait Thierry Gatineau, le CTR et entraîneur d'une des équipes des jeunes au sein de la FFR. Tout le monde se connaît. Mais, en face, il y avait un Saint-Jean d'Angély monstrueux avec sa 2e ligne. Entre autres. Alors ce fut dur. "L'essentiel a été réalisé. Mais, bien sûr, ce fut un match compliqué face à une équipe qui jouait sa survie. Nous avons été solides en mêlée puis, durant une trentaine de minutes, en touche. Ensuite,  cela s'est débridé. On a été privé de ballons face à une équipe grande, puissante. C'est sa marque de fabrique. Contre le vent, ensuite, nous avons fait preuve d'indiscipline. Nous avons été sanctionnés en mêlée. Une mêlée, c'est toujours compliqué. Nous allons revoir cela à la vidéo et étudier", dira Sédrik Mollé, heureux de voir cette équipe nazairienne s'en sortir ainsi. Car un grand pas en direction du salut a été effectué à trois journées de la fin. "J'espère que ce résultat va libérer les joueurs. Ils étaient encore un peu tendus avant le coup d'envoi. On est là pour créer une dynamique, pour regarder vers la saison prochaine, pour bâtir", ajoutera l'entraîneur.

En attendant, il y aura un match ce dimanche 16 mars. Il opposera Saint-Nazaire à Bobigny, une nouvelle fois au Pré-Hembert puisque la rencontre de ce 9 mars coïncidait avec une rencontre en retard. Un nouveau succès propulserait le SNR vers la 5e ou 6e place. Dans une poule aussi complexe, à deux journées de la fin, ce ne serait pas si mal que cela, non?..

La fiche technique

Saint-Nazaire-Saint-Jean d’Angély : 31-20. Mi-temps : 16-7. Arbitrage de M. Jaymes (Béarn).

Saint-Nazaire. Essais de Alvarez (34e), Dorbeaux (75e), Naves (78e). Deux transformations de Dorbeaux. Pénalités de Dorbeaux (4e, 10e, 28e, 64e).

Saint-Jean d’Angély. Essais de Fournials (15e) et de pénalité (80e + 4). Deux transformations de Lazar. Pénalités de Lazar (44e, 60e).

Auteur : MP | 09/03/2014 | 9 commentaires
Article précédent : « Rugby : Saint-Nazaire découvre le rugby à 7 »
Article suivant : « Rugby, Fédérale 3 : Trignac remet les pendules à l’heure »

Vos commentaires

#1 - Le 10 mars 2014 à 20h39 par didier forgeau
on a valide notre maintien ! c est l essentiel le reste et la suite appartient au decideurs economique s ils veulent ou non un club de haut niveau a st nazaire 10 ans de f1 le snr doit maintenant franchir un palier vive le snr...
#2 - Le 11 mars 2014 à 19h19 par Moyon, Saint-nazaire
Je suis fidèle supporter du SNR et j'ai été réjouis que le club ait été invité Elly Lefort, de retour de Sotchi où il poussa le bobsleigh "France".
Au Pré-Hembert, il fut mis à l'honneur en donnant le coup d'envoi.

A l'inverse j'ai été profondément choqué par le comportement du groupe de candidats "Le Merrer" à l'élection municipale , lequel, non content d'en rester au prosélytisme déplacé d'arborer son écharpe bleue dans une enceinte sportive, a poussé l'indécence jusqu'à récupérer l'athlète olympien pour l'encadrer sur une photo aux yeux de ceux qui leur avaient accordé l'entrée !
Qu'est venu faire cette écharpe bleue autour de vos cous ?
minable de mélanger la convivialité échangée entre sportifs et manoeuvre politicienne.
Une enceinte sportive et les clubs qui y évoluent doivent demeurés exempts de telles pratiques.
M. Le Merrer, un bon capitaine fait respecter l'esprit à ses coéquipiers !

Un peu de tenue et surtout de retenue ! (Sachez que cette condition est écrite en toutes lettres dans les statuts du SNR)
#3 - Le 12 mars 2014 à 14h28 par 1909, Saint-nazaire
Je suis encore plus déçus par Thomas Mary, qui est un jeune ayant fait toutes ses classes au club, jusqu'à évoluer sous le maillot de l'équipe première ces 5 dernières années et qui faisait partie du groupe "Le Merrer" dimanche au stade. Honte à lui!
#4 - Le 14 mars 2014 à 09h05 par moyon, St. Nazaire
1909,
Bien qu'étant "majeur et vacciné" on peut reprocher à Thomas de s'être fait manipuler par ses colistiers qui l'ont sollicité pour intervenir auprès du SNR et donc accéder au stade.

Quiconque est libre de ses opinions politiques, le tout est de savoir qu'il y a des lieux comme les stades où elles ne doivent pas s'afficher.
Dimanche dernier, ces comportements étaient détestables: ils ont également été détestés!
#5 - Le 14 mars 2014 à 10h05 par Pierre-Yves, Saint Nazaire
Mr Samzun aurait donc, lui, le droit d'être présent systématiquement à toutes les manifestations et autres inaugurations de la municipalité pour apparaitre en photo dans tous les médias et des nazairiens qui aiment leur ville et la soutienne sportivement n'auraient, eux, pas le droit d'assister à un match du SNR avec leurs écharpes turquoises ???

Quelqu'un ici pourrait-il attaquer, justement Thomas, d'être à cet endroit avant tout pour son amour du rugby et son soutien au SNR !?!?
#6 - Le 15 mars 2014 à 17h42 par pignoux18, St Nazaire
Pauvre petit sportif du dimanche effarouché, qui pleurent à la vue du écharpe turquoise signe d'un renouveau à St Saint-Nazaire et qui gobe des écharpes d'un autre ton avec le sourire.Se moquer d'un jeune sportif du club et de ses convictions affichées font parties d'un autre temps.
#7 - Le 15 mars 2014 à 21h59 par bernard, Saint Nazaire
Pour 1909 et moyon arrêtez vos propos pseudo sportifs.

Si elly Lefort a souhaité se faire photographier avec les écharpes bleu turquoise, il est libre de le faire.

Pour Thomas Mary, son engagement politique est louable et il est libre de le faire.

Le SNR n'est pas la propriété du PS et de Mr Samzun.
tout les prétextes vous sont bons pour attaquer la liste de Mr Le Merrer.
#8 - Le 15 mars 2014 à 22h07 par pascale, Saint Nazaire
Je suis outrée de voir de tels propos sur des sportifs. Des vrais eux!!!

vous ne pouvez pas garder vos attaques pour les articles sur les municipales.
#9 - Le 16 mars 2014 à 23h08 par moyon, St.nazaire
Le prosélytisme n'a rien à faire dans une enceinte sportive. Un point c'est tout !

Ceci-dit, quelque chose me dit qu'au prochain match post élections disputé le 6/4, les "écharpés" auront disparu du Pré-Hembert aussi vite qu'ils y sont apparus!

Thomas, fais leur signer chacun une carte de supporters pour 2014 ! L.O.L !!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter