Saint Nazaire Infos

Rugby Fédérale 1 : Malgré la disqualification, les Nazairiens joueront dimanche

On attend 4 000 spectateurs dimanche, à 15 h 00 au Pré-Hembert, pour le match retour des 8e de finale du Trophée Jean Prat. Mais le contexte sera très étrange. Car les Nazairiens ont été disqualifiés suite au match aller, à Romans, pour avoir fait jouer un des leurs sous une licence qui ne correspondait pas à son statut. Dur, dur…
 C’est un 8e de finale retour insolite qui attend les Nazairiens dimanche
C’est un 8e de finale retour insolite qui attend les Nazairiens dimanche

Denis Liébault et son équipe voulaient que ce soit une grande fête. Les rugbymen nazairiens conservaient toutes leurs chances de qualification. Battus 27-25 à l’aller par les Drômois, ils avaient inscrit trois essais synonymes de deux points bonus. Il suffisait tout simplement de gagner avec un petit point d’écart dimanche pour passer.
Maintenant, ce n’est plus du tout la même chanson.

La réclamation

Dès dimanche soir, il y avait, dans un premier temps, une réclamation posée par les dirigeants de Romans qui considéraient que le SNR avait fait jouer des licences C, dites « joueurs pôle emploi » en trop grand nombre. Il y en avait cinq au lieu des deux qui sont autorisées. Il s’agissait, tout simplement, d’une erreur lors de la réception des licences en début de saison, un « manque de vigilance » pour reprendre les termes du président du Sporting.

La bonne foi

Jeudi matin, Denis Liébault était entendu par la commission des règlements. Le président était à Paris avec son dossier, en l’occurrence les documents prouvant bien que les joueurs dotés d’une licence C par erreur travaillaient tous depuis de nombreuses années. Ses arguments ont frappé la commission, montrant que le Sporting était de bonne foi et honnête malgré cette petite négligence. Romans était débouté. C’était tout bon dans la perspective du match retour.

La seconde négligence

Seulement, il y a une autre licence qui est arrivée sur la table en début de semaine, une licence R. Il s’agit de licences qui concernent les joueurs réservistes. Cela prêterait presque à sourire quand on saura que c’est celle de Teddy Veuillet, un fidèle longtemps capitaine de l’équipe première. Mais il était sur la feuille de match à Romans sous cette appellation. Autre négligence.
Celle-ci a fait bondir en personne le secrétaire de la Fédération française de rugby qui a posé réclamation à son tour contre le Sporting Nazairien !
Deux négligences coup sur coup, cela faisait beaucoup pour la commission fédérale qui, portée par le secrétaire de la FFR, a été impitoyable.

La disqualification

En début d’après-midi, ce vendredi, sur le site de la Fédération, le résultat de l’aller, 27-25 pour Romans devenait 27-DQ, autrement dit le SNR était disqualifié. Le communiqué fédéral était très dur au regard de cette licence R. « Au jour de la rencontre considérée, le SNR ne pouvait valablement utiliser ce joueur, détenteur d’une carte de qualification comportant la lettre R, en équipe première. Qu’en conséquence, le SNR a bien utilisé un joueur qui n’était pas valablement qualifié pour participer à cette rencontre ». L’impact est très lourd. « L’équipe du Sporting Nazairien a match perdu par disqualification. Elle marque moins 2 points terrain et devra s’acquitter d’une amende de 200 €. L’équipe de l’US Romans a match gagné et marque 5 points terrain ».

L' appel

Même en l’emportant dimanche 60 à 0, le SNR ne pourra marquer que 4 points pour la victoire, 1 pour le bonus offensif ce qui fera 5 moins 2 donc 3 dans le meilleur des cas. Romans aura ses 5 de l’aller. Dans tous les cas de figure le SNR sera éliminé.
Faut-il jouer alors ? Oui. Et les deux équipes seront au grand complet. En effet, la décision de la FFR « est susceptible d’appel dans un délai de 10 jours francs ». Dès vendredi, vers 16 h 30, un communiqué du Sporting stipulait que le « SNR vient de faire appel de cette décision. Une commission d’appel extraordinaire se réunira la semaine prochaine pour statuer sur la question ».

L'espoir

Donc, il faut, pour conserver l’espoir côté nazairien, triompher. Et Romans doit s’accrocher à ses deux points d’avance.
On imagine aisément l’environnement dans lequel vont se présenter les deux équipes dimanche…

Auteur : P.M. | 26/04/2013 | 3 commentaires
Article précédent : « Rugby Fédérale 1 : Saint-Nazaire qualifié sur le pré »
Article suivant : « Rugby Fédérale 1 : la réclamation qui perturbe »

Vos commentaires

#1 - Le 26 avril 2013 à 22h38 par Amoureux du sport, St Nazaire
J'invite tous les spectateurs a laisser un euro a l'entrée du stade afin de permettre aux dirigeants de prendre un avocat si besoin et de défendre notre cause .....
Bravo au SNR
#2 - Le 27 avril 2013 à 09h21 par Nazairien, Saint-nazaire
Les diktats de la FFR ont fait sa légende dans le milieu des clubs amateurs,son fond de commerce: taillables et corvéables à merci.

Je pense que Romans ne peut-être incriminé pour cette situation,
mais plutôt les arbitres des rencontres précédemment disputées: ni les uns ni les autres n'ont détecté les anomalies nées en début de saison! (rappelons qu'ils sont rémunérés par le club qui reçoit, normal à condition de faire son boulot).

La FFR exerce sa toute puissance en bas à défaut de pouvoir peser sur celle de la Ligue Pro d'en haut. J'ajoute que le SNR et Vannes sont 2 cailloux dans les chaussures des "gros pardessus" du Sud-Ouest et du Midi, lobyistes auprès de la Fédé, où le trafic d'influence encombre les couloirs!

Ceci-dit, sachons reconnaitre que notre organisation administrative a fauté.
Non par perversité, mais plutôt par inexpérience: celle des bénévoles à 150 % qui sont chargés de superviser le jeu des licences. Ils n'ont fait que remplacer au pied levé celui qui, brutalement décédé, en avait la charge.

Au final, je crains fort que le passé de Romans qui a vu de nombreuses gloires s'y former ( dont Philippe ST. André n'est pas la moindre) pèse plus lourd à Paris, que l'avenir du club nazairien ...
#3 - Le 29 avril 2013 à 01h03 par Choflo, AngoulÊme
Ancien du soyaux Angoulême xv je prends connaissance de la situation du club de saint nazaire car l USRP est un club de cœur pour moi , je tiens à apporter tout mon soutien à votre club qui ne mérite absolument pas cette décision , ce dernier match n en a pas été un . À l année prochaine et souhaitons bonne chance à romans .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter