Saint Nazaire Infos

Rugby Fédérale 1 : Le SNR renonce à l’appel auprès du CNOSF

Le Sporting Nazairien Rugby (SNR) ressemblait depuis le début de la semaine à une sorte de village gaulois qui faisait de la résistance contre des légions romaines.

Dans cette « affaire des réclamations » que nous avons longuement évoquée, après l’avoir emporté face à Romans sur tapis vert la semaine dernière concernant les licences dites « C », le président Denis Liébault qui était parti au combat pour défendre l’honneur de son club, s’est retrouvé aussi avec une licence R qui lui a empoisonné la vie. Ainsi, mardi dernier, alors que son équipe avait sportivement éliminé Romans-sur-Isère sur l’ensemble des deux rencontres aller et retour des 8e de finale du trophée Jean Prat, il a été débouté, en appel, par la commission de la FFR chargée du dossier. De ce fait, c’est Romans qui prenait la place des Nazairiens en quart de finale pour affronter Lille ce dimanche 5 mai.
Mardi soir, Denis Liébault annonçait alors son désir de porter l’affaire devant le CNOSF (comité national olympique et sportif). Le simple fait de faire part de cette intention contraignait la FFR à repousser la date du quart de finale aller du Jean Prat du 5 au 12 mai dans l’attente de la décision du CNOSF.
Forcément, sur les forums rugby, à Romans, à Lille et même ailleurs, on commençait à ne plus apprécier du tout ce qui était qualifié « d’entêtement » des Nazairiens. On ne cherchait pas à comprendre le bien fondé ou non du SNR dans sa démarche, mais on ne voyait que le côté gênant, à savoir la perturbation du calendrier du Jean Prat. On commençait même à menacer le club, lui prédire des déplacements ingérables pour la saison prochaine en lui promettant une poule à l’autre bout de la France, l’envoi d’arbitres tatillons pour les rencontres à domicile etc.. Le Sporting Nazairien était devenu un empêcheur de tourner en rond, une sorte de jusqu’au-boutiste.
Jeudi matin, consulté par nos soins, Denis Liébault confirmait de pas avoir pris encore de décision. « Je suis penché actuellement sur le dossier avec notre avocat. A l’heure actuelle, je me réserve toujours le droit de porter l’affaire devant le CNOSF ».
Pendant ce temps, les pressions se faisaient encore plus précises. Finalement, à 15 h 00, Denis Liébault effectuait son choix. « J’ai décidé, après toutes les analyses, de ne pas aller au-delà, de ne pas poursuivre notre action jusqu’à l’infini et de ne pas perturber les phases finales ». Le président tenait à préciser que cette décision n’était en aucun cas liée à d’éventuelles pressions extérieures.
Un point final a donc été mis à cette histoire que le SNR, les joueurs, les supporters, les bénévoles et dirigeants n’auraient jamais souhaité vivre.
Quant à Denis Liébault qui aura jusqu’au bout fait front pour plaider sa cause, il aura reçu de nombreux soutiens qui font qu’il reste plus que jamais le n° 1 du SNR. Il est, de toute façon, inutile alors que l’équipe de Fédérale 1 est en vacances prématurées et que la saison 2013-2014 doit se préparer de rajouter une crise interne à celle que vient de vivre le club. Une chose est sûre, le SNR a vu le chemin qui lui restait à parcourir pour tendre vers le véritable professionnalisme. Ce qui s’est passé doit permettre de tirer des leçons afin que pareille mésaventure ne se reproduise plus.



 

Auteur : P.M. | 02/05/2013 | 4 commentaires
Article précédent : « Des supporters du SNR avec le président Liébault »
Article suivant : « Rugby Fédérale 1 : Saint-Nazaire débouté fait appel au CNOSF »

Vos commentaires

#1 - Le 02 mai 2013 à 19h11 par bonnet permettes, St Nazaire
Romans est tout petit et n ira pas loin il se sont qualifies par une tres petite porte ce qui ne les honore pas
Je ne leur souhaite pas bonne chance pour la suite
Je felicite les equipes qui ont rencontre le Snr et ont obtenu defaites ou victoire sur le terrain et non par l intermediaire d un reglement ce comportement est celui d un faible
#2 - Le 02 mai 2013 à 19h18 par rugby-forum.fr
Bonsoir,
rugby-forum.fr tient à préciser que nous n'avons fait aucune déclaration, ni créer aucun sujet concernant cette "affaire". Nous ne sommes donc pas concernés par les discussions concernant vos dires, en l’occurrence les forums de rugby.

Stéphane supermodérateur de rugby-forum.fr
#3 - Le 03 mai 2013 à 08h51 par CLEV, Saint Nazaire
difficile à comprendre de la part du club de Romans-sur-Isère.Elle c'est faite étrier par le SNR,ou compte t'elle aller dans les quart? hormis se faire ridiculiser par Lille. A ces règlements au détriment du beau jeu et du résultat.
#4 - Le 08 mai 2013 à 13h48 par Benjamin, Saint Nazaire
Pour rétablir la vérité le club romanais n'a pas de responsabilté concernant la décision de la commission qui a sanctionné Saint Nazaire pour la bonne raison est que la réclamation portée par Romans a été déboutée et que c'est un membre de la dite commission qui a posé une réclamation concernant la licence et non le club de Romans.
Les romanais se sont retrouvés malgré eux qualifiés.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter