Saint Nazaire Infos

Rêver Saint-Nazaire en 2030

Le conseil de développement de la CARENE met du poil à gratter dans Destination 2030 : autosaisi du dossier, il donne son avis et celui des citoyens nazairiens.

Il n’avait pas été saisi pour, mais le conseil de développement s’est auto saisi du projet Destination 2030, en élargissant un peu son périmètre. « Nous sommes une force de proposition », souligne son président, René Terrien. Guy Couillaud en profite pour ajouter, « notre mission s’arrête à la promulgation d’idées, c’est aux politiques de s’en saisir maintenant ».
Le conseil de développement est une émanation de la société civile et des citoyens de l’agglomération nazairienne. Lors de son assemblée plénière, mercredi soir, il a restitué le travail effectué intitulé 2030, les Visions Citoyennes  en présence de certains élus communautaires et des élèves qui ont répondu aux lycées. Le travail présenté s’est déroulé d’octobre 2011 à mai 2012, « la preuve qu’avec peu de moyens, peu de temps et beaucoup d’écoute, on peut faire un travail important », précise malicieusement Alain Geffroy.
Mais pourquoi faire cela ? Le conseil de développement se définit comme apolitique ; une sorte de poil à gratter qui donne des avis qui ne sont pas toujours conformes à ce que souhaite le conseil communautaire de la CARENE. Participer, même de manière informelle, à la consultation de Destination 2030 est une manière pour lui de donner son avis. D’autant que la CARENE a déjà pris certaines de leurs idées en compte : sur HélYce, l’Agenda 21 ou encore le plan local de l’habitat (PLH).

Les réalisations

Des membres du conseil de développement de développement y ont participé, mais aussi des citoyens volontaires et des gens extérieurs. Plusieurs grands thèmes y ont été retrouvés : la solidarité, le maintien de la qualité de vie, le maintien de la biodiversité, le transport alternatif (même s’ils ont conscience que la voiture sera toujours là), conscience de la richesse locale comme manger bio et local et l’idée qu’on ne peut pas vivre seul (nous devons avoir des relations avec les conseils de développement de Nantes, Cap Atlantique ou encore du sud Loire).

Quatre documents retracent à ce jour les travaux effectués :

- Sur le vif : un petit questionnaire auxquels ont répondu 78 membres du conseil en octobre 2011. Ils donnent leurs idées sur l’avenir de l’agglomération, leurs craintes ou encore les améliorations nécessaires.

- Remue-méninges : le principe est différent, « nous sommes partis d’une question et le groupe a amélioré l’idée », explique Guy Couillaud. Cinq séances (quatre de créativité et une de restitution) ont été nécessaires à la création du petit livret. Une vingtaine de personnes y ont participé, des membres du conseil de développement venus à titre individuel.

- Les visions jeunes : les membres du conseil de développement sont allé vers les jeunes dans les lycées (Saint-Louis, Sainte-Anne et Aristide Briand) pour avoir leur vision des choses. « Ils ont fait un travail sérieux et certains ont même voulu rejoindre le conseil de développement », se réjouit Jean-Marie Imbert.


- Paroles de citoyens :
ce document, le plus imposant des quatre, comprend les contributions (dossier, dessin ou nouvelle) des membres du conseil de développement suivant les points de vue individuels mais aussi des organismes (associations ou syndicats).

Toutes les réalisations à retrouver sur http://www.agglo-carene.fr/42057123/0/fiche___pagelibre/&RH=CONN_CONSDEVELOP

 

Auteur : AP | 28/06/2012 | 5 commentaires
Article précédent : « Conseil municipal : projecteur sur le PDD »
Article suivant : « La mini-ville d’Herriot-Boncour »

Vos commentaires

#1 - Le 29 juin 2012 à 18h08 par alain, St Nazaire
Ce rapport, est il disponible quelque part ?
#2 - Le 01 juillet 2012 à 00h34 par shogun, St Nazaire
Rêver St Nazaire en 2030
Rêver d'une ville ouverte et tolérante à toute expression politique !
Rêver d'une ville ou même la diablesse Marine Le Pen aurait le droit de s'exprimer !
Rêver d'une ville , ou toute opposition aurait le droit de s'exprimer !
Donc une ville Républicaine !
Un rêve ?
#3 - Le 02 juillet 2012 à 15h14 par Raoul
Réponse à Shogun,

Je vous rejoins entièrement
et même soyons fous rêvé d'une ville où ses habitants auront autre chose à faire qu'à se taire et applaudir saint Joël ou saint David...

Enfin une ville ou les autorités cesserons de gaspiller l'argent publique en ce félicitant d'augmenter les impôts, ce qui est encore prévu par la mairie.
#4 - Le 05 juillet 2012 à 13h33 par .nelson
Une ville républicaine n'a pas à accepter les délires nauséabonds d'un parti antirépublicain.
#5 - Le 08 juillet 2012 à 16h37 par shogun, St Nazaire
Nelson )
il est vrai que pour les "admirateurs du petit père des peuples " qui ont toujours confondus république et parti unique , débat démocratique et goulag ,libre parole et camp de travail . Toute parole ne peut être que délire nauséabond . Laissons la parole s'exprimer à St Nazaire , nos concitoyens s'exprimeront dans les urnes .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter