Saint Nazaire Infos

Report du vote du budget: Les élus MODEM-Nazairiens réagissent

Jean-Michel Texier président de la commission des finances évoque une « réaction disproportionnée »

"En tant que président de la commission des finances de la ville, et président du groupe des élus Modem, je vous fais part de notre plus grande surprise quant à la décision prise par David Samzun de reporter le vote du budget municipal (initialement prévu en décembre) à février 2018. C’est une réaction disproportionnée par rapport à la portée réelle des mesures qui semblent l’avoir motivée, une décision qui nous a tout l’air d’une posture politique et nous déçoit.

Pourquoi décaler le vote du budget municipal ?

Le 26 septembre, j’avais demandé l’organisation d’une commission des finances exceptionnelle afin d’échanger sur les difficultés éventuelles de la ville à intégrer les changements liés au projet de loi de finance 2018. Cette réunion a eu lieu ce lundi 16 octobre à 18h. Lors de cette réunion, en présence de Martin ARNOUT, des responsables des services finances et d’autres élus siégeant dans la commission, j’ai clairement posé la question d’un éventuel report du vote du budget, du fait d’un besoin d’éclaircissement concernant la prise en compte ou non de l’inflation dans la limitation de l’augmentation du budget de fonctionnement de la ville.  La réponse fut très claire : le report n’était pas envisagé par l’Adjoint en charge des finances et les responsables de services, sous couvert de la validation du Maire. Il fut simplement évoqué la possibilité de faire une Demande Modificative du budget en conseil municipale de février.

De la part du Maire, il y a un sérieux manque de considération envers la mission qu’il m’a confiée… car lundi soir à 18h en sortant de commission : pas de report prévu et le mardi matin celui-ci annonce une décision différente à la presse sans m’en avoir informé.

Pourquoi nous trouvons cette décision disproportionnée ?

L’Etat s’engage à compenser à l’euro près la suppression de la Taxe d’Habitation pour 80% des français et à compenser également la dynamique de la ville. En contrepartie il contraint la libre gestion des collectivités dans leur frais de fonctionnement.

L’Etat passe un contrat avec les villes de plus de 50000 habitants, en ne baissant pas les dotations, mais en imposant une augmentation maximale des dépenses de fonctionnement à 1,2% HORS INFLATION. Il demande aux collectivités territoriales de trouver des solutions pour maintenir leur budget. N’oublions pas la mise en place de l’assemblée des territoires, créée pour la concertation et pour permettre aux territoires de partager les bonnes pratiques, les exemples à suivre… Cela change des baisses de dotation unilatérales et sans concertation imposées par Nicolas Sarkozy et François Hollande !

Pourquoi la posture politique du Maire nous déçoit ?

Les Elus du groupe MODEM ont montré qu’ils étaient capables de construire au-delà des appartenances politiques. Nous avons proposé notre aide pour construire avec la majorité, trouver des sources d’économies pour espérer des baisses d’impôts ou tout du moins de pas les augmenter comme s’y est engagé le Maire. 

Aujourd’hui à cet objectif vient s’ajouter celui de maîtriser les dépenses de fonctionnement de la ville pour participer à l’effort nécessaire de réduction de la dette de l’Etat. Nous aurions aimé que David SAMZUN et son adjoint aux finances Martin ARNOUT, se sentent capables de relever ce défi ! 

Décaler le vote du budget municipal est une décision inutile… sauf à vouloir faire un coup de communication ! On peut se demander si le Maire ne cherche pas à nous préparer à une autre annonce : celle d’être obligé, malgré lui, d’augmenter les impôts des nazairiens ? Ne pas pouvoir tenir une promesse de campagne en faisant croire que la faute en incombe à l’Etat et non à ses propres difficultés à gérer la ville et ses projets serait une belle aubaine !"

23/10/2017 | 5 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 23 octobre 2017 à 13h42 par Chloé, Saint-nazaire
Quelle est la position du Modem sur le retour aux 4 jours dans les écoles primaires . 43% des communes sont revenues aux 4 jours. En effet le coût des 4 jours et demi est considérable. Pensez-vous qu'il faut chercher des économies de ce côté là? car c'est bien beau de joint à se renvoyer la balle tantôt d'un côté, tantôt de l'autre.Et on change de point de vue selon qu'on est au pouvoir ou dans l'opposition. Le gouvernement a laissé le choix aux communes sur les 4 jours ou 4 jours et demi, mais il faut assumer au niveau des communes qu'on soit dans la majorité ou l'opposition sinon on n'est pas crédible.
#2 - Le 23 octobre 2017 à 14h13 par Caroline
Voilà une réaction qui ne fera avancer en rien notre ville.
Après avoir soutenu Macron aux présidentielles, en espérant être désigné député. Après avoir soutenu une liste UDI contre les représentants Macron aux sénatoriales. Voilà maintenant que ce monsieur fait de nouveau de la l…e aux macronistes locaux.
C’est vrai qu’en ne pesant même pas 5% des votes, il a vraiment intérêt à vouloir s’incruster chez En Marche, quitte à répéter les mêmes inepties que l’autre girouette Pierre Yves Vincent (UMP, UDI, En Marche…). Car Messieurs, il ne suffit d’utiliser des mots chocs comme « posture politique », il faudrait travailler un peu, surtout quand vous annoncez « 1,2%, HORS inflation ». Essayer d’étudier un peu le dossier au lieu de répéter bêtement ce que disent les copains, car en lisant les experts de ce dossier vous pourriez comprendre qu’il s’agit de 1,2% inflation COMPRISE. C’est-à-dire pratiquement plus aucune marge de manœuvre pour les communes.
Heureusement pour les Nazairiens que la liste Désirs de ville n’a pas gagné les élections municipales en 2014, car avec ces deux personnages visiblement incompétents, notre ville aurait été bien mal gérée. Pourtant j’ai voté pour vous, d’où ma colère et ma frustration.
#3 - Le 23 octobre 2017 à 17h04 par Lerot Quefaure , Trignac City
ben oui mais le livret A bloqué à 0.75% pour plusieurs années c est aussi inflation comprise ...et ça semble normal . alors 1.2% c est super par rapport à 0.75%
#4 - Le 26 octobre 2017 à 08h17 par Vivelapolitique, Saint Nazaire
gonflé!!!!!!!!!!

un coup à gauche, un coup au centre et un coup à droite!!!!!!!


Soyons sérieux Mr Tessier vous n'êtes plus crédible comme votre grand ami Mr Vincent .....

J'éspére qu'en 2020 enfin une vraie opposition et surtout soudée jusqu'au bout mais sans vous !!!!!!
#5 - Le 30 octobre 2017 à 14h29 par Pierre Lapin
Demander des efforts de gestion aux collectivités, ça me semble normal, non ?

État et collectivités sont dans la même barque non ? D'autant plus que ce sont les même galériens qui payent non ?

Les collectivités crient au loup car l'État leur sucre des dotations et rogne sur leurs ressources fiscales... arguant du principe de libre administration des collectivités locales... elle est bonne celle là !!!

Si vraiment les collectivités veulent leur autonomie, qu'elles fassent comme la Catalogne, qu'elles quittent le navire...

Qu'elles assument seules toutes les charges que l'État finance pour elles... et on en reparlera de l'autonomie...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter