Saint Nazaire Infos

Quartiers de Musique : un bel effort des Martins-Pêcheurs encore difficile à fédérer

Dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale, l’association des Martins-Pêcheurs à Saint-Nazaire a décidé d’interpeller le public à travers une série de rencontres musicales. Ainsi cet été, Saint-Nazaire a vu la création du festival Quartiers de Musique.
Cabadzi
Cabadzi

Une initiative menée par l’association qui revendique son soutien à l’émergence de nouvelles démarches culturelles et au métissage des formes artistiques. L’idée est de valoriser des jeunes artistes nazairiens, de les accompagner dans leur démarche, en les proposant en première partie de groupes musicaux ou d’artistes déjà connus du public.

Un nouveau projet qui a eu cependant du mal à démarrer puisque le 20 juillet dernier, l’intégralité de la soirée avait dû s’annuler en raison des mauvaises conditions météorologiques. Le Nazairien Ismaël, accompagné de la DJ nantaise L.Atipik (hip-hop), Posding (rap), et Les Voleurs de swing, prévus dans le quartier de la Berthauderie, n’avaient finalement pas pu être découverts par le public nazairien.

Ce 24 août dernier, le quartier de la Chesnaie a eu l’occasion d’accueillir K-Rime en première partie de Cabadzi. K-Rime, 17 ans, est un jeune rappeur issu de La Chesnaie. Si aujourd’hui il a eu l’occasion de faire sa première scène musicale, c’est grâce aux Martins-Pêcheurs qu’il a sollicités en juin dernier. Quand on lui demande ce qu’il en pense il répond sans hésitation « C’est bien que des gens s’intéressent à nous, cela permet de faire vivre le quartier de la Chesnaie, car il ne s’y passe jamais rien ! »

Force est de constater que les démarches culturelles impliquant la participation des habitants favorisent les échanges et les rencontres. Muriel des Martins-Pêcheurs se dit contente car elle a réussi à faire participer des associations de quartier sur la manifestation.

Plus tard dans la soirée, Cabadzi nous a offert une belle prestation d’électro-hip-hop. Un quatuor décapant de beatbox, rap et cuivres qui a ravi les oreilles présentes à ce moment-là, avec les nouveaux morceaux de l’album prévu pour 2012. Surprenant d’imaginer que le groupe vient directement de formation d’arts de la rue, du classique et du baroque !

Pas loin de 200 personnes étaient présentes le 24 août. Néanmoins, Olivier, slameur de Cabadzi - conscient que ce type de démarche est un enjeu des politiques culturelles, ne manque pas de souligner le spectacle désolant du manque de pratiques culturelles dans les quartiers.
En effet, le quartier ouest de Saint-Nazaire représente près de 10 000 habitants. Une grande partie de la population du quartier n’a pas jugé utile de se déplacer ce mercredi au parc de la Chesnaie bien qu’elle participait au spectacle depuis les fenêtres des tours.

Provoquer le changement et montrer la vie culturelle dans les quartiers, comme la sacro-sainte culture des centres-villes, étaient les objectifs des Martins-Pêcheurs. Une action de longue haleine qui permettra peut être de diversifier les pratiques culturelles : un habitant qui découvre chez lui osera peut-être s’aventurer ailleurs.
 

Auteur : SD | 26/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Farniente: un festival hors des sentiers battus »
Article suivant : « Escales 2011 : les 20 ans ont été arrosés sans modération »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter