Saint Nazaire Infos

Près de 3 000 personnes ont défilé pour le 1er mai

À l'appel des organisations syndicales CGT, CFDT, FSU, UNSA et Solidaires, la manifestation du 1er mai a connu une forte mobilisation. Environ 3 000 personnes se sont retrouvées sur la place de l'Amérique latine pour un défilé qui revêtait cette année un caractère exceptionnel puisqu'entre deux tours de l'élection présidentielle.

« C'est une excellente mobilisation dans un contexte politique particulier. Si l'on en juge la hausse importante des manifestants par rapport à l'an dernier, on s'aperçoit que le mouvement social n'est pas mort. Assurément, nous ne sommes pas dans l'attentisme. Ce rassemblement du 1er mai se veut aussi un appel à la mobilisation pour battre Sarkozy au second tour dimanche ». Agréablement surpris par la mobilisation des travailleurs et travailleuses, Fabrice David Secrétaire général de la CGT a rappelé dans son intervention que le 1er tour avait révélé une forte aspiration du changement de politique économique et sociale. Et de rajouter : « Cela se concrétise par un cuisant revers pour le président sortant mais aussi, malheureusement, par un vote important en faveur du FN, même si à Saint-Nazaire, nous avons été partiellement préservés ». Un avis partagé par Agostinho Guerra de Solidaires qui met en garde contre les propagandes extrémistes : « L'insécurité sociale est la première et la pire des violences et doit cesser. Cette société libérale délétère doit être une défaite et refondée sur des principes de solidarité. Attention aux raisonnements simplificateurs, stigmatisant les travailleurs étrangers, les chômeurs et l'assistanat, à coups de martèlements de formules stéréotypées pour engendrer l'intolérance et la haine des plus faibles et de la contestation ». « C'est un pas vers la dictature » s'est écrié le leader de Solidaires.

Un jour d'expression de la solidarité internationale

Gérard Bourguenolle de la CFDT a pour sa part déclaré que le 1er mai était aussi une journée de dénonciation des dérives xénophobes et racistes : «  Cibler des boucs émissaires, attiser les peurs et le rejet de l'autre, c'est contraire à nos valeurs républicaines. La France est la terre des droits de l'homme. La France est forte quand elle est solidaire. Il faut refuser la haine et construire le vivre ensemble. Et cela pourra se faire en respectant les partenaires sociaux, c'est le sens de la démocratie sociale». Du côté de l'UNSA, ce premier mai est un jour d'expression de la solidarité internationale entre tous les travailleurs : « Il y a un sens tout particulier à proclamer notre attachement syndical aux valeurs républicaines de liberté, d'égalité, de fraternité entre tous les citoyens, alors qu'un parti populiste d'extrême-droite vient de rassembler 7 millions de suffrages dans notre pays ». Et de justifier : « Des questions essentielles expliquent en partie ce vote et qui sont au centre de la campagne électorale. Essentielles à nos yeux de syndicalistes parce qu'elles ont des répercussions sur la vie quotidienne des salariés et de leurs familles. Dans un contexte de crise profonde, ces répercussions faute d'être prises en compte pourraient nourrir encore plus, le repli et le rejet de l'autre ».

Une situation économique locale inquiétante

88 000 heures de chômage déjà programmées à STX, quelles solutions pour les sous-traitants ?

Bien évidemment, l'ensemble des syndicats ont fait état de la situation économique locale et de la difficulté rencontrée par les chantiers STX. Fabrice David a profité de la tribune pour tirer le bilan de l'année écoulée et marquée par une casse sans précédent de l'emploi : « à Saint-Nazaire, nous avons eu la fermeture de Galenix Pharma, de BS Vision, de la Serrurerie Nazairienne, d'SMCO pour ne citer qu'elles ». Parlant des chantiers, le leader cégétiste évoque une des plus graves crises jamais connue par la navale : «  L'annulation des deux paquebots, loin d'être anecdotique révèle aux yeux de tous l'absence d'ambition industrielle d'STX et le manque de volonté politique de l'État. La situation est alarmante. L'État en tant que nation et en tant qu'actionnaire doit prendre ses responsabilités en développant une politique industrielle ambitieuse, innovante et créatrice d'emplois ». Gérard Bourguenolles évoque quant à lui un bassin économique durement touché : « 88 000 heures de chômage sont déjà programmées à STX, quelles solutions pour les sous-traitants ? Une intervention financière de l'État et des régions est indispensable face à des banques qui restent frileuses à soutenir une politique industrielle et recherchent les profits à court terme. La CFDT exige des pouvoirs politiques la construction d'une stratégie industrielle pour la France et pour l'Europe ».

Battre Sarkozy est une nécessité absolue !

«Cela n'indique pas pour autant que nous donnons un chèque en blanc à Hollande »

Si les discours ont sensiblement divergé sur certains aspects, les organisations syndicales présentes semblaient toutes d'accord pour dire leur ras-le-bol de la politique gouvernementale menée par Nicolas Sarkozy. Pour Fabrice David de la CGT, à la veille du second tour, il reste deux possibilités aux électeurs, mais un seul choix : « Battre Sarkozy est une absolue nécessité pour éviter de nouveaux reculs sociaux qui seraient encore pires que les cinq années passées. Le choix du moindre mal n'a jamais été celui de la CGT, mais c'est pourtant sans ambiguïté qu'au nom de l'ULCGT de Saint-Nazaire, j'invite les militants à tout faire pour dégager Sarkozy, en votant, si ce n'est avec le coeur, du moins avec l'analyse de la situation, car le risque existe de voir réélu un homme qui a déjà tant dévasté notre société, notre peuple. Battre Sarkozy n'indique pas pour autant que nous donnons un chèque en blanc à Hollande ». Un point de vue repris par l'UNSA qui avertit : « Demain, un nouveau président sera élu, ensuite viendra un nouveau gouvernement et une nouvelle assemblée. À ceux-là, l'UNSA le dit : elle sera dans la négociation, avec ses propositions, à chaque fois que l'intérêt des salariés aura à y gagner ».

 

Auteur : YE | 01/05/2012 | 5 commentaires
Article précédent : « Résultat élection présidentielle 2e tour à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Marie-Odile Bouillé veut transformer l'essai ! »

Vos commentaires

#1 - Le 01 mai 2012 à 22h17 par aoustin, Saint Nazaire
bonjour j'ete un ouvrier de la serrurerie nazairienne et je peut vous dire que sa fermeture na rien de politique mais + l'incompetance d'un nouveau patron alors arette de dire que ses de la faute a Sarkozy vous verer si la gauche passe sa sera pire souvenez du chômage du temps de Mitterrand.....
#2 - Le 02 mai 2012 à 10h50 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
content pour eux

en plus ils ont eu beau temps
#3 - Le 02 mai 2012 à 20h09 par shogun, St Nazaire
""Attention aux raisonnements simplificateurs, stigmatisant les travailleurs étrangers, les chômeurs et l'assistanat,""
Mr David , je reprend votre phrase , loin de nous l'idée de stigmatiser le travailleur étranger , au contraire le Front national a toujours précisé que l'adversaire n'est pas le travailleur immigré , l'adversaire c'est vous et le CNPF , Vous et le CNPF qui demandez toujours plus d'immigration pour le CNPF pour faire baisser les salaires , et vous en tant que permanent d'une direction staliniste que je ne respecte pas ,mais vis à vis de vos adhérents que je respecte , le choix est clair .La France d'abord , nos travailleurs d'abord , la solidarité internationaliste suivra
#4 - Le 03 mai 2012 à 07h29 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
ca y est, Sarko est sur le point de quitter son poste
et la gauche essaie déjà de trouver d'autres responsables : les patrons

c'est vrai qu'il y a des patrons pourris
mais c'est aussi vrai qu'il y a des ouvriers et des syndicalistes pourris
qui pratique des actes de sabotages aux chantiers ? est ce le patron des chantiers qui a mis a le feu a un paquebot juste avant la livraison ? est ce les patrons qui tapent sur les voitures qui croisent les défilés ?

j'ai hâte d'être a la mi mai pour voir Hollande prendre le pouvoir
#5 - Le 04 mai 2012 à 14h23 par .nelson
A SHOGUN
Maintenant que nous avons des téléviseurs couleurs plasma en 3D, vous pouvez nommer le Cnpf ; Medef. Merci Nous sommes le 04 mai 2012 et Monsieur le Président Coty est défunt.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter