Saint Nazaire Infos

Pour un euro, le Secours populaire donne du bonheur à 2000 enfants

Comme traditionnellement depuis 8 ans, le Secours Populaire organise une chasse aux oeufs à l'occasion du week-end Pascal. Cette année, près de 2000 enfants s'en sont donnés à coeur joie au coeur du parc paysager.

Ce dimanche de Pâques se voulait festif et humanitaire. Il aura également été ludique, si l'on en juge les yeux émerveillés des enfants qui ont pris part à cette journée. D'ordinaire, à l'évocation du Secours populaire, on pense plutôt tristesse ou difficultés financières. Ce constat, c'est Jean-Pierre Gabory qui le fait. Pour le président de l'antenne nazairienne, la situation peut être parfois différente à l'exemple de cette chasse aux oeufs, dans un cadre idyllique : " La solidarité n'est pas un vain mot et elle est parfois joyeuse. La 8e édition de ce rendez-vous en est un vivant témoignage. Qui plus est, il s'agit de la seule animation à destination des enfants à Saint-Nazaire en ce week-end de Pâques".

Parler de succès serait faire preuve de modestie et on  sait que c'est une des qualités premières du président Gabory. Mais à voir l'affluence record de cette édition 2011 et à certains moments de la journée une file d'attente de plus de 150 m, on peut dire qualifier cette animation de véritable déferlante d'enfants accompagnés d'adultes tous aussi heureux d'être présents. Pour une modique pièce d' un 'euro, ces chers bambins devaient ramasser trois oeufs sur le parcours dessiné par les organisateurs. Après avoir rempli leur panier, tous ont pu échanger leur collecte contre une peluche et des chocolats. Les quelque 2000 gamins s'en sont donnés à coeur joie sous le regard bienveillant de leurs parents. Et ce n'est pas Jean-Pierre Gabory qui nous contredira : "L'objectif de cette journée est triple et il a été atteint,  même au-delà des espérances. Le premier était de faire plaisir aux enfants, c'est réussi. Le second est de rappeler notre présence sur la ville de Saint-Nazaire, là aussi, la mission est accomplie. Le troisième est de faire rentrer de l'argent dans les caisses et notre but est atteint". Résultat tout le monde y a retrouvé son compte dans la joie et la bonne humeur.

Auteur : YE | 25/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Bruno Lezin présente "Les coulisses du Tour" »
Article suivant : « Sans-papiers, sans avenir »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter