Saint Nazaire Infos

Pour les gars de la marine

Marine Accueil Loire est une association nazairienne affiliée à la fédération des associations d’accueil de marins. Elle fait partie des 21 structures du littoral français dont 16 disposent d’un foyer, sorte de multi service d’écoute et de détente pour les marins de la marchande en transhumance.

Le plus important pour un marin : la famille

C’est l’une des trois structures en Loire-Atlantique avec Montoir et Nantes à assurer cette « mission » via un local implanté rue du port, juste à coté du pont levant qui barre l’entrée du port de commerce.

Marine Accueil Loire, née en 1991,  a plusieurs particularités ; outre le fait d’une gestion assurée uniquement par des bénévoles, l’association est propriétaire de ses murs grâce à un don du syndicat des transports internationaux (ITF) *.
Si l’idée d’accueillir des marins en escale dans un port n’est pas nouvelle, elle est répandue dans le monde entier à des degrés divers ; le Seafarer’s center de Saint-Nazaire n’offre un lieu de vie que depuis 2000. Avant ? Réponse de la joviale présidente de l’association Marie-Christine Le Nay : «  On se débrouillait, on emmenait les marins à notre domicile ».
Difficile de dénombrer le passage, 3 000 personnes par an environ. Il dépend du trafic portuaire. Cas exceptionnel : « Lorsque le Divina est parti, on a eu 200 marins d’un coup ! ».
Ce lieu d’échanges et de contacts permet, après de longues traversées, aux marins éloignés de leurs familles de retrouver de la chaleur humaine et d’échanger avec les  « terriens ». « Le plus important pour un marin, c’est la famille ».

Outre cet échange, le foyer est aussi l’occasion d’un moment de détente, de se retrouver autour d’un verre, du billard ou du baby-foot donnés par l’association des œuvres de mer. Ce vaste duplex comporte : petit bar, coin salon/tv/vidéothèque, petite bibliothèque, cabine de téléphone à carte, cible de fléchettes et même une guitare.  

D’autre part, le lieu est équipé d’internet, il permet ainsi aux marins de communiquer avec leurs familles en direct avec des serveurs comme Skype.

À cosmopolite clientèle, il faut une réponse dans un langage universel, c’est l’anglais qui domine ; même si, (c’est bien pratique), Marie-Christine Le Nay parle aussi russe. « Tout le monde baragouine et se débrouille avec l’anglais ». Sur les bateaux, l’équipage est souvent constitué de nombreuses nationalités, les marins en escale à Saint-Nazaire sont souvent originaires des pays de l’Est et aussi, notamment, des Philippines.

Si l’écoute, l’échange et l’accueil sont les maîtres mots du lieu, la bonne humeur prédomine. Les services sont nombreux, de la vente de cartes téléphoniques internationales au change (généralement les marins sont payés en dollars) à une alerte en cas de problème (non paiement des salaires, ou mauvais traitement, par exemple) via des organismes habilités, notamment le syndicat ITF.

Que font les marins dans les ports ?

Bonne question, sans doute près des clichés : « Comme on ferme à 22 heures, évidemment, les marins vont dans les bars ; ils nous demandent des adresses, on leur donne » glisse en souriant Marie-Christine Le Nay ; mais aussi les endroits à visiter, où acheter des souvenirs, de la parfumerie, du matériel électronique et tout simplement comment se rendre au supermarché le plus proche.

Sorte de fierté et de témoignage émotionnel : le livre d’or où : « Les gars laissent des petits messages, qui est venu, de quel bateau ils sont ; alors, les marins le feuillettent et retrouvent parfois la trace de quelqu’un qu’ils connaissent ».

Christian est l’un des bénévoles de Marine Accueil Loire ; motivation ? : « J’ai rencontré un soir, un prêtre bénévole ici, j’ai trouvé sa démarche humaniste. La vie du marin, c’est un vase clos, loin de la famille, des amis, avec des problèmes de communications et de langues ; il a forcément besoin de parler et de se confier ; c’est notre travail ».

L’association est toujours à la recherche de nouveaux bénévoles motivés et anglophones.

* La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) représente les travailleurs des transports du monde entier. Elle défend leurs intérêts dans le cadre de campagnes et de mouvements de solidarité au niveau mondial.


Pratique :

Le foyer est ouvert 365 jours par an de 19h à 22h
15, rue du port, Saint Nazaire
02 40 66 06 05
marineaccueilloire@free.fr

Auteur : JRC | 25/05/2012 | 3 commentaires
Article précédent : « Déconstruction du pont de la Matte enclenchée ! »

Vos commentaires

#1 - Le 26 mai 2012 à 21h01 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
bien, je n'ai rien à dire

mais je trouve ca bien
#2 - Le 30 mai 2012 à 16h57 par GUILLARD France, Saint-nazaire-ouest
Il est vrai que ça ne doit pas être " facile" tous les jours.

Certains " étrangers" sont vraiment seuls, barrage de la langue, mais aussi être dans un autre pays que l'on ne connait pas, ça doit faire "flipper"

J'ai eu un mari pêcheur qui rentrait tous les matins, ça n'a rien à voir, mais je peux vous assurer que les jours de mauvais temps, vous pensez:" pourvu qu'il n'arrive rien ?"

Votre sommeil n'est pas ausi calme que ça, toujours à l'écoute des bruits.

C'est encore plus grave lorsque ceux-ci sont abandonnés par leur " compagnie", sans salaire, sans confort, loin de leur famille, sans nouvelles sur le temps qu'ils vont devoir rester à quai.

Très beau métier, mais combien aléatoire.

Bon courage à toutes ces personnes qui " travaillent " POUR NOUS !!!
#3 - Le 23 août 2016 à 10h47 par Grimal, PÉri
Bonjour mon beau fils à un stade d'un mois comme marin sur St Nazaire et je recherche un logement pourriez-vous m.aider ? Cordialement

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter