Saint Nazaire Infos

Pour le MoDem 44 pas de nationalisation dans le tumulte

Dans un communiqué le MoDem 44 explique pourquoi il pense que la nationalisation « dans le tumulte » n'est pas la solution.

«Une inquiétude partagée
Nous partageons l’inquiétude légitime des salariés de La Navale à Saint-Nazaire, ainsi que celle des entreprises sous-traitantes et des entreprises de services, d’artisanat et de commerce qui en vivent directement et indirectement.
Pourquoi d’autres s’en sortiraient et pas notre industrie ?
Alors que les chantiers de construction navale allemands et Italiens s’en sortent, pourquoi les chantiers français n’y arriveraient-ils pas ? C’est la question à laquelle doit répondre le gouvernement en travaillant d’arrache-pied en concertation avec les entreprises et les acteurs locaux, dans le but de prévenir une crise annoncée plutôt que d’avoir à la traiter dans l’urgence et le tumulte.
 
Nationaliser n’est pas une fin en soi

Le MoDem ne peut s’associer aux appels à nationaliser STX si une réponse sérieuse à cette question n’est pas apportée au préalable. Une nationalisation pour une période de transition peut alors être envisagée mais elle ne serait alors qu’un moyen et non une fin.
L’État, qui n’a pas encore remis de l’ordre dans ses finances n’a aujourd’hui que très peu de moyens pour le faire. Il serait mensonger et dangereux d’entretenir l’illusion qu’il peut voler au secours de toutes nos industries menacées. Il peut par contre et il doit se mobiliser pour mettre en place une véritable solution industrielle pérenne. Il ne le fera qu’avec un plan ambitieux destiné à rétablir la compétitivité de la filière, améliorer la qualité des produits, diversifier ses activités, encourager l’innovation et assurer son financement dans des conditions optimales.
La Navale : une industrie d’avenir
Au-delà du sort des salariés du secteur, c’est pour notre pays, notre territoire et les générations futures qu’il faut travailler à la sauvegarde et au progrès de notre industrie navale détentrice d’un précieux savoir-faire. Le MoDem s’associera à ceux qui, sans esprit partisan, voudront œuvrer avec sérieux dans cette voie
».
 

06/12/2012 | 13 commentaires
Article précédent : « Vouloir sa ville : Saint-Nazaire une ville pas ordinaire »
Article suivant : « EELV souhaite une cellule de travail locale pour STX »

Vos commentaires

#1 - Le 06 décembre 2012 à 14h18 par Jean Louis Garnier, Saint-nazaire
Prise de position courageuse et claire que j'approuve totalement avec un bémol toute fois : c'est à l'entreprise en travaillant d’arrache-pied en concertation avec l'état et les acteurs locaux de rétablir sa compétitivité avec ses concurrents européens non à l'état !
#2 - Le 06 décembre 2012 à 17h28 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
d'accord avec Jean-Louis Garnier

c'est pas en étant régulièrement en grève , en mettant le feu à des pneus ou un navire, et en étant sous perfusion étatique quasi permanente qu'une entreprise peut être compétitive

au dela du drame humain qui en découle ; drame qui, je le rappelle, ne touche pas QUE STX, il faut ouvrir les yeux
je m'explique. en fait on autant pour les autres entreprises qui ferment, pour les autres salariés placés à Pole Emploi, les commerçants obligés de fermer ? non personne ne dit rien alors que ca représente bien plus qu'un STX

il faut peut etre "se sortir les doigts du cul" et arreter de penser STX a Saint Nazaire
#3 - Le 07 décembre 2012 à 09h23 par Pierre-Yves, Sn
Ravi de cette prise de position que j'approuve de même que les propos de JL Garnier.
Que l'Etat soit "mobiliser" pour FACILITER la mise en place d'une solution pérenne qui passera par des gains de compétitivité de l'entreprise!
#4 - Le 07 décembre 2012 à 16h16 par .nelson
En ce qui concerne Stx, l'une des questions à se poser, c'est quel est le projet industriel du propriétaire : transfert de technologie afin de produire en Corée à moindre coût ? Liquider la concurrence en fermant ce chantier naval ?
L'état devrait participer à 51% du capital de cette société afin de définir un projet industriel qui sortirait du tout paquebot.C'est à dire faire du militaire, des navires de charges,des ferries, etc. Le tout garanti par des fonds d'état (banque d'investissements).
#5 - Le 08 décembre 2012 à 11h41 par Pat Ibulaire
Arrêtons avec une idée reçue : les Chantiers ne seraient pas compétitifs face aux concurrents européens. C'est tout simplement faux.
S'agissant des commandes "piquées" par Fincantieri, les Chantiers n'étaient pas trop chers, c'est le service commercial de STX qui a été minable : remise du devis avec 1 mois de retard ! En outre, Fincantieri est largement subventionné par l'Etat italien , via des commandes militaires.
Maintenant, mettez les verts EELV et le MODEM aux commandes : on va bien s'amuser
#6 - Le 08 décembre 2012 à 13h21 par Jean-Louis Garnier
1) Faudrait pas prendre les coréens pour plus cons qu'ils sont! ils construisaient des bateaux et même des voiliers cuirassés à une époque où Saint-Nazaire, bourg comptaient au plus 900 H ; C'est un vieux peuple particulièrement bien formé.
2) Nous aussi on a reçu des commandes militaires sans compter des commandes amis russes ou libyennes !
#7 - Le 08 décembre 2012 à 15h30 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
si le service commercial STX est si minable, il serait peut etre bon de dégager les minables ?

si ces messieurs des syndicats sont d'accord bien sur
#8 - Le 08 décembre 2012 à 17h15 par mb, Saint-nazaire
Pat ibulaire,

vous avez critiqués la droite concernant stx et voila que vous etes au pouvoir et cela devient encore plus dramatique !!!
Alors oui je pense que les centristes ont des idées et une stratégie pour stx !!!
#9 - Le 09 décembre 2012 à 11h28 par Papyrus, Saint-nazaire
J-L Garnier qui caresse le Modem dans le sens du poil... Y'a pas anguille sous roche là ? M. Izorce et Mme Emonides vont-ils accepter de se laisser charmer... ou plutôt "intoxiquer" par le chantre de l'union qui va de l'extrême-gauche à l'extrême-droite pour battre la gauche au pouvoir à St-Nazaire depuis près de 90 ans ?...
#10 - Le 10 décembre 2012 à 10h03 par Pat Ibulaire
Mr Garnier, je ne vous suis pas trop.
1 - qui se moque des coréens ?

2 - STX a reçu des commandes militaires (BPC) et cela permet d'équilibrer les comptes, mais ces commandes ne sont pas régulières comme le sont les commandes italiennes

L'économie française n'est pas trop difficile à saisir, même par vous ;-): les grosses entreprises reçoivent des subventions de l'Etat(ou commandes déguisées) et elles retombent en cascade sur les entreprises plus petites.
#11 - Le 11 décembre 2012 à 09h12 par Jean-Louis Garnier
Pat ibulaire ,
Et qui financent les dites subventions ou commandes d'état si ce n'est le secteur privé? Il n'y a pas de repas gratuit !
#12 - Le 12 décembre 2012 à 11h10 par Pat Ibulaire
Mr Garnier, veuillez excuser mon inculture capitalistique, mais pourquoi affirmez-vous que c'est le secteur privé qui finance les subventions ? C'est plutôt l'Etat, c'est-à-dire avec nos impôts. C'est grâce à nos impôts qu'il y a un budget militaire. C'est grâce à nos impôts que l'Etat fait ses montages financiers
#13 - Le 12 décembre 2012 à 16h08 par Jean-Louis Garnier
Pat Ibulaire l'état ne produit rien ; il prélève sur ceux qui produisent : employés et patrons du secteur privé car ceux de la fonction publique, très utile par ailleurs pour la plupart, ne financent rien : leurs impôts comme leurs salaires reposent sur le secteur productif

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter