Saint Nazaire Infos

Pour LDH le collectif Racine prône « tais-toi et apprends » comme méthode d'enseignement

Suite à la réunion publique du Collectif Racine la Ligue des Droits de l'Homme réagit dans un communiqué.

Mercredi 15 octobre à Agora s’est tenue une réunion publique du collectif Racine 44 à laquelle la LDH s’est rendue. Ce collectif se présente comme un rassemblement d’enseignants du public et du privé s’engageant dans le cadre du Rassemblement Bleu Marine pour « Le redressement de l'Ecole de la République ».

Tous les éléments de communication du FN étaient réunis : drapeau tricolore, portrait du chef, déclaration solennelle, discours pseudo-scientifique. Le FN (qui doit, selon Marine Le Pen, changer de nom pour gagner encore plus en crédibilité) prépare un livre blanc pour l’enseignement qui sera un enjeu essentiel pour les prochaines élections présidentielles.



Que dit le FN ?

- Sur les nouveaux rythmes scolaires : comme il se doit face à une réforme ambitieuse et nécessaire, le FN joue sur la pseudo-précipitation de sa mise en place, son coût, le manque de concertation avec les collectivités territoriales, le manque de formation des encadrants, etc., bref, tout pour en faire un enterrement de 1ère classe.

- Sur le projet de nouveau système de notation que le ministère de l’enseignement veut développer : déjà les éléments de langage sont bien orientés puisqu’il s’agit pour lui de la suppression de la notation. Bien évidemment, cela dérivera sur une baisse du niveau général et une remise en cause des fondamentaux : lire, écrire, compter. Comme si revoir l’évaluation et mettre les enfants acteurs d’un processus d’évaluation allait les abêtir.

- Il faut aussi revoir les méthodes d’apprentissage de la lecture. Evidemment, pour le FN, tout se réduit à une question de méthode. Alors que l’apprentissage de la lecture se fait aussi dans un bain de langage et un contexte culturel. On sait qu’il faut multiplier toutes les expériences de contact avec le livre. Mais le FN ne va pas se mettre à dos dès maintenant les grands groupes économico-financiers comme Google et Amazon !

- Le lycée expérimental de St Nazaire : un foyer de toutes les déviances pédagogiques et un ramassis d’idéologie libertaire. Tout ça avec l’argent du contribuable ! Mais le FN ne nous dit pas comment il fera avec tous les élèves qui décrochent du système scolaire.

En résumé, le FN nous prépare une école où la devise sera : « Tais-toi et apprends ! ». Le patriotisme du Rassemblement Bleu Marine consistera à fermer le ban à toute tentative de réduction des inégalités, de prise en compte du handicap, des différences et oubliera que pédagogie et éducation  sont liées.

Bref, avec le FN, les élèves de demain seront encore plus malheureux que les enfants de la 3ème République le furent sous la férule des enseignants maniant la baguette et le bonnet d’âne comme vertu pédagogique.

Si nostalgie du passé et pédagogie répressive sont les solutions pour demain, il faut alors rebaptiser le FN par Front des Néo-Conservateurs. Et pour la couleur, nous proposons le gris comme celle des blouses des instituteurs d’autrefois.

Communiqué de LDH

19/10/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « Cantonales : Le FN annonce ses candidats »
Article suivant : « Le FN s'en-Racine dans l'enseignement »

Vos commentaires

#1 - Le 20 octobre 2014 à 17h39 par Jean-louis Garnier
Si la LDH n'existait pas il faudrait l'inventer; les auteurs de ce communiqué se rendent-ils compte que la population attend de l'école l'instruction des enfants et non la modification de la société voulue par la gauche?
#2 - Le 20 octobre 2014 à 17h53 par Foetusman, Roanne
Entre les théories débiles de la gauche (suppression des notes, nouveaux rythmes) et les retours à des méthodes désuètes depuis quelques siècles proposées par le FN, on ne peut pas trouver un juste milieu???
#3 - Le 22 octobre 2014 à 14h44 par lincoln, Saint-nazaire
S'il y a bien une organisation qui fait de la propagande, c'est bien la LDH ! Le programme proposé par le Collectif Racine n'est ni plus ni moins que du bon sens. L'enseignement actuel dispensé doit cesser de marcher sur la tête ! Personnellement, je milite pour que le ministère ne soit plus celui de l'Education Nationale mais celui de l'Instruction Nationale (et non de l'Instruction Publique, comme auparavant, qui excluait dans cette appellation les établissements privés qui dispensent le même enseignement issu des Instructions Officielles, et qui méritent tout autant le respect de l'Institution).

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter