Saint Nazaire Infos

Pour la CFDT de STX il est urgent de former pour diversifier

Comme suite au départ de Marc Ménager, un nouveau bureau de section s'organise et présente ses axes de travail.

Marc Ménager ne sera plus CFDT STX « en direct », il souhaite que la « nouvelle équipe se fasse apprécier du personnel » et que l'entreprise « construise plein de navires » car pour lui aussi « la navale a de l'avenir ».

Le nouveau bureau de section rappelle que la CFDT est la seconde organisation syndicale à STX avec 36,7 % des voix, et la seule présente dans les trois collèges du comité d'entreprise.

« Un Oasis c'est ''ouf, on respire'', mais cela ne résoudra pas les problèmes de charge » dit Christophe Morel, il faut d'autres navires, on espère les ferries de la SNCM, les navires Flot Log pour 2014 ou 2015 ».
Auparavant « la diversification, on en parlait quand il n'y avait pas de bateau, mais nous avons eu un message fort : '' c'est fini'.
« Nous revendiquons que le gouvernement structure, il y a des marchés pour les énergies marines. Il faut créer des filières ».
« Il nous faudrait des actionnaires qui équilibrent et qui stabilisent qui ne soient pas seulement des investisseurs ».
 

Chômage partiel et formation

« Des personnels sont au chômage depuis plusieurs mois et vont y rester encore un bon moment. Il n'est pas bon d'être coupé de l'entreprise. C'est difficile mentalement. Il faut un plan exceptionnel de formation pour la diversification. Il y a de l'argent pour la formation, il faut aussi la volonté de la direction. Profitons de ce temps pour nous former, c'est un élément de compétitivité.»

Mais il faut aussi soutenir les « coréalisateurs », les petites entreprises sont quelquefois démunies « devant le mur de l'administration » et il leur est quelquefois plus simple de licencier, elles sont moins organisées. Le fonds récemment mis en place par la Région est reconnu comme une bonne chose, « il y a eu des consignes de réactivité mais il faut de la volonté et de la vigilance pour qu'il y ait moins d'inertie ».
 

Compétitivité « n'est pas un gros mot »

Les syndicalistes rappellent que le directeur Laurent Castaing avait indiqué dès son arrivée que « le coût du travail est trop élevé ». « Oui mais il y a aussi la valeur ajoutée » rétorquent-ils. Ils veulent un constat commun de la situation. Cela passe par se mettre d'accord sur la méthode et regarder les différents points avec un expert : formation, organisation, frais etc.. et travailler sur les axes.
 

Une source de motivation

STX doit se diversifier et devra donc former le personnel actuel. « Nous demandons un previsionnel des emplois et compétences ». Cela permettra d'établir une cartographie des salariés et des compétences. « C'est un élément de compétitivité et un moyen de se projeter à cinq ou dix ans .» « C'est aussi une source de motivation. »
Ainsi pourraient se définir plusieurs groupes d'activités : paquebots et ferries; navires spécialisés : plateformes et militaires ; énergies marines : éolien, pétrole offshore ; services : interventions.

Le prochain CE se tiendra ce jeudi, pour la section CFDT de STX ce sera l'occasion d'observer la « volonté de diversification de la direction ».

Le bureau section syndicale STX france

Marc Ménager, Patrice Leroy,Johan Jardin,Christophe Morel,Frédérique Journe, Jean-Pierre Guellec
Marc Ménager, Patrice Leroy,Johan Jardin,Christophe Morel,Frédérique Journe, Jean-Pierre Guellec

Secrétaire : Johan Jardin
Secrétaire-adjointe : Frédérique Journe
Trésorier :Christophe Morel
Trésorier adjoint : Yvan Launay
Jean-Pierre Guellec
Gwenaelle Calzolai
Patrice Leroy

Auteur : LY | 22/01/2013 | 2 commentaires
Article précédent : « Label Gauche réclame des parkings relais »
Article suivant : « Bon départ d'activité à la cité sanitaire »

Vos commentaires

#1 - Le 23 janvier 2013 à 21h49 par Requin Rouge
Avec les accords signés le 11 janvier 2013, ils n'ont honte d'avoir trahi le monde du travail.Les travailleurs du chantier S.T.X. n'auront aucune confiance dans ce syndicat.
Comment
Faire
Demi
Tour
#2 - Le 24 janvier 2013 à 16h29 par Républicain, Batz
La confirmation de la collusion entre PS-Gouvernement-Medef et CFDT vient d’arriver.

Trois pointures de la CFDT obtiennent des postes à responsabilité… Chérèque, non content de remplacer à la tête de Terra Nova Olivier Ferrand va être recasé à l’Inspection des Affaires Sociales ; Laurence Laigo va devenir conseillère de cabinet de Bel Kacem et Jacky Bontemps est conseiller à Matignon.

Cela ressemble furieusement à de belles sinécures apportant argent et pouvoir pour services rendus…

On rappellera que Terra Nova est ce laboratoire d’idées du PS qui a clairement conseillé au PS de ne plus s’occuper du bas peuple français, perdu pour la cause, et d’investir sur les immigrés…

On rappellera que Chérèque et son syndicat ont trahi pendant des années la cause ouvrière, parce que entièrement voués à la cause de la mondialisation : » il a donné à la revue Le Meilleur des Mondes un entretien sur sa vision du libéralisme intitulé: « En France, on n’évoque la mondialisation qu’à travers ses effets négatifs »
*
Après avoir obtenu en 2003, lors de la réforme des retraites, des concessions du gouvernement comme le dispositif pour carrière longue, il fut surnommé le traitre, collabo ou complice par ses opposants »

On rappellera que la CFDT vient de signer un accord sur l’emploi que le Medef presse le gouvernement de faire adopter par voie parlementaire… tandis que la CGT et FO poussent des cris d’orfraie. Cet accord entérine la souplesse du marché du travail, c’est-à-dire la baisse des salaires et l’augmentation du temps de travail… On comprend que Hollande qui veut recevoir un beau satisfecit de l’UE et de Merkel veuille faire un geste pour remercier les traîtres.

La République des copains et des coquins, ça continue…

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter