Saint Nazaire Infos

Portes ouvertes Zone de BRAIS vendredi et samedi

L'association Brais Pédras Entreprise organise vendredi et samedi un salon, avec portes pour faire connaître ses entreprises avec la présence de la CARENE, la CCI, la CCM, le Département, les associations pour l'insertion, l'emploi, etc.. Une convention avec la CARENE a été signée pour l'insertion et l'emploi.

Pas moins de 12 personnes à la table pour présenter les deux évènements : une opéation portes ouvertes et la signature d'une convention pour l'emploi.

La Zone de Brais-Pédras ce sont 215 ha, 250 entreprises (dont 80 % ont moins de 50 salariés) et environ 3500 emplois.
L'association Brais Pédras Entreprise compte environ 80 adhérents et 2500 salariés.
45 s'étaient mobilisées  pour participer aux portes ouvertes : 25 sont en visites libres, et 10 organisent leurs acceuils (250 inscrits ce vendredi à midi). Trois navettes transfèrent les visiteurs du village installé près de la Brasserie ATUVUE (à coté de Métro) jusqu'aux sites.
Après les congratulations réciproques d'usage, le président Michel Mézard explique qu'un chef d'entreprise doit être acteur de son territoire, « on est en recherche de salariés, comme générateurs d'emploi, mais il y des personnes qui sont loin de l'emploi, et pour faire de l'insertion nous avions trop d'acteurs face à nous» . La CARENE sera donc l'interlocuteur unique de l'association.
Nous  nous perdons dans le dédale des « dispositifs », souligne le chef d'entreprise avec humour c'est le mot avec lequel « on a du mal »  (rires). (Puis redevenant sérieux) « Nous devons faire confiance aux structures d'insertion quel que soit le passé des personnes ».
« Choisir l'insertion ce n'est pas que pour répondre à une clause des marchés publics », c'est être en capacité de la transformer en emplois durables. « Nous faisons des simulations d'entretien des parrainages... ».
Il faut aussi faire connaître les métiers dans les collèges, revaloriser les métiers manuels.
L'association reconnaît qu'elle n'a pas encore assez travaillé sur ce volet mais elle va s'y employer.
Pour David Samzun chaque jeune devrait avoir l'occasion, de visiter au moins une entreprise industrielle. Il exhorte : « Formez-vous ! » rappelant qu'à Saint-Nazaire il y a du travail pour l'avenir.  Les chefs d'entreprises confirment « on ne trouve pas ! », dans la salle une voix s'élève « je cherche un électricien ! »

Côté Département (dont dépendent les collèges) par contre, rien ne semble prêt, Liliane Jean parle  d'« une plate-forme qui présenterait les stages » mais pour les liaisons avec des établissements, rien n'est encore construit, pas de moyens définis, pas de crédits pas de poste pour que les collégiens sachent quels sont les métiers qui s'offrent à eux. Le projet reste flou et les  «  dispositifs » à mettre en place.

Le village d'entreprises

La CARENE et la CCI l'ont précisé elles : « peuvent mettre des ressources à disposition ». Les petites tentes pimpantes jaunes et blanches installées en stands accueillaient les entreprises tandis qu'une vaste présentation regroupait les institutionnels, organismes de réinsertion et d'emploi.

Pour les « exposants » les avis sont partagés. « C'est compliqué d'accueillir des stagiaires, ça peut être dangereux, et dans les petites structures on n'a pas le temps », expédie un commercial venu pour « se faire connaître ».
Aller dans les collèges avec l'association ? « Pourquoi pas, je le fais déjà, je vais dans mon ancien lycée pour expliquer mon métier » .
Pour Cap espaces verts, le village c'est aussi  pour se  faire connaître, trouver de nouveaux clients. Et les stagiaires ? « j'en ai un qui arrive lundi ! » sourit le patron.

Pour l'instant cinq stagiaires vont être reçus avant la mise en vigueur de la convention.
Les entreprises pratiquent cette « solidarité » mais de « façon naturelle et désordonnée » comme le dit le président. Il leur fallait « un truc » pour s'organiser. L'association l'a-t-elle trouvé avec cette convention ?

En tous cas l'aide logistique était bien là pour le « salon » vendredi et samedi, la communication aurait pu cependant être plus dynamique et anticipée.
 
Rendez-vous l'année prochaine pour un premier bilan.

La convention

Michel Mézard et David Samzun signent la convention entre l'ABPE et la CARENE
Michel Mézard et David Samzun signent la convention entre l'ABPE et la CARENE

Contexte
L’ABPE, dans le cadre de la démarche de management de zone, a inscrit un volet
insertion dans son plan d’action. Les entreprises de l’ABPE impliquées dans cette
démarche souhaitent que celle-ci soit coordonnée au niveau des acteurs de  l’insertion.
Les acteurs de l’insertion ont besoin d’une proximité avec les entreprises pour me-
ner à bien leur mission de placement en emploi, dans le cadre de projets spécifiques « insertion ».
 
Les acteurs impliqués

Le Conseil départemental de Loire-Atlantique,l’Etat,l’ABPE,la SONADEV,la
Mission Locale de l'agglomération Nazairienne,le PLIE,CAP EMPLOI, le collectif
des Structures d'Insertion par l'Activité Economique,l’agence Pôle emploi, La CARENE

Objectif
L’objectif de cette convention est d’engager un partenariat entre les entreprises
du parc d’activités et les acteurs de l’insertion, avec de multiples enjeux :
- Pour les entreprises :
- promouvoir leurs métiers, leurs valeurs,
- s’impliquer collectivement et localement,
- trouver des ressources en local,
- développer un partenariat avec des structures connaissant bien les demandeurs d’emploi et expertes sur certaines thématiques
- être accompagnées dans leurs recrutements,
- faire preuve de responsabilité sociétale en proposant des actions permettant  aux publics souvent écartés de mettre (ou remettre) le « pied à l’étrier ».
- Pour les acteurs de l’insertion : l’insertion en emploi ne peut se faire sans l’Entreprise. ces acteurs ont besoin des entreprises comme « partenaires » du  parcours des publics afin :
- d’aider ceux-ci dans leurs choix professionnels par la découverte des métiers
- d’aider les personnes à évaluer et développer leurs compétences
- de les soutenir dans leurs recherches d’emploi,
- de viser leur insertion professionnelle durable,
- de développer des relations économiques entre les Structures d'Insertion par  l'Activité Economique et les entreprises.
 
Pour répondre à ces enjeux partagés, les parties signataires de cette convention s’engagent de manière expérimentale dans un partenariat rapproché sur le territoire du Parc d’activités de Brais-Pédras, animé par la CARENE.

Les engagements des partenaires signataires de la convention
Dans ce cadre, l’ensemble des signataires de la Convention, s’engagent à mener des actions coordonnées et évolutives :
 
- de découverte des métiers, des secteurs, des entreprises
- d’accompagnement – de conseils à l’emploi (structure-entreprise)
- de parcours d’intégration en emploi
- du souhait d’aborder différentes thématiques RSE dans les entreprises
- pour certains recrutements actuels et à venir dans la zone
- de promotion des partenariats économiques Entreprises/Structures d'Insertion par l'Activité Economique
- de communication sur ces bonnes pratiques"
Document CARENE

05/06/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Mise à flots en Harmony »
Article suivant : « STX : Celebrity Cruises a confirmé sa commande pour 11 millions d'heures »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter