Saint Nazaire Infos

Pollution de l’air : retour à la normale

Retour sur la recommandation et l’information de pollution de l’air qui a été faite hier et aujourd’hui sur Saint-Nazaire.

Avant tout, pas de panique ! Il y a bien eu pollution de l'air, due à de la poussière fine locale mais aussi venant d’autres régions de la France. La poussière fine a différentes origines et regroupes des particules dont le diamètre est inférieur à dix micromètres (un micromètre égale 0,001 millimètre). Ce pic de pollution est dû au temps sec qui a fait stagner les particules dans l’air. Si des particules sont toujours présentes dans l’atmosphère car liées à la production, il existe des facteurs plus saisonniers : en hiver  l’augmentation du chauffage (notamment au bois) et en été l’ozone (polluant uniquement dans les basses couches de l’atmosphère). Pour limiter cette pollution, il est recommandé d’éviter d’utiliser son véhicule pour les courts trajets, les feux de bois d’agrément, …

58 mg par m3

Hier, le taux de pollution étant de 58 mg par m3 d'air, une recommandation et une information ont été faites dans le département. C’est pour cette raison qu’une information a été lancée hier et aujourd’hui, même si les taux de pollution sont en baisse depuis ce matin. Relayée dans toutes les villes par la mairie, cette information vise avant tout les personnes sensibles (personnes âgées et enfants) et leur demande d’éviter les activités physiques trop intenses. Une alerte est lancée lorsque la pollution est égale ou supérieure à 80 mg par m3, c’est alors toute la population qui est concernée.
Environ 16 informations par an
Au 1er janvier dernier, les taux « seuils » de pollution ont baissé., une recommandation et une information n’étaient lancées qu’à partir de 80 mg/m3. Maintenant, elle va l’être dès 50 mg/par m3. Ainsi, en 2011, il n’y a eu que quatre recommandations et informations. Si les nouveaux taux avaient été appliqués, il y en aurait eu quatre fois plus (soit seize recommandations et informations, dont quatre alertes). Pourquoi ce changement ? Elle vient d’une volonté de se rapprocher des normes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui sont naturellement plus sévères.

Le site d’airpl : http://www.airpl.org/content/view/full/2

Auteur : AP | 18/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Pascal Vaillant demande justice »
Article suivant : « À la découverte du monde portuaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter