Saint Nazaire Infos

Polanski : Le respect de la liberté de création est essentiel pour la démocratie

Nous venons d’apprendre l’empêchement de la diffusion du film « J’accuse » ce dimanche à Cinéville à l’initiative de deux collectifs nazairiens de défense du droit des femmes. Notre section, à laquelle on ne peut reprocher de soutenir les causes des femmes, est attachée à ce qu’aucun auteur présumé n’échappe à une procédure judiciaire qu’il fasse partie de l’élite culturelle ou pas.

Elle tient cependant à rappeler son attachement à la liberté de création et approuve les termes du communiqué de l’Observatoire de la liberté de création du 1 4 novembre auquel la LDH nationale est adhérente :

« L’Observatoire de la liberté de création met en garde contre les atteintes à la libre diffusion des oeuvres Le film J’accuse de Roman Polanski est sorti hier. Le cinéaste a fait l’objet d’une nouvelle dénonciation de viol. Avant hier une projection en avant première a été empêchée par des manifestants. Chacun est libre de critiquer ce film ou pas, mais en toute connaissance de cause, c’est à dire en l’ayant vu. Si nous sommes attachés à la liberté de manifester, l’Observatoire de la liberté de création ne peut comprendre ni tolérer l’empêchement du public à accéder à une oeuvre quel qu’en soit l’auteur. Chacun est libre en conscience d’aller voir ou pas le film de ce cinéaste »

La section LDH de Saint Nazaire

Auteur : communiqué LDH | 18/11/2019 | 6 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 19 novembre 2019 à 16h47 par papy mouso, Ephad En GrÈve
ce blocage d une salle de cinéma et insultes hurlées envers les spectateurs et les personnels su cineville qui ont rasé les murs, cela par des agitatrices professionnelles ( les guerriere de l ouest " mdr ) sont une voie de fait inacceptable et devrait être puni comme il se doit , ils ont quand même forcé les gens sous les huées , traités de tous les noms, à quitter la salle dans laquelle ils etaient installés pour une soirée sympa souvent en couples, d un certain âge, du dimanche soir . C est des méthodes totalitaires qui n ont pas à se répandre ici, nous ne sommes pas en Corée du NOrd je pense
#2 - Le 20 novembre 2019 à 01h33 par Briéron extralucide
A propos de cette accusation de viol contre Polanski, quelqu'un pourra-t-il nous expliquer pourquoi celle qui déclare aujourd'hui avoir été victime d'un viol en 1975 a attendu plus de 40 ans pour se réveiller ?
#3 - Le 21 novembre 2019 à 21h01 par Wagner
Pas un mot sur la présomption d’innocence. Chapeau.

Belle performance.

La Justice et les droits des citoyens, quel qu'ils soient, sont relégués au 36ème dessous.
#4 - Le 21 novembre 2019 à 21h04 par Wagner
#2 Y'a tout un tas de raisons qui peuvent l'expliquer.

Mais aucune qui permet de dire qu'un homme est coupable avant qu'il ait pu se défendre et être jugé.

C'est un tribunal populo-médiatique qui s'installe et c'est extrêmement dangereux pour la démocratie.
#5 - Le 25 novembre 2019 à 09h46 par Toto Yaya
"Mais aucune qui permet de dire qu'un homme est coupable avant qu'il ait pu se défendre et être jugé."
Pour qu'il soit jugé, encore aurait-il fallu qu'il ne s'échappe pas pour se réfugier en France
#6 - Le 25 novembre 2019 à 14h26 par papy mouso, Ephad En GrÈve
j ai été voir le film hier soir
comme il pleuvait elles ne sont pas venues manifester ***MODERATEUR***, film superbe , bravo Dujardin et sa bande , force est de constater que Polanski est un géant .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter