Saint Nazaire Infos

Plus de 100 personnes sont venues soutenir le peuple tunisien

Lundi soir à l'initiative du MRAP et de la LDH, plus de cent personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des droits de l'homme pour apporter leur soutien au peuple tunisien. Plusieurs intervenants ont pris la parole, certains déplorant l'absence de Tunisiens dans la foule.

Si la situation semble s'améliorer en Tunisie avec la fuite du président Ben Ali, le combat en vue de l'instauration d'un processus démocratique continue. Pour manifester leur solidarité aux Tunisiens, plus de cent personnes se sont rassemblées sur le lieu symbolique de l'Esplanade des Droits de l'Homme. Pour Jean-Pierre Savary président de la Ligue des droits de l'homme, il ne s'agit pas de dicter aux Tunisiens une ligne de conduite : "Nous n'avons pas pour objectif de dire aux habitants de la Tunisie ce qu'ils doivent faire, mais de les soutenir dans leurs efforts de rétablissement de la justice sociale et des libertés pour tous. Bien évidemment, on salue le départ de Ben Ali et les annonces du premier ministre, notamment la libération des prisonniers politiques, mais aussi l'autorisation aux ONG dont la LDH d'oeuvrer en Tunisie, sans oublier la suppression du Ministère de l'Information qui en fait était le ministère de la censure de la presse et de la liberté d'expression. Reste à souhaiter une large ouverture aux forces démocratiques le plus largement possible. Il ne faudrait pas que le prochain gouvernement ne soit qu'un simple replâtrage avec la même équipe et le chef en moins".

Peu de Tunisiens présents

Outre Nathalie Bruneau qui a rappelé les nombreuses exactions commises contre le peuple tunisien, trois ressortissants Tunisiens ont pris la parole pour exprimer leur joie, mais également leurs angoisses pour toute la famille restée au pays. Parmi eux Béchir Néffati qui a souhaité que toutes les dictatures dans le monde tombent et rendu hommage à son père décédé qui était président de l'association Franco-Tunisienne. "De là, où il est j'espère qu'il voit tout ça" a-t-il ajouté. Alhem Le Tallec mariée avec un breton vit en France depuis 14 ans a manifesté sa joie, non sans une certaine émotion dans les yeux : "Je regrette qu'il n'y ait pas plus de Tunisiens présents ce soir. Aujourd'hui, le peuple Tunisien se met à s'exprimer de façon très libre et je m'en réjouis. Vive la Tunisie ! Et Vive la France aussi !"

Auteur : YE | 17/01/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le Codelib dénonce les dérives de LOPPSI 2 »
Article suivant : « 16e cercle du silence, pour l'accès aux soins »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter