Saint Nazaire Infos

Plan d’économie : un « mur d'incompréhension » à l'hôpital

Un mur a été érigé en début d’après-midi devant la direction générale de l’hôpital. Une opération symbolique pour représenter le « mur d’incompréhension » entre personnel et direction au sujet du contrat de retour à l’équilibre financier.

Plusieurs dizaines de membres du personnel de l’hôpital de Saint-Nazaire se sont réunis devant la tour administrative, au Moulin du Pé, en début d’après-midi. L’action menée était hautement symbolique : devant l’accès principal du bâtiment, un mur d’environ un mètre de haut a été construit, celui de « l’incompréhension » entre la direction et le personnel au sujet du contrat de retour à l’équilibre financier (Cref), selon l’intersyndicale CGT, FO et CFDT. « La direction s’emmure dans son raisonnement uniquement comptable et ne tient pas compte des difficultés ressenties et des craintes exprimées par le personnel. Elle reste sourde à nos revendications légitimes », a lancé la déléguée CGT Céline Russeau, au nom des trois organisations syndicales, aux manifestants.

Depuis plusieurs semaines, les actions se multiplient pour protester contre le Cref. Dernière en date, un rassemblement entraînant l’annulation d’une réunion du conseil de surveillance, le 22 avril, au cours de laquelle le plan devait être présenté.

16 lits bientôt rapatriés au Moulin du Pé

Grâce à plusieurs mesures d’économie, la direction espère résorber un déficit de 4,6 millions d’euros. Pour l’intersyndicale, ce plan détériorerait « de façon désastreuse la prise en charge des patients, l'avenir de l’offre de soins et les conditions de travail du personnel ». Elle évoque notamment des économies sur les dépenses pharmaceutiques et des gels de postes.

Le Cref est actuellement en discussion entre la direction et l’Agence régionale de santé, qui devrait se prononcer fin mai-début juin. Selon les syndicats, plusieurs mesures ont d’ores et déjà été appliquées. Le 19 mai, 16 lits seront rapatriés de Guérande à Saint-Nazaire, des lits qui constituaient « une soupape de sécurité au Moulin du Pé », estime Patrick Olivier, délégué CFDT. Les syndicats demandent le retrait du Cref. Un préavis de grève reconductible a été déposé.

Auteur : CC | 10/05/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Cité sanitaire : le directeur part mais les difficultés restent »
Article suivant : « Hôpital : une réunion du conseil de surveillance annulée »

Vos commentaires

#1 - Le 11 mai 2011 à 12h16 par bibi
Quand la CGT et FO seront-ils capables de faire des propositions pour stopper le gouffre financier de l'Hopital?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter