Saint Nazaire Infos

Petite visite de la Cité sanitaire

À quelques mois de l’entrée des personnels dans la Cité sanitaire (entre juillet et septembre), une petite visite guidée pour découvrir les lieux.
Hall
Hall

Ça se murmurait depuis quelque temps : l’entrée dans la Cité sanitaire est retardée pour certains services. La chirurgie (et par extension la réanimation et la maternité) ne s’installeront qu’en août. Elle sera précédée par les services d’administration et de logistique. A priori, pas de changement pour le service des soins de suite qui doit bien s’installer dans ses nouveaux locaux début juillet. Pas de gros travaux, essentiellement des retouches (peinture, sols) ou encore colmater des fissures. Le changement le plus important concerne les salles de réveil : une porte et un châssis « normaux » vont être changés pour mettre des équipements coupe-feu. « Il ne s’agit que d’un redécoupage en terme de sécurité incendie. D’ailleurs, nous ne payons pas le surcoût, c’est au promoteur de refaire ce qui ne va pas », commence Pierre Nassif, directeur du patrimoine et des travaux de l’hôpital et référent technique du Groupement de la cité sanitaire (GCS).
Six semaines de nettoyage et de tests sont encore nécessaires. Par exemple, tous les jours, des personnes ouvrent tous les robinets d’eau pendant deux minutes pour éviter la légionelle1. « C’est tout à fait classique comme manœuvre », ajoute Patrick Colombel, directeur du centre hospitalier de Saint-Nazaire, « la cité sanitaire consomme autant d’eau vide que pleine ! » Cette phase de test est aussi le moment de voir ce que les équipements ont dans le ventre pour éviter qu’ils ne tombent en rade au mauvais moment. Le bâtiment est donc poussé au maximum. « À partir de l’ouverture, nous ne prévoyons pas de coupure de courant avant 15 ans dans certains services comme la réanimation », souligne Pierre Nassif. Ils partent du principe que tous les problèmes rencontrés actuellement n’arriveront pas plus tard.

Visite guidée

Bloc
Bloc

Le hall
Immense et imposant, c’est par là que les visiteurs vont avoir accès à la majorité des services (certains vont être en accès direct de l’extérieur comme la maternité et les urgences). « C’est un lieu que nous voulons très ouvert et très animé avec de la restauration et un espace multimédia », précise Cécilia Waheo, coordinatrice de projet pour l’hôpital. En face l’accueil, à droite les consultations externes de l’hôpital et à gauche les consultations de la clinique. Au premier étage, un couloir rouge, c’est la chirurgie ambulatoire, dont les effectifs doublent (25 chambres actuellement, clinique et hôpital confondus).

Les salles de réveil
Il s’agit de deux demi-salles situées juste à côté des blocs.

Les blocs
Quasiment opérationnels, ils sont au nombre de 14 (auquel on ajoute deux blocs d’endoscopies2). Les chirurgiens auront le choix de la lumière : bleue ou naturelle.

La maternité

Elle est composée de 66 lits, essentiellement en chambres individuelles.

Le plateau de consultation clinique.
Il réunit toutes les consultations disséminées dans les cliniques de Saint-Nazaire.

Les tortues
Ce ne sont pas des animaux, mais des robots (fournis par le promoteur) coûtant 150 000 €. Ils vont être chargés de nombreuses tâches ingrates et lourdes comme porter les plateaux-repas. 620 missions journalières sont prévues. Au nombre de 12, ils travailleront de 5h à 21h et auront, pour cela, des ascenseurs dédiés. Un système déjà rodé.

Les pneumatiques

Ce système va compléter l’utilisation des tortues. Il servira pour des petites commissions (des résultats, des médicaments, …) Pour Cécilia Waheo, « notre but est d’éviter que les soignants quittent leur service. Ce système va les décharger de tout ce qui n’est pas soin ».
 

Tortues
Tortues
Auteur : AP | 11/05/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « La démarche palliative, une évidence »
Article suivant : « Un marché bio artisanal, et espagnol »

Vos commentaires

#1 - Le 12 juillet 2014 à 17h55 par BAUDELOCHE, GuÉrande
Je suis hospitalisé depuis le 30 juin 2014
tout le personnel hospitalier du 2 ème étage (la gastrologie) est formidable super sympa et efficace , il y a un bémol et de taille , dans ma chambre No:2500 et peut-être un peu plus (je ne me souviens plus du numéro exact) il y fait froid et même très froid , la clim. n'est pas au point , loin de là
BAUDELOCHE PIERRE

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter