Saint Nazaire Infos

Pêche sportive : Saint-Nazaire, capitale des interrogations

Les Assises des pêches de loisir en mer et de la plaisance se dérouleront à Saint-Nazaire, dans le cadre de Cinéville, les 14 et 15 novembre prochains. Ce sera l’occasion de faire parler de la ville autrement qu’à travers sa navale et STX.
La pêche de loisir est pratiquée par des centaines de milliers de Français
La pêche de loisir est pratiquée par des centaines de milliers de Français

Il a déjà un an que le grand port de l’estuaire de la Loire a été choisi pour la tenue de ce colloque qui constituera d’ailleurs une première. La Rochelle et Nantes étaient aussi intéressées.
Le choix de Saint-Nazaire s’est finalement imposé. La ville était il y a quelques années encore un leader en termes de pêche de loisir car elle comprenait quatre clubs affiliés à a la FFPM (Fédération française des pêcheurs en mer). Le CPA (Cercle des pêcheurs de l’Atlantique) ayant disparu, il n’en reste plus que trois ce qui est encore exceptionnel pour une ville de moins de 70 000 habitants. Il s’agit de l’Orphie club, le SNPM (Saint-Nazaire Pêche en Mer) et le Skäl Club. Saint-Nazaire a, par ailleurs, engendré de nombreux champions du monde, vice-champions du monde, d’Europe ou de France dans les différentes compétitions de pêche de loisir, en bateau ou du bord. La pêche récréative et sportive, Saint-Nazaire connaît. Par contre, il est amusant de constater que l’on parlera aussi de plaisance dans une ville qui est la seule de cette importance le long de la façade Atlantique à ne pas posséder de port de plaisance.
 

Cinq structures

Les grandes lignes de ce congrès avaient été évoquées déjà lors du Salon des pêches européennes, l’hiver dernier, à Nantes. À Saint-Nazaire, vont se retrouver côte à côte cinq structures, la FFPM (Fédération française des pêcheurs en mer), la FNPPSF (Fédération nationale des pêcheurs plaisanciers et sportifs), la FCSMP (Fédération française de chasse sous-marine passion), la FFESSM (Fédération française d’études et de sports sous-marins) et, enfin, l’UNAN (Union nationale des associations de navigateurs).
Réunir des fédérations ou organismes qui ont peu l’habitude se côtoyer constitue donc de l’inédit et une performance. Les contacts sont plus développés depuis plusieurs années entre FFPM et FNPPSF, mais il y eut aussi, par le passé, des points de divergences.
 

Poids économique

De quoi va-t-on parler à Saint-Nazaire ? Tout d’abord du poids économique de la pêche de loisir que l’on qualifie aussi de pêche récréative. Mais, pour la FFPM, la pêche est également un sport. La pêche en bateau, du bord (surfcasting), à pied, sous-marine, cala représente des centaines de milliers de pratiquants en France, recensés ou non.
En 2003, une étude d’Ifremer avait permis de quantifier une population d’1,4 million de pratiquants dont 900 000 déclaraient pêcher avant tout le bar. Le poids économique est colossal avec le coût des bateaux, leur entretien, le matériel de pêche, les séjours de pêche, voyages à l’étranger pour la pêche au gros ou sous les tropiques etc.. La pêche récréative génère des milliers d’emplois en France. Par contre, l’impact de cette pêche de loisir sur la ressource par rapport aux prélèvements professionnels est de 3 %. C’est très peu.
On va forcément parler à Saint-Nazaire des prélèvements, de la ressource, de sa protection, d’une pêche « éco-responsable ». Le terme est à la mode. Mais il y a déjà un bon bout de temps que les pêcheurs, au sein des clubs, ont pris leurs responsabilités. Dans les concours, les daurades sont maillées à 28 cm voire à 30 (à l’El Dorado de Pornichet) alors que la daurade grise n’est plus légalement maillée. Dans les concours de pêche aux leurres, les bars sont mesurés à bord et remis vivants dans leur élément. Une charte d’engagement pour une pêche de loisir en mer éco-responsable existe. Elle a été signée d’ailleurs par les cinq grands mouvements qui seront présents à Saint-Nazaire. Mais il y a encore du travail à réaliser. Car l’immense majorité des pêcheurs n’est pas adhérente à ces organismes. Il y a encore des « viandards » sur l’eau ou en pêche à pied. Et ce n’est pas couper la partie inférieure de la queue de certains poissons comme cela est obligatoire depuis deux ans qui va changer quelque chose. Le but est de dissuader la vente des bars, par exemple, par des amateurs à des restaurateurs. C’est ridicule car, de toute façon, dans l’assiette, le bar sera présenté en filets…
Au moins, à Saint-Nazaire, ce sont des personnes qui ont vu la mer qui vont discuter, faute de pouvoir prendre des décisions. Mais elles pourront être une force de propositions. C’est même fortement souhaité. Repos biologique pour certaines espèces dont le bar ? Quantités pêchées à bord et par pêcheur ? Permis de pêche en mer qui traîne toujours au fond des tiroirs ? Les sujets se doivent d’être multiples.
 

Nombreux débats

Il y aura au cours de ces deux journées, de nombreux débats autour de tous ces thèmes. A priori, le délégué des Transports, de la Mer et de la Pêche devrait être présent pour mettre un terme à ces assises. Il sera amusant d’entendre ainsi Frédéric Cuvillier évoquer la pêche de loisir sachant qu’il est aussi le maire de Boulogne-sur-Mer et un ardent défenseur de la pêche professionnelle. Car les deux mondes ne prêchent pas forcément dans le même sens.

Débuts des travaux à Cinéville le jeudi 14 novembre à 10 h 45 avec le billet d’accueil de Joël Batteux. Tables rondes et séances plénières se succéderont jusqu’à 16 h 30 le vendredi 15 novembre. Ces assises sont, bien entendu, sur invitation et non pas publiques.
 

Auteur : P.M. | 07/11/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Handball Nationale 3 : Le break pour les Nazairiens »
Article suivant : « Volley-Ball Ligue A : Ajaccio a fait le job »

Vos commentaires

#1 - Le 10 novembre 2013 à 13h05 par Jean-Louis Garnier
Est-ce ouvert au public, au moins partiellement, et dans quelles conditions? Bonne événement pour notre ville en tout cas !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter