Saint Nazaire Infos

Pêche à la civelle : les pêcheurs attendent une signature de la commission européenne faute de quoi le mouvement va se durcir.

Pêcheurs et mareyeurs demandent l'autorisation d'exporter vers la Chine afin de soutenir les prix à leur niveau actuel face à un marché européen. Faute de quoi, rappellent-ils, "les prix vont se casser la gueule et un millier de pêcheurs se retrouveront sur le carreau"

Les pêcheurs ont bloqué le port de Saint Nazaire (30 bateaux) et le port de Nantes (40 bateaux) pour faire pression sur la commission européenne qui doit donner demain un accord pour l’exportation de 15 tonnes de civelles à destination de l’Asie.
Car voilà pour s’en sortir un pêcheur de civelle doit vendre minimum 300€ le kilo, à 200 € il perd sa chemise. C’est pourtant le prix qui lui est donné par les mareyeurs qui vendent la civelle à bas prix vers le marché espagnol. L’ouverture du marché vers l’Asie permettrait de remonter le prix à 300 € !

Les pêcheurs argumentent : la vente des civelles vers l’Asie ce n’est pas pour la consommation, c’est pour l’alevinage et le développement de la ressource.

Malgré la menace d’un huissier de justice venu constater et d’une amande de 10 000 euros par heure les pêcheurs ont décidé de poursuivre l’action si la commission ne donnait pas le feu vert de l’exportation vers l’Asie.


"Le ministère de l'Environnement a donné son feu vert. La balle est désormais dans le camps du ministère de l'Agriculture, et de la commission européenne, il y a urgence car la saison de pêche se termine bientôt.

Auteur : J.Roch | 28/01/2010 | 3 commentaires
Article précédent : « Ruban Bleu Marc Piriou : "Tous les feux sont au vert pâle" »
Article suivant : « Liquidations judiciaires en hausse : A qui la faute ? »

Vos commentaires

#1 - Le 29 janvier 2010 à 15h17 par Martin
Ancien pecheur de civelle à la retraite je vous encourage à tenir si la décision est pas bonne et même si c'est le flot la semaine prochaine. Cette semaine ça allait s'était le mort d'eau.
Tenez bon Martin
#2 - Le 03 février 2011 à 15h18 par lamy, 49130 Les Ponts De CÈ
c toujours le pognon qui dirige tout. c encore le petit pecheur qui trinque .la
pollution est deja sufisante pour detruire les especes, laissons les chinois se demerder par eux-meme
#3 - Le 05 février 2011 à 14h05 par yann, St Nazaire
je rejoint le fait que c est le pognon qui dirige tout,mais en empechant l'exportation des civelles vers la chine ce sont les pecheurs qui ne gagne plus de pognon,pire c'est une profession qui court a sa perte car pour ces civeliers(petites unites)cette activitè represente les 2\3 de leur chiffre d affaire alors que faire?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter