Saint Nazaire Infos

Pascale Hameau : attachée à la manifestation de la vérité fait une déposition

Saint-Nazaire le 4 juin 2019 Pascale Hameau adjointe EELV du maire de Saint-Nazaire fait une déposition au tribunal dans l’affaire de sexisme. Explications.

" Je souhaite revenir sur le fond d’une histoire qui alimente le débat public à propos de faits graves qui auraient été commis par un adjoint de Saint-Nazaire à l’encontre d’une femme élue.

 J’ai appris ce matin par voie de presse que la procureure ne pouvait pas déclencher d’enquête judiciaire sur la simple saisine du maire et qu’il fallait un « dépôt de plainte de la victime, ou si ce n’est pas le cas, de dépositions de personnes ayant recueilli directement le témoignage de la victime ».

J’ai tout à fait conscience que cette démarche est éprouvante pour les victimes.

J’ai donc, ce jour, saisi en mon nom la procureure par courrier et me suis mise à sa disposition pour lui livrer les faits dont j’ai connaissance depuis plus d’un an en tant que confidente directe, afin de lui permettre d’engager une procédure concernant le fond de cette affaire.

J’espère ainsi permettre à la justice d’avancer et d’entendre chacun et chacune en toute confidentialité sans nous exposer aux pressions externes.

Étant attachée à la manifestation de la vérité, je crois en la justice et à sa capacité de faire la lumière sur les faits et leur potentielle gravité lorsque les dépositions de chacun peuvent être réalisées dans des conditions respectueuses de la parole et d’écoute bienveillante.

Cette démarche m’amène aujourd’hui à renoncer à toute nouvelle déclaration publique sur cette affaire.

Je tiens à rappeler une fois encore mon attachement aux valeurs de défense des femmes victimes et de la protection de leur parole."

 

Merci de votre attention,

Pascale Hameau

04/06/2019 | 4 commentaires
Article suivant : « Comportement sexiste : la ligue des Droits de l’homme de Saint-Nazaire communique »

Vos commentaires

#1 - Le 04 juin 2019 à 17h22 par Pierre Tranvouez, La Baule
et la "victime", elle voulait porter plainte?
Pourquoi elle ne l'a pas fait?
Sinon elle va se retrouver convoquer et obliger de donner sa version. Et surtout d'apporter des preuves.
#2 - Le 04 juin 2019 à 19h27 par Volondat
Question 1 : La victime ne porte pas plainte, je suis sa confidente,je fais une déposition : est-ce que je ne trahis pas mon amie ? (secret de la confession ?)

Question 2 : Si je fais avec l'accord de mon amie, (ce que l'on peut supposer de la part de Madame Hameau) pourquoi la victime ne porte-t-elle pas plainte ?

Question 3 : Peut-on être élue et accepter d'être "harcelée" ?

Question 4 : comme électeur quelle protection et quelle représentation peut-on attendre d'élus qui se laissent intimider de la sorte ?

Je provoque pour dire à cette dame qu'elle a tout mon soutien, qu'elle doit se défendre, car elle défendra alors tous ceux et celles qui subissent la même chose qu'elle.
Qu'elle donne un jour, une heure et nous serons des dizaines à l'accompagner au commissariat.
La honte doit changer de camp !
Et que ceux qui ont envoyé la rumeur se manifestent aussi.Il faut sortie de ce bourbier.
#3 - Le 04 juin 2019 à 22h43 par Honneur, Saint-nazaire
Des ordres seraient donnés aux élus et à certains chefs de services de la ville et de la carène de démentir par tout les moyens les problèmes d'agressions sexuelles à Saint-Nazaire , quelqu'un pourrais t'il confirmer ?
Voudraient t'il faire taire la vérité ?
Le premier qui dit la vérité doit être exécuter !!!
#4 - Le 06 juin 2019 à 14h37 par hilarant, Saint Nazaire
La justice doit être indépendante et surtout agir à Saint-Nazaire comme sur d'autres communes voisines .Si ce maire adjoint est coupable il doit être poursuivit et surtout pas protéger .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter