Saint Nazaire Infos

Pacte de compétitivité pour STX Solutions

La CFDT est satisfaite que les partenaires sociaux aient pu trouver un terrain d'entente, au travers d'un accord pour un « Pacte Social de Compétitivité » chez STX Solutions un et le fait savoir dans un communiqué.

 Un accord  possible !
 Qu'ils (les partenaire sociaux) aient pu, ensemble, s'engager afin d'assurer la pérennité de l'entreprise et de ses  emplois.
Accord signé bien évidemment par la CFDT qui a largement contribué à sa négociation et, à  l'issue, a pris ses responsabilités, comme ici, à la maison-mère avec les retombées positives  que nous connaissons aujourd'hui... Commandes, plus de 100 embauches et du travail pour cinq ans.
Mais ce qui nous satisfait encore plus c'est de voir la CGT qui, ici et jusque-là, s'est opposée
farouchement au mot même de "compétitivité" - allant après de nombreux mouvements  sociaux jusqu'à dénoncer formellement l'accord que nous avions signé - apposer aujourd'hui  sa signature sur un texte qui est pratiquement le même que le nôtre (aux spécificités de nos  entreprises respectives près : primes, ITDR, etc... liés au collège Ouvriers, inexistant chez  Solutions).

Les points  communs :
Nous retrouvons donc, dans cet accord, exactement comme dans le nôtre :
- le blocage de la moitié des jours ARTP,
- le retour à la convention pour les jours d'ancienneté (sans remise en cause des jours déjà
acquis) et la fin de la prime du même nom,
- le passage à 35h effectifs avec augmentation de 1%...

Et en contrepartie :
- une politique salariale,
- la subrogation,
-l a possibilité de décaler la quatrième semaine de congés,
- la possibilité de prendre une demi-journée par trimestre en 061....

Les  différences :
La seule différence entre nos deux accords, c'est que chez Solutions, il n'y aura pas  d'annualisation du temps de travail. En contrepartie la CGT a accepté que tous les jours ARTP  gelés soient mis à la disposition de l'employeur  pendant une durée indéterminée en cas  de sous-charge ! Au moins, chez STX France, ces jours nous appartiennent !... et nous les  récupérerons dans 3 ans !

Nous verrons donc cette signature de la CGT, non pas un reniement, mais plutôt une prise  de conscience, au-delà des dogmatismes, des réalités économiques auxquelles sont  soumises nos entreprises et bien évidemment leurs salariés. Nos collègues de Lorient, en  pleine tourmente, en savent quelque chose !...

Et à l'heure de faire des choix, mêmes difficiles, la CFDT peut toujours se prévaloir de
prendre ses responsabilités, sans l'aval ou la caution de quiconque !

Communiqué CFDT
 

25/11/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Le gouvernement table sur l’éolien en mer pour redresser l’industrie en France »
Article suivant : « Le distributeur de pizzas de Saint-Marc doit fermer la nuit »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter