Saint Nazaire Infos

Omnisports : 3 - Espoirs en salle et sur le pré

Que sera 2014 pour les grands sports collectifs qui ont le privilège d’évoluer au niveau national ? De manière insolite, c’est l’élite de cette élite qui pourrait inquiéter avec les professionnels du SNVBA en volley-ball et les rugbymen du Sporting Nazairien. Car il n’y a pas, pour eux, que le sportif. Il y a aussi l’aspect financier qui se situe dans des proportions à la hauteur des enjeux.

Volley-ball : Des raisons d’y croire

Le SNVBA n’aura qu’un objectif, le maintien
Le SNVBA n’aura qu’un objectif, le maintien

À mi-parcours, le SNVBA vient tout juste de sortir de la zone des relégables. Ce n’est pas une surprise. On savait que le retour parmi l’élite, 20 ans après la 2e expérience du club qui portait alors le nom de SNVB, serait un combat permanent pour assurer le maintien. Le niveau s’est beaucoup élevé et le club nazairien a raclé les fonds de tiroir pour pouvoir ficeler son budget, aidé in extremis par une manne municipale supplémentaire. L’effectif est de qualité et l’équipe doit monter en puissance avec le retour de Moulinier après une longue absence. Il n’y a aucun calcul à faire. Il faudra en laisser deux derrière soi au moment des comptes. L’équipe de Gilles Gosselin a les moyens de s’en sortir. Seul élément à vraiment redouter, les blessures. L’effectif est juste et le club n’a pas les moyens financiers pour s’offrir des jokers médicaux.

La B tranquille

La B nazairienne a effectué un bon début de parcours
La B nazairienne a effectué un bon début de parcours

Le SNVBA est le seul club à posséder aussi deux équipes au niveau national. La B dirigée par Romain Tual a réalisé un très bon début de saison pour son retour en Nationale 2. 7e avec quand même 11 points d’avance sur le premier appelé à descendre, le groupe devrait sans difficulté assurer son maintien à ce niveau.

La Mouette, valeur sure

La Mouette devrait confirmer en 2014
La Mouette devrait confirmer en 2014

Les volleyeurs de la Mouette, au Pouliguen, sont désormais une valeur sûre dans le championnat de Nationale 3. Après un début laborieux du fait, notamment, de la blessure de Coulibally, les joueurs de Franck Rabas ont montré, notamment en Coupe de France face à Brive, qu’ils étaient capables de perturber les meilleurs dans leur poule. A condition, bien sûr, de faire preuve du même enthousiasme que devant les Corréziens. 6e, la Mouette qui est la fierté sportive de la ville dans les sports collectifs assurera sans difficulté son maintien à ce niveau.

Où sont les filles ?

Mais il n’y a pas que le niveau national. Le volley-ball c’est aussi une équipe en Prénationale, celle du SNVBA 3, actuellement 5e. Sur la Presqu’île, La Mouette possède aussi une équipe en Régionale 1 et le club de La Baule, station où il y a toujours eu une belle tradition volley, pointe au 2e rang dans cette même poule de R1. Par contre, on ne trouve plus trace d’équipes féminines représentatives que ce soit sur la Côte d’Amour ou Saint-Nazaire alors qu’il y en eut deux par le passé (SNVBA et AS La Baule) à évoluer au niveau national. Pourquoi ?

Rugby : Retrouver un effectif

Le SNR va tenter de revenir sur Vannes en 2014
Le SNR va tenter de revenir sur Vannes en 2014

Le Sporting Nazairien, difficile à classer entre professionnalisme et amateurisme, réalise un début de saison un peu moins bon que le précédent. Normal. La poule est la plus relevée de France. D’autre part, le SNR qui a perdu cet automne un président pour retrouver trois co-présidents a connu une avalanche de blessés qui l’a beaucoup handicapé. La longue trêve que vient de traverser l’équipe de Bertrand Guilloux devrait, en ce sens, faire le plus grand bien. 5e de sa poule, le SNR est quand même assez loin de la qualification bien que tout aille très vite en rugby avec les bonus. Les Nazairiens ont, par contre, une faible marge de cinq points d’avance sur le premier relégable. Mais cinq points, en rugby, c’est une victoire bonifiée. Le SNR va donc devoir regarder devant pour espérer arracher la 4e place qualificative tout en ayant un œil dans le rétroviseur tandis que les dirigeants en auront un sur les finances, souci permanent pour eux.

Trignac serein

Le RCT devrait finir en tête
Le RCT devrait finir en tête

Le RC Trignac a refusé à la fin de la saison dernière le maintien en Fédérale 2 qu’on lui proposait. Repartie en F 3, l’équipe a fait le bon choix. Elle a retrouvé une âme, un état d’esprit, et les résultats ont suivi. S’il n’y avait pas eu la défaite un peu surprise à La Roche-sur-Yon, le RCT de Yann Legrall serait en tête. 2e, les Briérons iront sans doute chiper la 1ere place au Rheu en 2014. Ensuite, il y aura les matchs pour la montée. Mais a t-on envie vraiment de parler à nouveau d’accession à Trignac ?

La Baule pas mal

Mine de rien, le RC Baulois réalise un très bon début de championnat. Dans son championnat Honneur, le club qui a célébré son 40e anniversaire l’an dernier n’a jamais connu le niveau national. 4e, l’équipe a les moyens, à condition de réaliser un gros parcours en 2014, d’aller chercher son Graal. Ce serait amusant, dans quelques mois, d’assister à cette première, un derby La Baule-Trignac aux Salines.

Handball : Espoirs nazairiens

Le SNHB vise la montée
Le SNHB vise la montée

Le club nazairien du SNHB a un seul objectif, rejoindre la Nationale 2 dès 2014 et célébrer tout ceci dans le cadre de son nouveau complexe sportif, avenue Pierre de Coubertin. Le début d’année, avec des rencontres chez les gros du groupe, notamment à Lesneven, devrait éclaircir la situation. Pour l’instant, tout va bien pour l’équipe de Steve Berger qui est en tête du championnat malgré un revers à domicile devant les Angevins. Le SNHB représente sans doute les meilleures chances d’accession pour les clubs nationaux locaux.

Guérande à la peine

Les Guérandais doivent tout tenter pour se sauver
Les Guérandais doivent tout tenter pour se sauver

Les Guérandais de l’USGPH qui découvraient la Nationale 3 pour la première fois dans leur histoire s’attendaient à des joutes compliquées. Mais peut être pas à ce point. Paradoxalement, leur meilleur match, ils l’ont disputé devant le leader nazairien. Le derby a des vertus insoupçonnées. En attendant, l’équipe qui a  changé d’entraîneur en décembre ferme toujours la marche. Il va falloir sortir le grand jeu en 2014 pour espérer s’en sortir.

Prénationale : L’entente souffre

Trignac a du mal à assumer
Trignac a du mal à assumer

Le Trignac Handball (THB) relégué il y a deux saisons de Nationale 3 en Prénationale, a éprouvé beaucoup de difficultés fin 2013 dans le cadre d’une entente, d’ailleurs, avec Donges. Visiblement, le club briéron qui fut le leader de la discipline il y a quelques années dans l’ouest du département souffre de l’ombre faite par les deux voisins nationaux. 11e sur 12, le THB va devoir réagir très vite cet hiver pour éviter la chute.
Enfin, on n’oubliera pas les féminines du Saint-Nazaire HB. Elles aussi évoluent en Prénationale et, elles aussi, éprouvent des difficultés avec une 10e place sur 11.

Basket-ball : La meilleure pour l’ABCN

L’ABC Nazairien visera le podium
L’ABC Nazairien visera le podium

Depuis que les rênes ont été confiées à Éric Loiseau, l’équipe première de l’ABC Nazairien est sur un nuage. Elle réalise, avec sa 3e place actuelle, sa meilleure saison depuis son accession en Nationale 3 il y a quelques années. Elle aurait même pu, si elle n’avait pas été dans un soir « sans », infliger au leader brestois sa première défaite. Tout va pour le mieux sur le plan sportif. Car, sur le plan financier, il n’est pas trop concevable dans le contexte actuel d’envisager une montée en Nationale 2. L’équipe d’Eliott Henderson aura donc pour objectif de monter sur le podium dans quelques mois ce qui serait déjà une très grosse performance.

Un gros vide

L’équipe première de l’ABCN est l’arbre qui cache mal la forêt. Chez les messieurs, elle n’est pas en très bon état. De Nationale 3 il faut passer soudainement à la Régionale 3 pour trouver trace d’équipes locales. La Madeleine, 3e mais déjà à quatre points du leader, se porte bien. Ce n’est pas le cas pour tout le monde. Si la B nazairienne est 6e, les Dongeois sont 11e sur 12 en poule C et Saint-André-des-Eaux 10e sur 12 en poule A. Le maintien au niveau régional est loin d’être assuré.

L’Immaculée dans le coup

La Vaillante pourrait retrouver la R1
La Vaillante pourrait retrouver la R1

Chez les féminines, il y a pas mal de saisons qu’il n’y a plus de représentation au niveau national. L’élite est régionale avec Crossac, seule formation présente en Régionale 1. Mais l’équipe, 7e, doit serrer les coudes chaque week-end.
Les filles de la Vaillante de l’Immaculée, à Saint-Nazaire, étaient aussi en Régionale 1 la saison dernière. La marche était un peu haute. Elles ont retrouvé la Régionale 2 et elles effectuent un très bon début de saison. 2e de leur poule, elles peuvent espérer retrouver la R1 au printemps prochain.
Au même niveau, et dans la même poule, Trignac (8e) et les Fréchets (11e), club 100% féminin à Saint-Nazaire, auront pour objectif en 2014 d’assumer leur maintien.
Enfin, on n’oubliera pas les jeunes filles de Prinquiau, 9e sur 12 dans leur championnat et uniques représentantes dans l’ouest du département en Régionale 3.
 

Auteur : P.M. | 28/12/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Les résultats sportifs : 2014 débute bien »
Article suivant : « Omnisports : 2 - Football, entre vœux et réalités »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter