Saint Nazaire Infos

Olivier Schwartz à Étienne Caux

Le dessinateur Olivier Schwartz était à la médiathèque de Saint-Nazaire pour la deuxième édition de Bulles en fureur dans la ville.
Olivier Schwartz
Olivier Schwartz

La deuxième édition de Bulles en fureur à la médiathèque Étienne Caux s’est très bien passée (le début en janvier ici http://www.saintnazaire-infos.fr/bulles-en-fureur-a-etienne-caux-26-31-1234.html. Le nombre de jeunes participants a singulièrement augmenté depuis l’année dernière, passant d’une quinzaine à 45. Un vrai succès pour la médiathèque, partenaire du service de la protection judiciaire de la jeunesse. Depuis janvier, les jeunes ont lu les deux sélections et choisi leur bande dessinée préférée. Ce mercredi, les bulletins de vote ont été dépouillés. Le choix des jeunes Nazairiens de 10 à 14 ans a été La balade de Yaya vol. 1 : la fugue par Jean-Marie Omont et Golo Zhao ; celui des 14 à 18 ans a été Le bleu est une couleur chaude par Julie Maroh. Les gagnants du prix seront annoncés le 20 octobre prochain ; c’est à ce moment-là que la sélection pour la prochaine édition sera connue.

Rencontre avec un dessinateur

Pour fêter le dépouillement des votes des jeunes, la médiathèque a organisé avec la radio la Tribu, la venue d’Olivier Schwartz, dessinateur. Petits et grands se sont pressés dans la salle du conte pour le voir et l’entendre. Olivier Schwartz se dit passionné par la bande dessinée depuis l’enfance, « comme un jouet qu’on n'a pas abandonné ». Il en fait son métier dans les années 80 ; il lui faut huit à neuf mois pour dessiner un album, ça se transforme en un an et demi avec les petits boulots à côté. Il a depuis dessiné la série d’enquêtes de l’inspecteur Bayard (pour les jeunes) et, plus récemment, Le groom vert-de-gris  (Spirou et Fantasio), une histoire écrite par Yann Le Pennetier. « Il a une vision très précise de ce qu’il veut. Il est drôle, intelligent et très dur, c’est une gageure de travailler avec lui ! » Ce qui n’empêche pas Olivier Schwartz d’avoir une grande liberté dans le dessin, surtout après la censure implicite de la bande dessinée de jeunesse. Son travail maintenant, s’adresse à tout le monde, de 7 à 77 ans. Parmi ses projets, offrir une suite aux aventures de Spirou : « ça se passera en 1946 en Belgique, dans sa colonie africaine (le Congo Belge) et à Paris avec les existentialistes », conclut le dessinateur.
 

Auteur : AP | 13/06/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Farniente festival, des musiques libres et sentimentales »
Article suivant : « "The" Théâtre annonce sa programmation »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter