Saint Nazaire Infos

Olivier Richard refuse de voter le soutien à Télénantes

Un avenant était proposé au conseil municipal pour prolonger d'un an le contrat d'objectifs et de moyens qui liait la Ville pour financer la télévision locale.

Éric Provost adjoint a eu beau présenter la demande de subvention comme « ayant un objectif de soutien des activités de diffusion de la SAS N7 TV répondant à des missions de service public d'intérêt général et de contribuer au pluralisme de l'information audivisuelle de nos concitoyens » et ajouter que « la contribution (50 k€) demeure réduite dans le budget global 2M€)  comparée aux apports des autres collectivités publiques (Ville de Nantes et Nantes Métropole », « que le projet édidorial est pertinent », il n'a pas convaincu.

« Télénantes - Télé nulle »

Olivier Richard adjoint au maire est féroce  : « expliquez-moi quelles seraient les raisons de ne pas voter contre parce que Télénantes c'est une télé nulle, qui ne mérite pas ».
Éric Provos continuera de ramer : « l'attribution de fréquence correspond à une mission de service public », « la radio n'est pas à la botte du pouvoir », rappelant que « la couverture est régulière » et que des manifestations comme les Escales ou Street Session ou les spectacles au Vip sont bien retransmises.

Pouvoir, économie et médias

Pour Jean-Louis Garnier Télénantes est une « chaîne publique financée par les contribuables du 44 ; elle ne subsiste que par la volonté des politiciens de gauche ».
 « La télévision n'est pas plus un service public que la PQR  : l'information des Français tant au niveau national que local est assuré par de très nombreux médias grâce à l'initiative d'entrepreneurs de toutes tailles qui vivent pour l'essentiel de la publicité .Pourquoi privilégier celui-ci, qui n'a pas su trouver public et financement, plutôt qu'un autre ? Surtout que les retombées en matière d'information locale sont quasi inexistantes dans le cas. Pour s'informer sur ce qui se passe chez nous mieux vaut consulter OF ou PO, l' Écho ou Media-Web qui rendront plus ou moins compte, chacun à leur manière, de ce conseil ou de celui de la CARENE. Une petite aide au démarrage, non renouvelable, aurait certainement été appréciée aussi des créateurs des versions numériques voire des "pure players " comme Saintnazaireinfos ! Je suis même sûr que ces derniers auraient fait beaucoup avec  50 000 euros ! »
Pour le conseiller d'opposition « ce n'est pas au contribuable nazairien de financer le développement d'un média quelconque en dehors du bulletin municipal ».
Très en verve Jean-Louis Garnier poursuit sa tirade, notant qu' « il faut assurer une information qui échappe au rouleau compresseur de la « bien  pensance » ; supprimer un média PS relève de la salubrité public ; mais parler de média PS, c'est un pléonasme ! »

La médaille de la Ville

Le conseiller poursuit et « propose une mesure forte capable de faire connaître notre Ville comme une capitale de la liberté; accorder à Snowden la médaille de la Ville. Cela sera autrement plus porteur que la citoyenneté d'honneur accorder par Nantes aux Pussy Riots, cela aura de la gueule et vous permettrait un dernier voyage dans vos fonctions car, le gouvernement français étant prêt à livrer ce monsieur à celui des USA, il vous faudrait aller à Moscou pour la lui remettre ».
Le maire, comme souvent quand il est surpris par une question, s'en sortira par un mot d'esprit  « Snowden, il joue dans quelle équipe ? ».

Ils seront 16 à voter contre, dont Olivier Richard qui a brisé ce soir le pacte de la solidarité majoritaire.

Auteur : LY | 28/09/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Conseil Municipal : La gare fait l’unanimité contre elle »
Article suivant : « Une Semaine bleue pour lutter contre l'âgisme »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter