Saint Nazaire Infos

Norwegian Epic Ultime retour avant le grand départ jeudi 17 juin

Jeudi dernier, le Norwegian Epic est allé effectuer les derniers essais entre Belle Ile et l'île d'Yeu. Pendant quatre jours, le bateau de l'armateur NCL a notamment testé son nouveau moteur. A bord, outre l'équipage, une cinquantaine de salariés de STX et sous-traitants s'est affairée afin d'effectuer les travaux de finition. Si rien, ne vient perturber les ultimes préparatifs, le plus grand paquebot jamais construit à Saint-Nazaire devrait quitter les chantiers dans la journée du jeudi 17.

Jamais la construction d'un paquebot, fut-il le plus grand n'aura causé autant de soucis. Diamétralement opposé dans sa conception, par rapport aux navires de la MSC, le Norwegian Epic outre les dix-huit mois d'études a nécessité près de 2 1/2 ans de travaux. Mais que ce fut dur depuis la découpe de la première tôle le 1er octobre 2007. On pense plus spécialement, à cette rupture d'une pièce mécanique de l'un des six moteurs dièse le 26 mars dernier. Un peu plus d'un mois plus tard, le 3 mai, un incendie conséquent à l'arrière du pont 4 détruit 1200m2. On croit alors en avoir finit, avec cette malédiction qui touche le navire. Hélas, il n'en est rien. Trois jours plus tard, un nouveau feu sans gravité sème le trouble dans les esprits et les enquêteurs s'orientent alors vers une piste criminelle.

 Un chemin long et parsemé d'embûches

Une hypothèse qui malheureusement va se confirmer le 5 juin. Alors que 17 000 personnes visitent le bateau, un troisième feu se déclare pont 8 et nécessité l'évacuation de 3500 personnes. A l'heure actuelle, la piste criminelle semble orienter les soupçons sur un membre du personnel. Reste désormais à espérer que rien ne vienne perturber les ultimes préparatifs avant le grand départ de jeudi. Pour le retour de ce géant des mers, dimanche en fin d'après-mdi,  sur les coups de 16h30, ils étaient plusieurs centaines sur tout au long du front de mer pour regarder le Norwégian Epic de retour des seconds et derniers essais. A St Marc, la compétition de sand-ball organisée par le Hand-ball Club de Saint-Nazaire s'est arrêtée pendant quelques minutes pour admirer ce paquebot long de 329m. Parmi, le public, les jeunes joueurs et accompagnateurs de la formation parisienne du Blanc-Mesnil étaient sans doute les plus  admiritifs eux qui sont peu habitués à ce genre de spectacle.

Auteur : Y.E. | 14/06/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « Commémoration du 70ème anniversaire du Jean Bart »
Article suivant : « Attention chutes de pierres ! »

Vos commentaires

#1 - Le 15 juin 2010 à 12h20 par CARTERON, Tananarive Madagascar
bonjour,

même de loin, le travail des Chantiers est suivi....j\'espère que ceux-ci nous émerveilleront encore longtemps.
Cordialement
#2 - Le 21 juin 2010 à 11h27 par botherel, Angers
que du bonheur, merci les chantiers de st naz, encore d'autres bateaux pour nous faire rever, j'etais sur fantasia et je ferais bien norwegian epic pour ma retraite , rv en 2011 pour ses croisieres en mediterannee
bon vent epic

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter