Saint Nazaire Infos

Nicolas Chauvin nouveau président du RC Trignac !

Seul candidat à la présidence du RC Trignac, Nicolas Chauvin a été brillamment élu à la tête du club avec 23 voix sur 29 votants. Il succède à Yannick Danaire dont l'efficacité restera dans les mémoires du club. Celui qui a su redresser les finances du RCT et permettre au club d'accéder à la Fédérale 2 a su s'effacer avec dignité. Son successeur conscient de la difficulté qui l'attend, souhaite fédérer toutes les forces vives. Sa tâche ne sera pas de tout repos, et le chemin de la remontée en F2 sera long et parsemé d'embûches.

Après plusieurs années à la présidence du RCT, Yannick Danaire passe donc la main avec la satisfaction du devoir accompli. Il laisse un club avec une  santé financière que beaucoup aimerait avoir. Mais ces derniers mois, quelques personnes ne supportaient plus, la diplomatie parcimonieuse du président et la rigueur de sa gestion. En coulisse, les "putschistes"  avec en fer de lance l'entraîneur Pierrick Moisan se sont réunis en conciliabule pour préparer un nouveau projet de club. De SMS en coups de téléphone à répétition, les futurs rénovateurs ont multiplié les contacts. Un coup bas par ci, un coup bas par là et voilà le train en  marche. Lors des réunions des dernières semaines, les débats furent constructifs, mais parfois houleux. Pierrick Moisan pourtant pas exempt de tout reproche n'hésita pas à porter atteinte à l'intégrité morale d'une figure emblématique du club et usa parfois que  qualificatifs honteux à l'égard des membres du RCT. Résultat des courses, une cascade de démissions qui ne manqueront pas de susciter de nombreuses interrogations chez les supporters, mais également au niveau de la municipalité. 

 Un entraîneur entreprenant

 A vrai dire, cette fin de saison tant sur le plan sportif, que moral est à oublier au plus vite. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'élégance n'a pas été de mise. Il y a quelques jours, notre confrère de Ouest-France soulignait que le comité directeur de ce lundi serait particulièrement agité et qu'au bout du compte tout se jouerait entre le président Danaire et l'entraîneur Pierrick Moisan. Sur le premier point, il n'en fut rien et les joutes verbales tant attendues n'ont jamais eu lieu. On ne peut que s'en féliciter  et on soulignera la grande dignité de Yannick Danaire pourtant meurtri. Sur le second plan, Pierrick Moisan qui s'est auto-proclamé manager général l'emporte sans jouer. On eut aimé, qu'il soit aussi habile pour maintenir son équipe en fédérale 2. 

 Un enfant du club

 Nicolas Chauvin, le nouveau président du RCT n'est pas un inconnu. Depuis seize ans au club, il en connaît parfaitement les rouages et la mentalité. Son sens de la gestion financière, de part sa profession ne sera sans doute pas de trop pour mener à bien la nouvelle tâche qui l'incombe. Mais qu'en sera t-il de la gestion humaine ? A l'heure actuelle, nul ne le sait réellement, mais une chose est sûre, Nicolas Chauvin présente quelques similitudes avec Yannick Danaire et son fort caractère lui sera bien utile pour ménager les susceptibilités des uns et des autres. Parallèlement, il n'entend pas conduire les destinées du club seul. Et de préciser : "Le RCT est mon club de coeur et avec la nouvelle équipe nous avons élaboré un projet de club qui vise à la remontée en F2 et pourquoi pas pour les 100 ans. Personnellement, je n'ai aucune prétention, seulement des ambitions pour le RCT. Le rôle de président,  je ne pourrai l'assumer seul et je serai aidé par trois co-présidents. Par ailleurs, les statuts du RCT seront modifiés dès que possible. Les modifications seront soumises à un vote".

Un projet de club

 Interrogé sur les démissions de personnages importants dans le club, Nicolas Chauvin ne s'étend pas spécialement, mais précise cependant : "Dans toute transmission, il n'y a pas que des satisfaits, mais je n'ai pas senti de tension. Ce nouveau projet de club n'est pas une révolution. Mais je ne vous cache pas que j'ai de gros regrets par rapport à la démission de certaines personnes". Quoi qu'il en soit, il est toujours intéressant de voir de nouvelles têtes arriver dans un club. L'an dernier, à pareille époque Yannick Danaire avait donné sa démission, souhaitant déjà voir d'autres personnes s'investir dans la vie du RCT. Malheureusement personne ne s'était bousculé au portillon et le président Danaire avait du rempiler pour une nouvelle saison. Une saison de trop diront certains...

15/06/2010 | 11 commentaires
Article précédent : « Rugby Fédérale 1/ Fédérale 3 : tout sur la composition des poules du SNR et du RCT ! »
Article suivant : « Bonne humeur, convivialité pour le tournoi de "rugby Light" »

Vos commentaires

#1 - Le 15 juin 2010 à 09h09 par coton, Trignac
C'est bien si vous avez tous fini de taper sur un mec super, honnête et efficace - Yannick Danaire. Il ne mérite certainement pas les "coups fourés" qui lui ont été prodigués dans son dos. Quant à "sa diplomatie parcimonieuse" - je pense que tout simplement il ne support pas les imbéciles. A bon entendeur.
#2 - Le 15 juin 2010 à 13h01 par tapeentouche, St Nazaire
Le Rugby club de trignac , la force tranquille


Restons factuel
Le nombre de dirigeants en augmentation avec l arrivée de cinq anciens joueurs ( martin , lethiec, l héritier , oberson ,ringuet) d une jeune femme pleine de compétence .Deux démissions bien sur regretables et regretéés car emanant de personnes appréciées et très compétentes .
Le président avait souhaité passer le flambeau , il est remplacé par un ancien joueur du club apprécié de tous et plébiscité par le club;Le reste du bureau reste inchangé.
Les finances étaient saines et elles le restent
Les relations entre les joueurs , les dirigeants , les entraineurs sont directes ,franches , ont pourraient les qualifier de virils mais corrects
Le Rugby Club de Trignac met l accent sur la formation en respectant le voisinage et en restant attentif à l évolution de ce sport .
Désolé pas de matière pour un article sulfureux

Bravo le Rugby Club de Trignac
#3 - Le 15 juin 2010 à 16h23 par coton, Trignac
Facile Tappentouche de taper ainsi en touche. Vous n'êtes pas sans savoir que rien n'est factuel à Trignac. La passion est toujours plus forte que les faits. La réalité n'est sûrement pas aussi simple que vous voudriez nous le faire croire. En changeant le président, on ne guérit pas les maux de ce club tant aimé.
#4 - Le 16 juin 2010 à 10h39 par tapeentouche, St Nazaire
Bonjour
Mon cher ami coton , vous semblez oublier la définition du mot factuel .
laissez donc vos interprétations aux vestiares et tout le monde trouvera son compte.
On ne refait pas le match meme si parfois l envie est grande
Recevez mes amitiés sportives et que vive le rugby à Trignac et ailleurs
#5 - Le 16 juin 2010 à 21h41 par coton, Trignac
Pour clore ce débat, tapeentouche, la définition de factuel est "qui concerne les faits..." C'est possible que vous ne l'ayez pas tout à fait compris. Les faits en question ne sont pas uniquement des fait "d'après élection", mais tous ceux qui l'ont précédé.

"Un peuple qui oublie son histoire se condamne à le revivre" (Churchill)

Bon vent au nouveau président et à l'ancienne équipe.
#6 - Le 18 juin 2010 à 10h44 par coton, Trignac
Amis lecteurs,
Je ne suis pas l'ami de tapeentouche. Je ne partage pas son avis. Il veut occulter la passée. L'arbitre de ce match qu'il ne veut pas décortiquer n'était d'autre que l'entraîneur du club!
#7 - Le 18 juin 2010 à 11h08 par ?????, ?????
je me demande qui à fait cet article ? il y aurai beaucoup de choses à dire te je crois que cette personne a deja fais ses choix!!!!!
#8 - Le 19 juin 2010 à 07h45 par Balthazar, Saint-nazaire
Cher ????,????

L'auteur de l'article a eu l'honnêteté de signer son article et son nom apparaît.Son compte-rendu ne comporte aucune anomalie et reflète parfaitement les débats qui ont eu lieu. Ce n'est pas tous les jours, que l'on trouve une presse capable de dire la vérité et non consensuelle. Tout comme vous, je crois qu'il y a beaucoup de choses à dire et l'auteur semble en effet avoir fait son choix. Mais je pense pas que cela ait été trop difficile pour lui. D'un côt Yannick Danaire, un président honnête et intègre et dont le seul but est de protéger les intérêts de l'ensemble du club ( et de l'école de rugby en particulier). D'un autre, un entraîneur manipulateur, menteur et dont le seul objectif est d'engranger une belle manne financière (8000 euros cette saison si les mes informations sont bonnes). En tant que manager, combien compte-til demander cette saison ? Eh, bien messieurs, les moralisateurs je vous laisse libre de faire votre choix mais je suis sûr que tous les suppporters du RCT sauront apprécier cet état de faits. Et puis, n'hésitez pas, si vous souhaitez d'autres renseignements, je suis convaincu que certains sont aptes à vous les fournir.
#9 - Le 21 juin 2010 à 01h41 par Duffay Eric, Nantes
Chers amis passionnés de rugby et de sports,
Les articles de ce site dans ce domaine sont toujours à charge, y'a rien de nouveau à cela. L'auteur est partial et impliqué, ça transpire dans toutes les lignes.
Pas de quoi s'indigner, mais puisque l'information n'est pas indépendante, je vous encourage à nous livrer tous les tenants et aboutissants de ce feuilleton.
Décidément, quelques soit le sport, quelque soit le niveau, joueurs, dirigeants et médias, sombrent dans l'absolu médiocrité. Rien ici ne fait exception.
Amitiés... et Allez les petits, rien n'est perdu !
#10 - Le 21 juin 2010 à 07h07 par coton, Trignac
Bien dit Balthazar! Enfin on commence à toucher à la vérité. Et si le vilain petit canard n'était d'autre que le "manager"? C'est bizarre. Il se veut trignaçais dans l'âme, mais si vous dites vrai, se fait payer pour son bénévolat! Ce n'est pas trop brieron tout ça!
#11 - Le 07 juillet 2010 à 01h33 par RESPECT
J'espere que le nouveau president eloignera les voyoux et les racistes de ce club de rugby.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter